LIIV JUHAN (1864-1913)

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 143 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du « romantisme national » au réalisme »  : […] La génération suivante est celle du « romantisme national », dont la personnalité la plus représentative est une femme, Lydia Koidula (1843-1886). Fille de J. V. Jannsen, fondateur tant du premier journal en langue estonienne que des premières et toujours vivantes « fêtes du chant », elle est surtout connue pour les poèmes qu'elle composa à la gloire de son pays, mais le mérite lui revient égalem […] Lire la suite