JONES ELVIN RAY dit ELVIN (1927-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jazz Machine

Après un passage éclair chez Duke Ellington le temps d'une tournée européenne, en 1966, Elvin Jones retrouve, dans les studios d'enregistrement, J. J. Johnson, Kenny Burrell, Gil Evans, Wayne Shorter, son frère Thad Jones, Hank Mobley... Il fonde ses propres groupes, auxquels appartiendront Joe Farrell, Billy Greene, Wilbur Little, Jimmy Garrison... Dans les années 1970, il anime différents combos dont l'originalité est de compter souvent deux saxophones, parmi lesquels il faut citer Frank Foster, Dave Liebman, Steve Grossman et Azar Lawrence.

À la fin des années 1970, il fonde l'Elvin Jones Jazz Machine. Cet ensemble, qui comprendra notamment le saxophone Pat LaBarbera, accueille les jeunes musiciens de la nouvelle génération et constitue pour eux, grâce au soutien actif du célèbre batteur, une véritable rampe de lancement. En 1987, malgré une grave insuffisance respiratoire, il participe avec un enthousiasme intact à la tournée qui marque le vingtième anniversaire de la mort de John Coltrane, rassemblant autour de lui quelques anciens compagnons tels McCoy Tyner, Freddie Hubbard et Reggie Workman. Elvin Jones meurt le 18 mai 2004 à Englewood (New Jersey).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  JONES ELVIN RAY dit ELVIN (1927-2004)  » est également traité dans :

COLTRANE JOHN

  • Écrit par 
  • Alain GERBER
  •  • 1 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la transe à l'extase »  : […] En 1960, Trane forme avec le batteur Elvin Jones, le pianiste McCoy Tyner et le contrebassiste Steve Davis (auquel succéderont Reggie Workman et Jimmy Garrison) son propre quartette. Dans ce contexte, il abandonne l'une de ses idées fixes de la période précédente – l'exploitation opiniâtre des harmonies de base – pour explorer le champ modal que lui avait fait découvrir Miles Davis. C'est aussi l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-coltrane/#i_41749

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « JONES ELVIN RAY dit ELVIN - (1927-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jones-elvin-ray-dit-elvin/