JEUX OLYMPIQUESLa Chine et les Jeux

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'avant-Mao Zedong

Durant plusieurs décennies, l'Empire du Milieu compte pour quantité négligeable au sein du mouvement olympique. Le Comité olympique chinois voit certes le jour dès 1910, mais il faut attendre 1922 pour que le C.I.O. coopte un Chinois : Cheting T. Wang, diplomate et membre influant du Guomindang, intègre l'institution. Dix ans plus tard, la Chine envoie pour la première fois une délégation aux Jeux, celle-ci se réduisant à sa plus simple expression : l'athlète Liu Changchun, seul concurrent chinois, participe aux 100 et 200 mètres à Los Angeles. À Berlin, en 1936, soixante-dix-huit Chinois prennent part aux compétitions, sans remporter la moindre médaille.

La première incursion « politique » de la Chine au sein du mouvement olympique se produit l'année suivante : Cheting T. Wang tente sans succès de convaincre ses collègues du C.I.O. de retirer l'organisation des Jeux de 1940 à T̄okȳo, car le Japon occupe la Mandchourie et poursuit son entreprise belliciste vis-à-vis de la Chine. Puis deux autres Chinois intègrent le C.I.O. (Kong Xiangxi en 1939, Tung Shouyi en 1947), conférant au pays une nouvelle importance olympique. Cinquante-neuf sportifs chinois sont présents en 1948 aux Jeux de Londres, mais aucun d'entre eux n'obtient la moindre médaille.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

4 février - 13 mars 2022 Chine. Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de Pékin.

Du 4 au 20 se déroulent à Pékin les XXIVe jeux Olympiques d’hiver organisés, qui regroupent quatre-vingt-onze délégations et près de deux mille neuf cents athlètes. Les strictes mesures sanitaires et la limitation à cent mille du nombre de spectateurs permettent d’éviter le regain épidémique redouté. Avec quinze médailles dont neuf d’or, la Chine se place en troisième position, en nombre de titres, juste devant les États-Unis. […] Lire la suite

2-28 février 2022 Ukraine – Russie. Intervention militaire russe en Ukraine.

Le 25 également, la Russie oppose son veto au projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui « déplore » l’agression de l’Ukraine par la Russie – onze États votent pour, la Chine, l’Inde et les Émirats arabes unis s’abstiennent. La Chine, qui a renforcé son partenariat stratégique avec la Russie à l’occasion de la rencontre des présidents des deux pays lors de l’ouverture des jeux Olympiques de Pékin le 4, affirme « comprendre » la Russie, tout en rappelant son respect des notions de souveraineté et d’intégrité territoriale. […] Lire la suite

26 janvier 2022 Suisse – Chine. Annonce de l'absence de représentant du Conseil fédéral à la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin

Le Conseil fédéral annonce qu’il n’enverra pas, pour des raisons sanitaires, de représentant à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques d’hiver de Pékin, le 4 février. En décembre 2021, plusieurs pays, à la suite des États-Unis, ont annoncé un boycottage diplomatique des JO de Pékin. La Suisse abrite le siège du Comité international olympique (CIO). […] Lire la suite

15-17 janvier 2022 Chine. Annulation des ventes de billets en vue des jeux Olympiques d'hiver.

Le 15, un premier cas de contamination locale par le variant Omicron de la Covid-19 est détecté à Pékin où les jeux Olympiques (JO) d’hiver doivent se tenir en février. Le 17, le comité d’organisation des JO décide de ne pas mettre en vente de billets en Chine pour assister aux épreuves. En septembre, il avait déjà exclu la vente de billets aux ressortissants étrangers. […] Lire la suite

6-24 décembre 2021 États-Unis – Chine. Annonce du boycottage diplomatique des jeux Olympiques en Chine.

Le 6, la Maison-Blanche annonce le boycottage diplomatique des jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Pékin qui doivent se dérouler en février 2022, en raison du « génocide et des crimes contre l’humanité en cours au Xinjiang » où la communauté musulmane ouïgoure est réprimée par le régime. Elle dénonce également la répression du mouvement prodémocratie à Hong Kong et les pressions militaires exercées sur Taïwan. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - La Chine et les Jeux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-la-chine-et-les-jeux/