PARDO JORGE (1963- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1963 à La Havane (Cuba) Jorge Pardo a émigré aux États-Unis à l'âge de six ans. Ces dernières années, il s'est installé à Los Angeles en Californie, en héritier adoptif d'une scène connue pour sa capacité d'absorption des genres artistiques. Définir cet artiste, c'est forcément tomber dans les questionnements touchant les genres, les hiérarchies, les valeurs esthétiques et de l'élaboration des critères du goût. Pour celui qui passe allègrement du design à l'architecture, du graphisme à la peinture, ces questions sont des obsessions qu'il n'a eu de cesse de travailler depuis une quinzaine d'années. En 2000, il signe des travaux les plus importants et les plus emblématiques de sa « méthode » : Project au Dia :Chelsea, Centre d'art de New York. Cafétéria, hall d'accueil, vestiaire et librairie font l'objet d'un réaménagement intensément coloré, composé d'une faïence mosaïque aux dominantes jaunes et orangées recouvrant le sol et les colonnes porteuses, d'étagères design et autre mobilier. Ce qui stimule Jorge Pardo tient d'abord au dialogue entre les formes utilitaires et contemplatives. Une manière de mettre en scène la séparation arbitraire entre l'art et la vie, l'esthétique et la fonction. Comment identifier et distinguer un meuble d'un objet d'art lorsque celui-ci est une table ? Comment engager ses réflexions à l'intérieur d'un système de diffusion profondément mercantile ? Jorge Pardo aime résister aux caractérisations et aux généralités. En 2008, il transforme l'intérieur d'un musée à Miami en maison composée de différentes pièces à vivre. Le Los Angeles County Museum of Art (L.A.C.M.A.) a déjà fait les frais d'une invitation faite à Pardo, qui s'est alors construit une maison en guise d'œuvre d'art (4166 Sea View Lane, 1998). Opportunisme ? L'artiste d'origine cubaine manie au contraire une parfaite exigence théorique dans un domaine qui d'ordinaire résis [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « PARDO JORGE (1963- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-pardo/