DOS PASSOS JOHN (1896-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Points et contrepoints

Lié à l'esprit d'aventure et aux tendances anarchisantes de certains immigrants par son grand-père portugais, John Roderigo Dos Passos appartient aussi à la grande tradition américaine par son père. Tambour à quatorze ans dans les armées de la guerre civile, celui-ci suit en grandissant la route désormais classique du self-made man. Réussite et promotion sociale sont consommées lorsqu'il s'établit à New York comme avocat. John Dos Passos naît en 1896 à Chicago, connaît l'enfance heureuse d'un fils de famille aisée, et, après l'école préparatoire de Choate School, termine ses études à Harvard où il entre à seize ans. Sa vocation d'écrivain s'affirme déjà : soucieux d'esthétique et de littérature, il fait paraître nouvelles, poèmes et critiques dans le mensuel de l'université où il côtoie le poète E. E. Cummings. Dûment diplômé cum laude, il quitte Harvard en 1916 et part pour l'Espagne. Là, il se passionne pour Pío Baroja dont le non-conformisme et l'exaltation des valeurs individuelles l'influencent profondément. De retour aux États-Unis, il publie la première version de Rossinante reprend la route (Rosinante to the road again) et s'engage dans la fameuse division d'ambulances Norton-Harjes – lieu de rencontre de la « génération perdue » pendant la Première Guerre mondiale. Il conte son expérience dans L'Initiation (One Man's initiation, 1920), essai bientôt transposé et appuyé par Trois Soldats (Three Soldiers) qu'il écrit en Espagne après avoir été démobilisé en France. Ce premier roman important paraît en 1921 : Dos Passos y attaque l'appareil militaire et démystifie les symboles et la gloire de la guerre.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

  • : agrégée d'anglais, maître assistante à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  DOS PASSOS JOHN (1896-1970)  » est également traité dans :

MANHATTAN TRANSFER, John Dos Passos - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 899 mots

Deuxième roman de John Dos Passos (1896-1970), Manhattan Transfer attira l'attention par ses innovations stylistiques et ses évocations impressionnistes ou naturalistes de la ville moderne. Le titre du livre renvoie à la gare de triage de New York et c'est bien la moderne monstrueuse et fas […] Lire la suite

SIMULTANÉISME, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 420 mots

La « vision multiple et totale de l' Individuel , du Collectif , de l' Humain et de l' Universel  » débouche sur le chant polyphonique d'une nouvelle poésie dont le programme fut élaboré par Henri-Martin Barzun : son « dramatisme » (devenu simultanéisme par la suite) se veut la synthèse de diverses tendances de l'avant-garde littéraire, telles qu'elles étaient définies par les poètes de l'Abbaye […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jeanine PAROT, « DOS PASSOS JOHN - (1896-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-dos-passos/