CONOLLY JOHN (1794-1866)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin aliéniste anglais, John Conolly fit ses études médicales à Édimbourg et fut nommé professeur de médecine à l'université de Londres en 1827, puis médecin de l'asile d'aliénés de Hanwell, où il développa à partir de 1839 sa méthode du no restraint (suppression de toute restriction mécanique pour neutraliser l'agitation du malade mental).

Conolly ne fait ainsi que reprendre les conseils de William Tuke, fondateur de la célèbre « Retraite » d'York, maison de santé de la Société des Amis, véritable « anti-asile » de la fin du xviiie siècle. Dans cet établissement, on évitait toute contrainte au malade mental et on veillait à ce qu'il y vive dans les meilleures conditions de confort physique et moral. Ces égards suffisaient généralement pour calmer les patients et même souvent les guérir. C'est donc davantage à William Tuke et aux premiers médecins de la Retraite, Fowler et Caffe, que revient le mérite d'avoir introduit le no restraint system à l'hôpital psychiatrique. Néanmoins, c'est contre les publications de Conolly — An Inquiry Concerning the Indication of Insane, with Suggestion for the Better Protection of Cure of Insane (1830), et surtout Hanwell Asylum Reports 1839-1844 et The Treatment of Insane Without Mechanical Restraints (1856) — que se déclencha la polémique au sujet de cette méthode dont la valeur thérapeutique se heurta à des résistances tenaces.

—  Jacques POSTEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONOLLY JOHN (1794-1866)  » est également traité dans :

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 762 mots

Dans le chapitre « Le sort des malades mentaux avant le XXe siècle »  : […] Le malade mental, par la mise en question de la réalité commune à laquelle il se livre, par les comportements imprévisibles et les transgressions à la règle qu'il se permet, peut provoquer des réactions de rejet. Dans une société où la personnalité humaine est mal individualisée, cette réaction se traduit tout simplement par l' exclusion, qu'il s'agisse d'un abandon rituel ou d'une mise à mort. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-mentales/#i_4056

Pour citer l’article

Jacques POSTEL, « CONOLLY JOHN - (1794-1866) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-conolly/