JEUX OLYMPIQUESL'élection des villes olympiques

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire d'une compétition acharnée

Les problèmes liés à l'élection de la ville d'accueil des jeux Olympiques ne naissent pas avec la révélation de cette affaire, bien au contraire. Ainsi, le 23 juin 1894, jour de la clôture du congrès fondateur de la Sorbonne qui entérine la renaissance des jeux Olympiques, Pierre de Coubertin se montre certes ravi de l'aboutissement de son projet. Néanmoins, son bonheur n'est pas total : alors qu'il eût souhaité que les Iers jeux Olympiques de l'ère moderne se tinssent à Paris en 1900, les congressistes font un autre choix, désignant Athènes pour accueillir ces Jeux ; par ailleurs, ils avancent la date de l'événement à 1896. Et Coubertin devra bientôt se battre pour que les Jeux soient itinérants, car, fort de la réussite athénienne, le roi Georges Ier de Grèce, lors du dîner de clôture de ces Jeux de 1986, demandera la pérennisation d'Athènes comme site permanent des Jeux ; Coubertin multipliera les efforts pour que cette proposition soit finalement repoussée.

Durant le premier quart du xxe siècle, les pays fondateurs du mouvement olympique, c'est-à-dire essentiellement les nations d'Europe occidentale et les États-Unis, se partagent les Jeux. La désignation de la ville d'accueil des jeux Olympiques se fait alors sans réel vote formel, à l'issue d'un consensus plus ou moins mou, obtenu parfois à l'issue de diverses tractations. Cela n'évacue pas pour autant tout problème. Ainsi, en 1901, Chicago se voit désignée pour accueillir les Jeux de 1904, comme le souhaitait William Sloane, un ami de Coubertin ; or, dès l'année suivante, le président des États-Unis Theodore Roosevelt décide leur transfert à Saint Louis, afin de les faire coïncider avec l'Exposition universelle célébrant le centenaire de l'achat de la Louisiane à la France. Les Jeux de 1908, prévus à Rome, sont déplacés dans la hâte à Londres, car le gouvernement italien doit mobiliser ses fonds pour reconstruire la zone située au pied du Vésuve, détruite par l'éruption du volcan en 1906.

Dès 1919, Coubertin décide que les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - L'élection des villes olympiques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-l-election-des-villes-olympiques/