JURA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Suisse : carte physique

Suisse : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jura : stratigraphie

Jura : stratigraphie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tunnel de Grenchenberg

Tunnel de Grenchenberg
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Transversale de Messia-Conliège

Transversale de Messia-Conliège
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Géologie

L'« arc » jurassien fait partie des zones externes des Alpes. Il constitue cependant une unité géologique et morphologique autonome car il est séparé des chaînes subalpines par la plaine molassique suisse. L'avant-pays est formé par l'île Crémieu, la Bresse, le massif de la Serre et, plus au nord-est, les collines et plateaux préjurassiens. Ceux-ci sont l'équivalent occidental de la couverture méridionale de la Forêt-Noire (Jura tabulaire oriental, traversé par le Rhin). Le Jura proprement dit est séparé des secteurs plus externes par une ligne presque continue de contact anormal. Son chaînon le plus oriental se dresse au-dessus de la plaine molassique suisse, qui constitue l'arrière-pays et au milieu de laquelle surgit le Salève, massif d'affinité jurassienne. Terre d'élection des précurseurs de la géologie, le Jura est la région de référence pour le système qui porte son nom et pour les stratotypes de plusieurs étages désormais classiques. Les caractères spéciaux de ses structures ont en outre permis de définir différents types de style tectonique. Enfin, les géographes ont souligné sa morphologie particulière. Cependant, si l'individualité du Jura ressort des études stratigraphiques comme des recherches structurales et morphologiques, son histoire géologique s'insère facilement dans celle des Alpes.

Jura : stratigraphie

Jura : stratigraphie

Dessin

Coupe stratigraphique synthétique du Jura. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Stratigraphie

Les terrains primaires cristallins (gneiss, micaschistes, granites) n'affleurent que dans le massif de la Serre et l'île Crémieu ; mais ils ont été atteints par des sondages (Lons-le-Saunier et Essavilly). Ces formations ont subi l'orogenèse hercynienne.

Le Carbonifère, reconnu par des sondages (Lons-le-Saunier), montre seulement des niveaux d'âge stéphanien inférieur et moyen : les schistes et grès sombres du Stéphanien inférieur de l'assise de Moiron comblent les dépressions d'un paléorelief asturien et reposent sur le conglomérat de Conliège ; les schistes et arkoses blanches de l'assise de Lons-le-Saunier (250 m de puissance maximale) sont d'âge stéphan [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, directrice du laboratoire de tectonophysique
  • : docteur en géographie humaine, professeur de géographie à l'université de Lausanne (Suisse)
  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne
  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : historien, directeur et rédacteur en chef du Dictionnaire du Jura, en ligne

Classification


Autres références

«  JURA  » est également traité dans :

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Dans le chapitre « La pollution acide et la pauvreté des sols »  : […] Les gaz polluants émis par les sources domestiques ou industrielles (SO 2 , NO x ) sont transformés dans l'atmosphère en acides sulfurique et nitrique. Les pluies ainsi que les aérosols (fines particules) qui se déposent sur le feuillage des forêts apportent donc à l'écosystème forestier en général, et au sol en particulier, des quantités de protons (H + […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/#i_37293

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 871 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un relief morcelé »  : […] Le relief, tout d'abord, montre une extrême diversité. Les plaines, plateaux et collines de l'Ouest constituent environ les trois cinquièmes de la surface totale du pays. On y distingue plusieurs ensembles. Au nord, la plaine qui s'appuie aux collines de l' Artois et au rebord de l'Ardenne n'est que le prolongement de la grande plaine nord-européenne ; elle est constituée par des couches sédiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-donnees-naturelles/#i_37293

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution de l'idée francophone »  : […] C'est à l'issue des années soixante que la question de la francophonie prend une véritable ampleur. La fin de la période de colonisation, le choix de l'engagement du dialogue Nord-Sud, le réveil de volontés d'indépendance poussent au renforcement de l'idée, le mot, créé par Onésime Reclus, datant quant à lui de 1880. De fait, autour de la notion de langue française s'étaient constitués plusieurs g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_37293

FRANCHE-COMTÉ

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Serge ORMAUX
  •  • 3 999 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un contexte naturel original et une grande variété de pays »  : […] Baignant dans un climat mi-océanique mi-continental, la Franche-Comté offre des paysages marqués par un grand développement des plateaux et des moyennes montagnes, et par une omniprésence de la forêt (44 p. 100 de la superficie régionale), souvent associée aux prairies et aux pâtures. Trois ensembles majeurs de reliefs et de milieux se partagent le territoire régional : – Les Vosges comtoises, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franche-comte/#i_37293

LONS-LE-SAUNIER

  • Écrit par 
  • Serge ORMAUX
  •  • 723 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu du département du Jura, Lons-le-Saunier (18 148 habitants en 2012) est située au contact du plateau jurassien et de la Bresse, sur un mince liseré de collines, le Vignoble. Comme Poligny et Arbois, la ville est localisée au débouché d'une petite reculée que l'érosion a taillée dans la masse du plateau calcaire. Mais la spécificité du lieu tient à l'existence de sources salées, en liaiso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lons-le-saunier/#i_37293

SAÔNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 394 mots
  •  • 2 médias

Affluent de rive droite du Rhône, qu'elle rencontre à Lyon, la Saône possède des caractères complémentaires de celui-ci. Le fleuve est puissant (près de 600 m 3 /s pour un bassin-versant de 20 350 km 2 ), fougueux sur une pente forte, gonflé l'été des eaux de fusion. La Saône apporte un régime de hautes eaux d'hiver qui coulent doucement selon le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saone/#i_37293

SOUABE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 766 mots
  •  • 2 médias

Région historique plus que géographique de l'Allemagne, la Souabe est composée de trois éléments naturels principaux : le plateau du Wurtemberg correspondant aux pays du Neckar, la Schwälbische Alb, souvent appelée le Jura souabe, et enfin le plateau souabe, qui se prolonge par le plateau bavarois à l'est. Le plateau du Wurtemberg est hétérogène. Il s'agit d'un ensemble de petits pays ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souabe/#i_37293

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des montagnes très présentes, notamment en images »  : […] La Suisse est bel et bien un pays de montagnes. Le Jura couvre 10 p. 100 de la superficie du pays et les Alpes près de 60 p. 100. Toutefois, avec moins d’un tiers de la population suisse, ces deux régions naturelles sont beaucoup moins densément peuplées que le Plateau. Ce couloir long de 250 kilomètres, qui va du défilé du Rhône en aval de Genève aux frontières allemande et autrichienne, regroup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_37293

TOURBIÈRES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 3 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Dynamique d'une tourbière ombrogène »  : […] L'une des séries évolutives les plus complètes s'observe en France sur le second plateau du Jura, vers 1 000 mètres d'altitude : les tourbières topogènes calcaires, initiales, passent en effet rapidement, sous l'influence du climat (1 400 mm de précipitations annuelles, 7  0 C de moyenne thermique), à des tourbières ombrogènes. Les eaux où naissent ces tourbières reposent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourbieres/#i_37293

VAUD CANTON DE

  • Écrit par 
  • Laurent BRIDEL
  •  • 1 500 mots
  •  • 2 médias

Situé au cœur de la Suisse romande, le canton de Vaud est le plus grand des cantons suisses entièrement francophones (3 212 kilomètres carrés) . Il comptait 794 000 habitants en 2017 et son chef-lieu est Lausanne. Avec celui de Berne, il est le seul à s’étendre sur les trois régions principales du pays, le Jura, le Moyen Pays (ou Plateau suisse) et les Alpes. Géologiquement, le secteur alpin du c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canton-de-vaud/#i_37293

Voir aussi

Pour citer l’article

Solange GUILLAUME, Patrick RÉRAT, Paul CLAVAL, Georges CHABOT, André GUILLAUME, Philippe HEBEISEN, « JURA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jura/