UTZON JØRN (1918-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une personnalité singulière

Fils d'architecte naval, neveu de sculpteur, Utzon naît à Copenhague en 1918. Très jeune, il manifeste un talent certain pour le dessin, mais c'est l'architecture qu'il décide d'étudier. En 1937, il entre à l'Académie royale de Copenhague, où il reçoit l'enseignement humaniste de l'architecte et urbaniste Steen Eiler Rasmussen. Après avoir obtenu son diplôme en 1942, il fuit le Danemark pendant la Seconde Guerre mondiale pour la neutralité suédoise et travaille dans le cabinet de l'architecte Hakon Ahlberg à Stockholm. Tout en s'engageant dans les débats de l'avant-garde internationale, il cultive ses références nordiques – Erik Gunnar Asplund, Alvar Aalto, dans l'agence finlandaise duquel il travaillera quelque temps –, découvre les théories organicistes de Franck Lloyd Wright, vers lesquelles le porte sa sensibilité aux formes naturelles, et voyage dans le monde, au Maroc, au Mexique, aux États-Unis, en Chine, au Japon, en Inde et en Australie. À cette époque son univers s'enrichit d'affinités et d'intérêts peu communs : l'architecture de la Chine ancienne, ses monuments et ses traités ; l'antiquité méso-américaine et islamique ; les mouvements artistiques contestataires, comme le groupe Cobra.

Utzon fonde son agence au début des années 1950 ; ses premiers projets sont originaux et remarqués. Avec sa propre maison de Hellebæk, il introduit le plan libre dans l'architecture domestique danoise. Il réalise les villas Banck à Helsingborg en Suède (1958) et Middleboe au Danemark (1953)... Les deux villages qu'il construit ensuite (à Helsingør, en 1956 et 1958, et à Fredensborg, en 1959 et 1962) se veulent une alternative aux lotissements qui prolifèrent autour des villes danoises. En réinterprétant un modèle ancien – la maison à patio – qu'il décline en plusieurs types et distribue suivant la topographie des lieux, Utzon réussit une synthèse exemplaire entre des exigences contradictoires : l'habitation privée et le sens [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  UTZON JØRN (1918-2008)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le structuralisme »  : […] L'insistance du mouvement Tendenza sur la valeur critique du bloc urbain et de la rue, en particulier telle que l'expriment les écrits théoriques et les projets de Rossi, de Grassi et des frères Krier, trouve une sorte de parallèle dans l'œuvre et la pensée du mouvement structuraliste hollandais ; il groupe un petit nombre d'architectes autour de la figure charismatique d'Aldo Van Eyck, qui entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/#i_21526

SYDNEY

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • John Douglas PRINGLE
  • , Universalis
  •  • 1 287 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Configuration spatiale de la ville »  : […] Comme toutes les villes australiennes, Sydney possède un centre d'affaires (The City) , où se côtoient immeubles et monuments coloniaux préservés, anciens quartiers populaires et industriels embourgeoisés (The Rocks) et buildings d'affaires modernes, l'ensemble étant aéré de larges espaces verts. Les faubourgs adjacents et les banlieues pavillonnaires s'étirent sur des dizai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney/#i_21526

Pour citer l’article

Françoise FROMONOT, « UTZON JØRN - (1918-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorn-utzon/