SWIFT JONATHAN (1667-1745)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pasteur pamphlétaire

Mais l'expérience acquise à Moor Park n'est pas seulement culturelle ou littéraire. Déjà sir William a envoyé Swift en mission auprès du roi, lui a fait des relations auprès des hommes politiques et, bien qu'il n'ait encore rien publié à l'aube du siècle, sa réputation de pamphlétaire est déjà faite lorsque paraît, sous un anonymat transparent, Le Conte du tonneau (1704). L'Angleterre, avec l'avènement de la reine Anne, en 1702, avait décidément tourné le dos au passé. Une incroyable activité politique avait gagné la Cour, nourrissait le Parlement de son agitation et ouvrait la porte à l'ère moderne de la royauté parlementaire.

Les whigs et les tories, avides parvenus d'un système qui semble donner satisfaction au « peuple », s'en donnent à cœur joie pour la possession des richesses et du pouvoir. C'est l'âge d'or des intrigues, de l'imposture, de la rhétorique politique, des pamphlets et des lampoons (pièces satiriques) anonymes (mais les gens informés ne s'y trompent pas), qui détruisent les réputations, font chavirer les gens en place et réjouissent les badauds.

La Bataille des livres (publié en même temps que Le Conte) montrait déjà la vigueur satirique de son auteur. La cause de sir William n'était guère défendable : les épîtres de Phalaris dont il exaltait la simplicité pour démontrer la supériorité des Anciens étaient (l'érudit Bentley, bibliothécaire du roi, n'eut pas de peine à le prouver) apocryphes. Mais Swift partit en guerre contre la sécheresse intellectuelle : l'allégorie de la bataille des folios poussiéreux contre les modernes, adroitement illustrée par les symboles de l'abeille et de l'araignée, était si rondement menée que les rieurs changeaient de camp. L'araignée sécrète sa toile de ses propres entrailles, tandis que l'abeille butine son miel dans la nature. Honte à l'aride et bourrue araignée, gloire à la butineuse abeille. Aristote décoche ses flèches à Bacon et à Descartes. Homère et Virgile transpercent leurs traducteurs. Si l'issue est incer [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : doyen honoraire de la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence

Classification


Autres références

«  SWIFT JONATHAN (1667-1745)  » est également traité dans :

LES VOYAGES DE GULLIVER, Jonathan Swift - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nathalie ZIMPFER
  •  • 1 019 mots
  •  • 1 média

Lorsque paraissent les Voyages de Gulliver (1726), Jonathan Swift (1667-1745), doyen de la cathédrale anglicane St. Patrick à Dublin, a près de soixante ans et une longue carrière politique et littéraire derrière lui. Le rôle qu'il a joué de 1710 à 1714 en Angleterre comme ministre occulte de la propagande du gouvernement tory lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voyages-de-gulliver/#i_5922

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Apogée du classicisme »  : […] Dans Les Voyages de Samuel Gulliver ( Gulliver's Travels , 1726) comme dans The Rape of the Lock , l'esprit joue sur les proportions, sur ce que Voltaire appellera « le complexe de Micromégas » : le désespoir de Belinda est comparé à celui de jeunes rois faits prisonniers ; la terre, la mer et l'air sont nommés dans un même context […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_5922

DEFOE DANIEL (1660-1731)

  • Écrit par 
  • Pierre NORDON
  •  • 1 942 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Romancier »  : […] Robinson Crusoé est publié en 1719. C'est un récit imaginaire inspiré par l'aventure du marin écossais Alexandre Selkirk. Le succès est immédiat et considérable : Defoe lui donnera une suite et consacrera désormais à la littérature romanesque la plus grande partie de son activité. Capitaine Singleton paraît en 1720, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-defoe/#i_5922

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri FLUCHÈRE, « SWIFT JONATHAN - (1667-1745) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-swift/