LE ROY JULIEN DAVID (1724-1803)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une famille des Lumières

La famille Le Roy se composait de Julien Le Roy (1686-1759), horloger du roi, et de ses quatre fils : Pierre (1717-1785), horloger du roi et membre de l'Académie d'Angers ; Jean-Baptiste (1720-1800) membre des Académies des sciences et de la marine, de la Royal Society, de l'American Philosophical Society et de l'Institut de France ; Julien-David (1724-1803), membre des Académies d'architecture, des inscriptions et belles-lettres et de la marine, de l'Institut de Bologne, de l'American Philosophical Society, de la Society of Antiquaries of London et de l'Institut de France ; et Charles (1726-1779), conseiller du roi, professeur de médecine à l'université de Montpellier, agrégé de la faculté de Médecine de Paris, membre de l'Académie des sciences, de la Royal Society, de la Société royale de médecine et des Académies de Montpellier, Nîmes et Toulouse. C'est donc avec justesse qu'un contemporain avait noté qu'on « n'avait peut-être jamais vu tant de titres académiques dans quatre personnes d'une même famille. »

Les travaux des Le Roy étaient très divers. Ils participaient pleinement aux principaux débats scientifiques des Lumières et s'intéressaient à la technologie appliquée aux problèmes d'utilité publique. Julien Le Roy était exemplaire de ces tendances ; il fut reconnu de son vivant comme celui qui avait redonné la première place à l'horlogerie française. Il était un des fondateurs et le directeur de l'éphémère Société des arts au début des années 1730, établissement s'occupant de recherches en rapport avec la navigation et le perfectionnement d'instruments de précision. Les travaux de Julien Le Roy exigeaient des connaissances d'astronomie et de physique très étendues et son œuvre fut poursuivie avec génie par son fils aîné. Le nom de Pierre Le Roy est étroitement lié au perfectionnement des montres marines permettant de déterminer les longitudes, et ses recherches furent couronnées par l'Académie des science [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : diplômé en architecture de l'université de Toronto, Master of Philosophy de l'université Columbia, New York

Classification


Autres références

«  LE ROY JULIEN DAVID (1724-1803)  » est également traité dans :

DUFOURNY LÉON (1754-1818)

  • Écrit par 
  • Christopher Drew ARMSTRONG
  •  • 1 283 mots

Fils d'un marchand de tissus parisien qui fit fortune en investissant dans une forge au début de la guerre de Sept Ans, Léon Dufourny bénéficia du patrimoine familial pour se livrer à ses recherches architecturales avec une liberté quasi absolue durant toute sa vie. Il occupa une position importante dans les milieux artistiques parisiens au début du xix e  siècle et joua un rôle central dans l'éla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-dufourny/#i_15087

Voir aussi

Pour citer l’article

Christopher Drew ARMSTRONG, « LE ROY JULIEN DAVID - (1724-1803) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-david-le-roy/