JŌCHŌ (mort en 1057)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Amida Nyorai du Hōōdō, exemple classique du style national

L'Amida, en bois laqué et doré, du pavillon du Phénix (Hōōdō) du Byōdōin, est resté l'exemple le plus classique du style national (wayō). Aboutissement d'une évolution séculaire parvenue à un point d'équilibre unique et de synthèse parfaite, cette sculpture représente l'assimilation complète des influences chinoises reçues depuis trois siècles. Bouddha en méditation (jō-in) empreint d'une grande majesté, il est assis sur un lotus à neuf pétales, devant une auréole ajourée, richement décorée. Son visage rond, aux traits sobres, est éclairé d'un regard bienveillant dirigé vers le bas. Ses épaules sont massives, son buste large et plat, ses mains jointes dans un mouvement souple et, sur ses genoux largement écartés, la draperie coule en plis réguliers et peu profonds, délicatement sculptés. Malgré l'ampleur des proportions, le tout s'harmonise en un ensemble doux, gracieux et bien équilibré, en accord avec le goût féminin des Fujiwara, et qui vaut surtout par ses qualités du juste milieu, si caractéristique de la japonisation des formules chinoises.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  JOCHO (mort en 1057)  » est également traité dans :

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « L'emprise des sectes »  : […] En 794, la capitale fut transférée à Heian-kyō (Kyōto) ; l'époque de Nara fit place à celle de Heian, qui allait se dérouler jusqu'à la fin du xii e  siècle. Sur le plan religieux, cette ère nouvelle est marquée par une évolution de l'attitude des Japonais vis-à-vis du bouddhisme. Jusqu'au viii e  siècle, diverses sectes furent introduites pêle-mêle dans l'archipel ; les spéculations métaphysiques […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie MATHELIN, « JŌCHŌ (mort en 1057) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jocho/