JEUX DE CARTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les jeux de pari

À ces jeux « intelligents », on serait tenté d'opposer ceux reposant sur le pari... « stupide ». Mais au-delà des jugements de valeur, force est de constater qu'il est des jeux de cartes dont le moteur est le seul pari sur un événement. On n'accumule ni n'élimine, on parie sur la sortie d'une carte, d'un nombre, d'une combinaison. À la question « quelle carte sortira du paquet ? », celui qui devance le pur hasard gagne. L'autre perd. Jeu simple, que le bonneteau d'aujourd'hui perpétue. Ici, ni valeur ni couleur. On parie sur un événement totalement aléatoire. Lansquenet, bassette, pharaon ont longtemps satisfait ces goûts de simplicité et d'émotions fortes.

Les jeux de pari forment une famille richissime et polymorphe, très largement représentée dans la tradition européenne, mais aussi en Asie. Le mécanisme va du très élémentaire (le bonneteau) au plus raffiné (le poker), mais repose toujours sur les probabilités de sortie d'une carte, d'un nombre (constitué par addition de points attribués à certaines cartes) ou d'une combinaison (comme au poker).

Aux jeux de pari les plus simples, qui reposent sur la sortie d'une carte (lansquenet, pharaon), il faut ajouter ceux où l'on cherche à constituer un nombre, à l'aide de cartes portant des valeurs données, faciales (c'est-à-dire celles qu'offrent les points indiqués) ou fictives (l'as vaut 11, par exemple) ; c'est là un mécanisme assez caractéristique, que le baccara et plusieurs jeux de casinos illustrent : on fixe un nombre à approcher, sans le dépasser. Ici ce sera 21, autrefois 31, là-bas 15 ou 9. Un seul paramètre est pris en compte.

Mais plus qu'un simple nombre, on peut tenter de constituer une combinaison – la richesse et la diversité de celles-ci étonnent encore. Couleurs et valeurs sont, du coup, mis à contribution. Le mensonge et le bluff sont parfois de la partie et le vainqueur n'est pas forcément celui qui a la plus belle combinaison. Le poker universel et le mus basque nous fournissent des exemples actuels, le flux [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : licencié ès lettres, ingénieur du Conservatoire national des arts et métiers, historien du jeu

Classification

Autres références

«  JEUX DE CARTES  » est également traité dans :

BACCARA ou BACCARAT

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 887 mots

Le baccara – ou baccarat – est un jeu de cartes du type pari sur la constitution d'un nombre (ici, neuf), qui se joue essentiellement dans les casinos. Ses origines ne paraissent guère remonter au-delà du xix e  siècle. Il existe trois variétés de baccara : le jeu classique à un seul tableau, dit chemin de fer ; le jeu à deux tableaux, dit baccara en banque ; la version américaine, dite punto-banc […] Lire la suite

BELOTE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 050 mots

La belote est aujourd'hui le jeu de cartes le plus populaire en France. C'est un jeu de levées avec atout pour les points, c'est-à-dire que certaines cartes – les figures, les as et les dix – ont des valeurs spécifiques, auxquelles s'ajoutent celles des combinaisons (séquences, carrés, « belote »). C'est ainsi que l'as vaut 11 points, le dix, 10 points, le roi, 4, la dame, 3, le valet, 2. On utili […] Lire la suite

BLACKJACK

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 698 mots

Le blackjack est un jeu de cartes assez simple, aujourd'hui essentiellement joué dans les casinos. Il oppose des joueurs ou « pontes » à un banquier-croupier qui distribue les cartes. Celles-ci sont pourvues de valeurs en points : les figures comptent pour 10, les as pour 11 ou 1 (au choix du joueur), les autres cartes ont leur valeur faciale. Il s'agit, avec deux cartes ou plus, d'obtenir un tota […] Lire la suite

BRIDGE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 971 mots
  •  • 1 média

Le bridge, ou plus exactement bridge contrat, peut être considéré comme le roi des jeux de cartes. Non parce qu'il serait réservé à une élite sociale ou parce qu'il serait le meilleur des jeux de cartes, mais parce qu'il est assurément le seul qui bénéficie d'une règle parfaitement codifiée et acceptée dans le monde entier. Ce statut lui vaut de rivaliser avec les échecs dans le domaine des sports […] Lire la suite

CARTE À JOUER MUSÉE FRANÇAIS DE LA

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 122 mots

Dans le chapitre « Legs et acquisitions »  : […] C'est à Louis Chardonneret (1849-1935), archiviste au Monde illustré , que la ville d'Issy-les-Moulineaux doit la collection initiale et fondatrice, léguée en 1930. Plus de quatre cents ensembles (jeux, planches, enveloppes et documents divers), des livres, des manuscrits forment un fonds représentatif des curiosités de ce collectionneur. Parmi eux, un trésor : le plus ancien témoin du type de fi […] Lire la suite

MAHJONG

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 893 mots

Très apprécié de nos jours en Chine, où il fut longtemps tenu en suspicion, ainsi qu'au Japon, le mahjong a connu en Occident une mode qui a culminé entre les deux dernières guerres. Il connaît un regain d'intérêt que ses qualités propres justifient pleinement. Le gouvernement chinois tente même d'en codifier les règles afin d'en contrôler la pratique et de le hisser au niveau des grands jeux de r […] Lire la suite

MANILLE, jeu de cartes

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 725 mots

Immortalisée par la célèbre partie de cartes du Marius de Pagnol (1929), la manille est un jeu d'origine ibérique resté populaire dans de nombreuses régions de France, particulièrement dans le Nord et dans le grand Sud-Ouest. Dans sa version simple, la manille se joue à quatre, deux contre deux. On y utilise un jeu de 32 cartes, où les cartes suivent l'ordre décroissant dix, as, roi, dame, valet, […] Lire la suite

MILLE BORNES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 528 mots

Le Mille Bornes est un jeu de cartes doublement original : il est un des premiers jeux commerciaux qui utilisent des cartes spéciales et son mécanisme sort des règles habituelles. Inventé en 1954 par Arthur Dujardin, dit Edmond Dujardin, un imprimeur de codes de la route installé à Arcachon (Gironde), le Mille Bornes a rencontré un succès immédiat et durable. Après un léger déclin dans les années […] Lire la suite

NAIN JAUNE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 593 mots

Parmi les jeux de cartes, le nain jaune représente le principe de l'élimination directe où le joueur qui s'est le premier débarrassé de ses cartes gagne. Un mécanisme très simple, où la couleur est indifférente, un nombre quelconque de joueurs (entre trois et huit), un amusant tableau de mises pour la décoration, quelques hasards spectaculaires font du nain jaune un jeu très apprécié des enfants, […] Lire la suite

PATIENCES & RÉUSSITES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 761 mots

Les patiences sont-elles des jeux de cartes ? Nombre d'auteurs préfèrent les traiter à part. Pourtant, leur caractère ludique, même s'il est solitaire et parfois teinté d'introspection, est indéniable. Patience ou réussite ? Il semble que les deux termes soient parfaitement synonymes en français, même si le premier est un peu plus ancien et le second plus proche de la cartomancie. S'il n'y a guèr […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Thierry DEPAULIS, « JEUX DE CARTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-de-cartes/