JEUX OLYMPIQUESL'Afrique et les Jeux

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une progression par paliers et un bilan atypique

La victoire d'Abebe Bikila symbolise certes l'émergence du sport africain, mais l'exploit est isolé : aucun autre Africain ne remporte une médaille d'or à Rome. En 1964, à T̄okȳo, Bikila gagne de nouveau le marathon et entre dans la légende olympique, mais son succès est encore le seul de l'Afrique. C'est à Mexico, en 1968, que l'Afrique présente pour la première fois un bilan probant : régnant notamment sur les courses athlétiques de demi-fond et de fond, les Africains obtiennent cinq médailles d'or, sept médailles d'argent et quatre médailles de bronze. Les résultats africains vont alors stagner jusqu'au début des années 1990 (cinq médailles d'or, douze médailles d'argent, huit médailles de bronze à Barcelone en 1992). En 1996 à Atlanta, le bilan africain fait un bond (onze médailles d'or, neuf médailles d'argent, quatorze médailles de bronze), confirmé à Sydney en 2000 (neuf médailles d'or, onze médailles d'argent, quinze médailles de bronze), puis à Athènes en 2004 (neuf médailles d'or, treize médailles d'argent, treize médailles de bronze). Les Jeux de Pékin, en 2008, marquent une nouvelle progression africaine : douze médailles d'or, quatorze médailles d'argent, quatorze médailles de bronze. Celle-ci se confirme presque à Londres, en 2012, puisque les Africains obtiennent onze médailles d’or, douze médailles d’argent et onze médailles de bronze.

De 1960 à 2012, c'est-à-dire en treize éditions des Jeux d'été (les Jeux de Montréal, boycottés par la quasi-totalité des pays africains, ne sont pas ici pris en compte), l'Afrique s'est adjugé soixante-dix-neuf médailles d'or et deux cent quatre-vingt-cinq médailles au total. Ce bilan, pour un continent entier en un demi-siècle de jeux Olympiques d'été, peut sembler bien maigre. Cette impression mitigée mérite une analyse plus fine, qui la relativise. Tout d'abord, l'Afrique n'est pas une entité sportive en tant que telle, une « équipe » : il est donc vainc de vouloir comparer son bilan avec celui des grandes puissances sportives, car de multiples pays africains, faute [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - L'Afrique et les Jeux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-l-afrique-et-les-jeux/