GLAUBER JOHANN RUDOLPH (1604-1670)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste allemand, né à Karlstadt, en Bavière, considéré, en raison de ses vastes connaissances, comme un des « pères de la chimie ». Johann Rudolph Glauber vit successivement à Vienne, à Salzbourg, à Francfort et à Cologne avant de s'installer à Amsterdam, où il mourra. Il gagne sa vie principalement en vendant des préparations médicinales secrètes. Il est l'auteur de près de quarante livres. Bien que ses œuvres abondent en préoccupations alchimiques, il a beaucoup contribué aux progrès de la chimie. Il décrit la préparation de nombreux corps et expose en particulier les vertus du sulfate de sodium cristallin (sal mirabile), connu encore aujourd'hui comme « sel de Glauber ». Ses œuvres prouvent ses qualités d'observation et son originalité à l'époque des alchimistes. Il a écrit, notamment, Des Teutschlandts Wohlfahrt (1656-1661), où il souligne comment les ressources de l'Allemagne devraient être développées pour la rendre indépendante. Opera omnia, réunit ses travaux les plus importants. Il a exercé une grande influence, aussi bien sur ses contemporains que sur ses successeurs.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GLAUBER JOHANN RUDOLPH (1604-1670)  » est également traité dans :

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Premières théories »  : […] On invoqua d'abord des causes occultes pour expliquer les propriétés particulières des acides et des bases. Paracelse (début du xvi e  s.) croyait à un acide élémentaire universel, communiquant à tous ses composés la saveur et le pouvoir dissolvant, et, plus tard, Glauber (début du xvii e  s.) reconnut la notion de « force relative des acides », dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/#i_12211

MIRABILITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 400 mots

Le premier nom de la mirabilite fut celui de sal mirabile Glauberi ou sel admirable de Glauber, qui devint ultérieurement et de façon plus concise « sel de Glauber ». Sulfate hydraté naturel de sodium de formule : Na 2 SO 4 , 10 H 2 O, la mirabilite contient 19,3 p. 100 de Na 2 O, 24,8 p. 100 de SO 3 et 55,9 p. 100 d'eau. Elle cristallise dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mirabilite/#i_12211

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « GLAUBER JOHANN RUDOLPH - (1604-1670) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-rudolph-glauber/