JUSTICE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La justice, ou les justices ?

Les remarques précédentes concernant l’origine de la justice et le lien entre la force et le droit s’appliquent-elles indistinctement à toutes les composantes de la notion ? Ou faut-il opérer des distinctions entre ces composantes ? La question est posée pour la première fois par Aristote, pour qui il existe deux définitions de la justice. La première, globale, s’exprime à travers le respect de la loi. La seconde, partielle et liée au droit, comprend deux variantes : la justice distributive « qui consiste dans la répartition des honneurs ou des richesses, ou de tous les autres avantages qui peuvent échoir aux membres de la cité » (Éthique à Nicomaque, livre V). Elle le fait suivant le mérite de chacun : elle est de ce fait inégale et se plie à la proportion géométrique. La seconde variante, commutative, est fondée sur un rapport d’égalité stricte indépendant des personnes en présence. Elle devient corrective lorsqu’un délit a détruit l’égalité qu’elle se doit de rétablir : « Car peu importe que ce soit un homme distingué qui ait dépouillé un homme de rien, ou réciproquement ; peu importe que l’adultère ait été commis par l’un ou l’autre de ces deux hommes ; la loi n’envisage que la nature de la faute, sans égard pour les personnes qu’elle met sur un pied d’égalité » (Éthique à Nicomaque, livre V).

Aristote ajoute que, même si la justice corrective a pour idéal une rigoureuse égalité, l’impossibilité où elle est de prévoir tous les cas de figure impose des nuances qui relèvent davantage de l’équité que de la justice au sens strict. Les magistrats qui rendent la justice ne doivent pas appliquer mécaniquement des lois qui ne sont jamais parfaitement adaptées aux cas qu’ils doivent traiter. « L’équitable, tout en étant juste, n’est pas le juste selon la loi, mais une modification apportée à la justice légale. La raison en est que la loi est toujours quelque chose de général » (Éthique à Nicomaque, livre V).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur en classes préparatoires

Classification

Les derniers événements

1er-31 mars 2022 Ukraine – Russie. Poursuite de la pression militaire russe et des soutiens occidentaux à l'Ukraine.

Le 13, un tir fourni de missiles russes détruit la base militaire de Yavoriv, proche de Novoyavorivsk, dans l’ouest du pays, à une vingtaine de kilomètres de la frontière polonaise, faisant au moins trente-cinq morts. La base, qui abritait avant la guerre un centre d’entraînement de l’OTAN, servait à la formation de volontaires internationaux venus combattre au côté des Ukrainiens et recevait des équipements militaires envoyés par l’Occident. […] Lire la suite

5-19 mai 2021 France. Manifestation des policiers devant l'Assemblée nationale.

Le 6, les principaux syndicats de policiers, qui relaient la colère exprimée par leur base, annoncent leur refus de participer à la reprise du « Beauvau de la sécurité » organisé par le gouvernement, qui avait débuté en février. Le 10, le Premier ministre Jean Castex, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti et les représentants des syndicats de policiers, réunis à Matignon, conviennent du nécessaire durcissement de la réponse pénale aux agressions de membres des forces de l’ordre, qui inclut la création de délits spécifiques, la limitation des réductions de peine et l’allongement de la peine de sûreté. […] Lire la suite

28-29 janvier 2020 Belgique. Position de l'exécutif sur le PKK.

Cette position est conforme à la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Le 29, le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin déclare que « la décision de la Cour est l’expression du pouvoir judiciaire » et réaffirme que, pour l’exécutif, « le PKK est une organisation terroriste. » […] Lire la suite

23 mai 2019 États-Unis. Inculpation de Julian Assange pour espionnage.

Le département de la Justice annonce dix-sept nouveaux chefs d’inculpation à l’encontre du hackeur australien et fondateur de WikiLeaks Julian Assange, arrêté au Royaume-Uni en avril. Washington avait alors réclamé son extradition sur la base d’une simple accusation de piratage informatique. Julian Assange est inculpé d’espionnage pour la publication sur le site WikiLeaks, en juillet 2010, de câbles diplomatiques et de documents confidentiels relatifs aux activités de l’armée américaine en Afghanistan et en Irak. […] Lire la suite

20-21 mars 2019 France. Saisine de la justice par le Sénat dans l'affaire Benalla.

Le 20, l’ancien chargé de mission à l’Élysée Alexandre Benalla est mis en examen pour port et détention non autorisés d’armes de catégorie B, sur la base d’un selfie pris dans un restaurant de Poitiers (Vienne) en avril 2017, pendant la campagne électorale. Alexandre Benalla a déjà été mis en examen en juillet 2018 à la suite de violences commises en marge des manifestations du 1er-Mai à Paris. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « JUSTICE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-notions-de-base/