JEUX OLYMPIQUESL'élection des villes olympiques

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En décembre 1998, le Suisse Marc Hodler, vice-président du C.I.O., révèle un scandale : Salt Lake City a acheté les votes de plusieurs membres de l'institution afin d'obtenir les Jeux d'hiver de 2002. La corruption est rapidement avérée (Salt Lake City a distribué 1,3 million de dollars de pots-de-vin pour soudoyer plusieurs « cardinaux » du C.I.O.). Quatre membres du C.I.O. (Bashir Attarabulsi, Libye ; Pirjö Häggman, Finlande ; Charles Mukora, Kenya ; David Sibandze, Swaziland) présentent leur démission ; six autres (Agustin Arroyo, Équateur ; Zein El-Abdin Gadir, Soudan ; Jean-Claude Ganga, Congo ; Lamine Keita, Mali ; Sergio Santander Fantini, Chili ; Seiuli Paul Wallwork, Samoa) sont exclus.

La commission d'enquête diligentée par le C.I.O. pointe par ailleurs plusieurs dérives ; la « culture du cadeau » (billets d'avion, frais de scolarité offerts aux enfants de certains membres, soins médicaux pour leur famille, argent liquide, etc.) semble être la norme ; les désignations de Nagano pour les Jeux d'hiver de 1998 et de Sydney pour les Jeux d'été de 2000 deviennent suspectes. La commission exécutive du C.I.O. crée une commission d'éthique ; celle-ci, composée de neuf « sages » (dont cinq personnalités extérieures au mouvement olympique), à la moralité indiscutable et de réputation internationale, devra notamment surveiller le comportement des membres de l'institution olympique et des responsables des villes candidates. Son premier président est le Sénégalais Kéba Mbaye, ancien président du Conseil constitutionnel de son pays, ancien vice-président de la Cour internationale de justice de La Haye, président du Tribunal arbitral du sport. La procédure de désignation des villes olympiques est réformée en profondeur : il est notamment interdit à tout membre du C.I.O. de rendre visite aux villes candidates à titre personnel.

Ce grand nettoyage était indispensable, car l'opacité concernant la désignation des villes d'accueil des jeux Olympiques, qui fut la norme durant un siècle, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - L'élection des villes olympiques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-l-election-des-villes-olympiques/