TRUDEAU JUSTIN (1971- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’entrée en politique

Il fait son entrée en politique peu après les funérailles de son père, en octobre 2000, lors desquelles il prononce un discours d’hommage remarqué. Le Premier ministre canadien Jean Chrétien fait alors savoir qu’il y a une place pour lui au Parti libéral. En 2008, Justin Trudeau est candidat aux élections législatives et remporte le siège représentant Papineau, une circonscription multiethnique de Montréal qu’il a lui-même choisie avec l’intention de prouver qu’il était capable de remporter une victoire, plutôt que de se reposer sur le nom de son père.

En 2011, malgré l’effondrement du Parti libéral qui, de principal parti d’opposition, devient la troisième formation du pays, obtenant seulement 34 sièges sur 308, Justin Trudeau est réélu. Il devient le porte-parole des libéraux sur des sujets tels que la jeunesse et le multiculturalisme, la citoyenneté et l’immigration, ou encore le sport amateur. Il est choisi en 2013 par sa formation pour redorer son blason et prend la tête du Parti libéral à l’issue d’une campagne intense, écrasant ses nombreux concurrents dans un vote par Internet et par téléphone où il remporte environ 80 p. 100 des plus de 100 000 voix exprimées. Malgré les critiques venues des rangs conservateurs concernant sa capacité à diriger le pays, il semble aborder les élections fédérales de 2015 avec la même combativité qui lui a apporté, en mars 2012, une victoire inattendue dans un match de boxe de charité l’opposant au sénateur conservateur Patrick Brazeau.

En mai 2015, Trudeau est contesté pour son vote en faveur de la loi C-51, destinée à renforcer la législation antiterroriste et à étendre les pouvoirs de surveillance des forces de sécurité canadiennes, projet conçu à la suite de deux attaques terroristes survenues en octobre 2014. Les opposants à la loi dénoncent une violation des libertés civiles. Il justifie sa position en arguant qu’un vote négatif aurait pu être utilisé plus tard contre lui par le Premier ministre conservateur [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  TRUDEAU JUSTIN (1971- )  » est également traité dans :

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 328 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les « voies ensoleillées » de Justin Trudeau (2015- ) »  : […] Quand Stephen Harper convoque, en août 2015, des élections générales anticipées pour le mois d’octobre suivant, ses chances de l’emporter semblent encore bonnes. Son gouvernement vient de renouer avec l’équilibre budgétaire, et il annonce des baisses d’impôt. Les partis d’opposition ont alors de nouveaux chefs, et aucun ne semble s’imposer d’emblée. Fort de ses nombreux sièges au Québec et dirigé […] Lire la suite

HARPER STEPHEN (1959- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 018 mots
  •  • 1 média

Homme politique canadien, membre du Parti conservateur, Stephen Harper fut le Premier ministre du Canada de 2006 à 2015. Stephen Joseph Harper est né le 30 avril 1959 à Toronto (Ontario). Il fait des études à l’université de Calgary, où il obtient un baccalauréat ( bachelor ) en 1985 et une maîtrise ( master ) en 1991, les deux en économie. En 1993, il est élu à la Chambre des communes du Canada e […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Canada. Polémique à la suite de la suspension d’une professeure ayant prononcé le « mot en n ». 23 septembre - 21 octobre 2020

. Le 21, le Premier ministre Justin Trudeau déclare que « nous devons tous être conscients de la portée de nos paroles » et que « notre priorité est toujours de mettre de l’avant des actions concrètes pour combattre le racisme sous toutes ses formes ». […] Lire la suite

Canada. Démission du ministre des Finances Bill Morneau. 17-18 août 2020

Le 17, le ministre des Finances Bill Morneau annonce sa démission. Il déclare renoncer également à son siège de député. Bill Morneau ne lie pas sa décision à l’affaire UNIS, qui a éclaté en juillet et implique également le Premier ministre Justin Trudeau. Le 18, Justin Trudeau nomme la vice-Première ministre Chrystia Freeland ministre des Finances. Celle-ci est la première femme à occuper ce poste. […] Lire la suite

Canada – Chine. Suspension du traité d’extradition avec Hong Kong. 3 juillet 2020

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau annonce la suspension du traité d’extradition avec Hong Kong, en réponse à la nouvelle loi sur la sécurité imposée par Pékin à la région administrative spéciale. Ottawa entend réviser ses relations particulières avec Hong Kong qui reposaient sur le principe « un pays, deux systèmes », estimant que la nouvelle loi remet en cause celui-ci. […] Lire la suite

Canada. Ouverture d’une enquête sur l’affaire UNIS. 3-31 juillet 2020

rémunéré des membres de la famille du Premier ministre Justin Trudeau. Le même jour, le gouvernement annonce l’annulation de ce contrat qui confiait à UNIS l’administration d’un programme de quelque 900 millions de dollars visant à inciter les étudiants canadiens à aider des organisations à but non […] Lire la suite

États-Unis – Canada – Mexique. Entrée en vigueur de l’ACEUM. 1er-8 juillet 2020

Le 1er, l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM), nouvelle version de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), définitivement conclu en décembre 2019, entre en vigueur. Le 8, le Premier ministre canadien Justin Trudeau n’assiste pas à la réunion organisée à Washington pour célébrer l’événement. Ottawa demeure en confit avec Washington au sujet de certains droits de douane. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« TRUDEAU JUSTIN (1971- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/justin-trudeau/