BERRY JULES (1883-1951)

LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 887 mots

Dans le chapitre « Un film démoralisant »  : […] Titré comme une chanson, Le jour se lève s'apparente à un quatuor à cordes jouant en sourdine, Carné ayant demandé aux acteurs de retenir leur voix : il est possible qu'il ait été influencé par Gueule d'amour (1937), de Jean Grémillon, où Gabin passe d'une voix timide et retenue à une voix hurlée. Un critique de cinéma de l'époque titrait son article : « Après le film muet et le film parlant, le […] Lire la suite