JEUX OLYMPIQUESLe village olympique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le village olympique fait désormais partie intégrante du paysage des Jeux, dont il constitue un élément important. En effet, les médias s'intéressent parfois autant à l'intelligence de la conception et à la qualité de l'architecture de celui-ci qu'à la perfection des installations sportives. En outre, pour respecter le cahier des charges du C.I.O., chaque ville candidate à l'organisation des Jeux doit prendre en compte divers éléments relatifs au village olympique : préservation de l'environnement, pérennité des installations, coût...

autre :

 

Crédits :

Afficher

Ce village olympique, lequel va donc devenir au fil des éditions un élément incontournable des infrastructures des Jeux, avec des réussites architecturales parfois discutables et un réemploi souvent aléatoire, naît dans une extrême discrétion à l'occasion des Jeux de Paris en 1924. Jusque-là, sportifs et officiels devaient assurer par eux-mêmes leur logement, ce qui constituait souvent une lourde charge pour les comités olympiques nationaux. En 1924, Louis Faure-Dujarric, architecte du stade de Colombes, inclut dans son projet un « village » destiné à héberger les athlètes. Ce « village » jouxte donc le stade et est constitué de maisonnettes – en fait des cabanes en bois au confort spartiate, sans charme aucun, sorties de terre dans cette banlieue triste – disposant de chambres à trois lits. Au cœur du « village », matérialisé à son entrée par une simple pancarte ovale, les résidents ont à leur disposition divers services nécessaires : bureau de poste, librairie, kiosque à journaux, salon de coiffure, blanchisserie, infirmerie, poste de garde pour les objets de valeur. Un immense restaurant, aux menus peu variés – lesquels comprennent une demi-bouteille de vin rouge ou blanc (ou une demi-canette de bière) au déjeuner –, permet aux champions de se sustenter. Néanmoins, loger au village olympique n'est pas une obligation : ainsi, les Américains – car se préparer pour concourir aux Jeux est chose sérieuse – préféreront établir leurs quartiers dans le parc du château de Rocquencourt.

Village olympique, Paris (Colombes), 1924

Photographie : Village olympique, Paris (Colombes), 1924

Le premier village olympique destiné à loger les sportifs fut implanté à Colombes, à l'occasion des Jeux de Paris, en 1924. Les installations rudimentaires ont peu de chose à voir avec les bâtiments ultramodernes qui sont désormais construits pour le confort des athlètes. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

C'est en 1932, à l'occasion des Jeux de Los Angeles, que [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Les derniers événements

6-22 août 2008 France – Chine. Visite en Chine du président Nicolas Sarkozy et visite en France du dalaï-lama

village olympique, il affirme devant les athlètes français qu'« on ne peut pas boycotter un pays qui représente un quart de l'humanité ». Il rencontre le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao, et transmet une liste de prisonniers politiques détenus en Chine avant d'assister à la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques. Le 8 également […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - Le village olympique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-village-olympique/