JEUX OLYMPIQUESLes femmes et les Jeux

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les déesses du stade

La présence féminine aux jeux Olympiques fut longtemps réduite à la portion congrue. Pourtant, les femmes écrivirent certaines des plus belles pages de l'histoire olympique, et ce dès les premières éditions. Ainsi, la tenniswoman française Suzanne Lenglen, surnommée la « Divine », double médaillée d'or en 1920, subjugua le public durant les Jeux d'Anvers.

Puis d'immenses championnes brillèrent sur le stade d'athlétisme dès que celui-ci leur fut ouvert. L'Américaine « Babe » Didrikson, gagnante du 80 mètres haies et du lancer du javelot, fut la vraie star des Jeux de Los Angeles en 1932. En 1948, la Néerlandaise Fanny Blankers-Koen, une mère de famille de trente ans, rayonna lors des Jeux de Londres : elle y gagna quatre médailles d'or (100 mètres, 200 mètres, 80 mètres haies, relais 4 fois 100 mètres), et un surnom original : la « Ménagère volante ». En 1956, une jeune Australienne de dix-huit ans, Betty Cuthbert, domina les courses de sprint (100 mètres, 200 mètres, relais 4 fois 100 mètres) ; en 1964, elle ajoutera le titre olympique du 400 mètres. En 1960, l'Américaine Wilma Rudolph, la « Gazelle noire », victorieuse du 100 mètres, du 200 mètres et du relais 4 fois 100 mètres, illumina par sa grâce et son courage (elle fut victime de la poliomyélite dans son enfance) les Jeux de Rome. La Polonaise Irena Szewinska-Kirszenstein s'adjugea sept médailles (dont trois en or), du 100 au 400 mètres en passant par le saut en longueur, de 1964 à 1976. En 1972, le public munichois s'émerveilla devant l'audace d'une jeune Allemande de l'Ouest de seize ans, Ulrike Meyfarth, gagnante du saut en hauteur ; elle renouvellera son exploit en 1984. La victoire de l'Algérienne Hassiba Boulmerka dans le 1 500 mètres en 1992, alors que son pays se trouvait en proie à [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

12 février 2021 Japon. Démission du président du comité d'organisation des jeux Olympiques de Tōkyō.

jeux Olympiques de Tōkyō, Yoshiro Mori, présente sa démission. À la suite de propos sexistes tenus au début du mois – il avait affirmé que « les femmes parlent trop pendant les réunions » –, il faisait l’objet d’une pétition réclamant son départ, des centaines de bénévoles impliqués dans l’organisation des Jeux avaient annoncé leur retrait et de gros […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - Les femmes et les Jeux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-femmes-et-les-jeux/