CAIRNS JOHN (1922- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biologiste anglais né en 1922 à Oxford, ville où il obtint en 1952 son doctorat en médecine. Il étudia pendant plusieurs années en Australie la multiplication du virus de l'influenza et du virus de la vaccine. En 1957, Cairns a l'occasion de travailler quelque temps au Caltech (California Institute of Technology), aux États-Unis, dans un univers qu'il qualifiera lui-même d'extraordinaire ; en effet, les prédictions de Watson et Crick sur la réplication de l'ADN étaient en voie de devenir des faits avérés, notamment grâce à Meselson et Stahl : ceux-ci réalisaient en 1958 les expériences de transfert de densité prouvant le modèle de duplication semi-conservatif de l'ADN. De retour en Australie, Cairns reprend, par autoradiographie cette fois, l'étude de la réplication du virus de la vaccine. En 1960, il travaille aux États-Unis, à Cold Spring Harbor, dans le laboratoire de A. Hershey. Ce dernier vient d'élaborer une méthode d'extraction du chromosome du phage T2. Cairns, qui disposait alors de thymidine tritiée hautement radioactive, réussit ainsi à visualiser le chromosome du phage T2 par autoradiographie. Il porte ensuite son attention sur l'ADN de la bactérie Escherichia coli, et, en 1963, il parvient à observer des molécules d'ADN ayant la forme d'un Y : la preuve est ainsi faite que la réplication s'effectue au fur et à mesure que les deux brins de l'ADN se séparent.

John Cairns est directeur du laboratoire de Cold Spring Harbor de 1963 à 1968 et, à partir de 1973, des laboratoires de Mill Hill (Londres), où il s'intéresse à la réplication et à la synthèse de l'ADN jusqu'à sa retraite en 1991.

—  Pierrette KOURILSKY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierrette KOURILSKY, « CAIRNS JOHN (1922- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cairns/