JEULe jeu chez l'enfant

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La spécificité du jeu enfantin

Le jeu animal et le jeu de l'enfant

On pourrait penser que le jeu de l'enfant continue seulement le jeu des petits animaux. C'est ce qu'ont cru des auteurs comme K. Groos. Mais le premier possède une qualité spéciale qu'ignore le second : c'est le jocus, le badinage, toujours placé sous le signe du « comme si ». C'est pourquoi ce jeu-là, s'il rappelle des traits psychiques présents chez l'animal, révèle aussi autre chose.

Les petits des animaux supérieurs jouent entre eux ou avec leur mère à la manière des petits d'homme. Comme eux, ils forment parfois des groupes de jeu ; comme eux, ils distinguent la conduite de jeu de la conduite sérieuse ; ils apprennent assez tôt à retenir pendant le jeu leurs griffes et leurs morsures. Mais ce qu'ils manifestent alors, ce ne sont guère que les pulsions instinctives spécifiques de leur espèce : là où le chaton use de ses griffes, le chevreau se sert de ses cornes. C'est pourquoi Groos a justement vu dans ces jeux-là des « pré-exercices » par lesquels le développement du jeune prépare les conduites vitales de l'adulte. S'il s'y mêle parfois des conduites d'un niveau plus élevé qui annoncent l'enfant humain, des conduites d'exploration ou de curiosité, celles-ci restent d'un autre ordre que les conduites proprement ludiques ; elles ne sont pas assez organisées, structurées par les facteurs biopsychiques que possède l'animal : le jeu du chaton avec une pelote de laine est commandé par des gestes et des réactions propres à l'espèce.

À ce jeu animal manque aussi la transmission d'une tradition par les petits eux-mêmes. Les inventions animales se perdent très vite, faute d'une systématisation représentative qui leur donne une stabilité. Les traditions animales, aujourd'hui bien reconnues, sont limitées aux activités vitales, aux territoires, aux migrations, aux modalités de la vie collective ; elles n'enrichissent point le jeu, ne créent point des « stocks » de conduites ludiques (comme celles que possèdent des écoles ou des groupes enfantins et qui se perpétuent de génération en génération). Enfin manque [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages






Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, docteur ès lettres, professeur honoraire des Universités

Classification


Autres références

«  JEU  » est également traité dans :

JEU - Le jeu dans la société

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 4 893 mots
  •  • 2 médias

À travers ses manifestations diverses, le jeu apparaît en définitive comme une manière de prendre quelque distance à l'égard des déterminations qui, dans la vie sociale courante, fixent l'individu à sa place et le situent dans le monde qui l'entoure. On retrouve ainsi l'un des sens apparemment secondaires du mot, puisque l'on dit d'une pièce qui n'est pas entièrement prise dans un mécanisme qu'ell […] Lire la suite

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans quelle mesure existe-t-il une ethnologie et une sociologie du jeu ? Quelles sont leurs bases et leurs limites ? Biologistes et psychologues présentent de multiples arguments pour justifier l'hypothèse d'un instinct et d'un besoin de jeu qui meuvent le corps humain avec la même force que les instincts et besoins alimentaires, sexuels et créateurs. Les c […] Lire la suite

JEU - Jeu et rationalité

  • Écrit par 
  • Jacques EHRMANN
  •  • 4 828 mots

En tant que facteur de culture, le jeu est primordial. Un des premiers, sinon le premier, à s'en être aperçu et à s'être interrogé sur les fonctions anthropologiques du jeu est le critique hollandais J. Huizinga, dans son livre maintenant classique Homo ludens. Il ne retient pourtant qu'une caractéristique du jeu : son aspect de compétition […] Lire la suite

ART (Aspects esthétiques) - La contemplation esthétique

  • Écrit par 
  • Didier DELEULE
  •  • 3 639 mots

Dans le chapitre « Catharsis et dialogue »  : […] À travers l'expérience ek-statique du détachement de l'âme du corps – expérience issue des rites dionysiaques – se sédimente, au fil de la tradition orphico-pythagoricienne, une certaine signification de la notion de catharsis, et c'est en fait comme purification morale et intellectuelle seulement possible au niveau du dialogue que la catharsis inaugure, chez Platon, le discours philosophique. Te […] Lire la suite

AXELOS KOSTAS (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 846 mots
  •  • 1 média

Par sa vie et sa pensée Kostas Axelos , né à Athènes le 26 juin 1924, n'a cessé d'interroger les horizons du monde, son déploiement et ses métamorphoses. Les thèses qu'il soutient à Paris, en 1959, sont consacrées respectivement à l'aurore poétique et énigmatique de la philosophie, avec Héraclite ( Héraclite et la philosophie , 1962) et à son crépuscule technique, avec Marx ( Marx penseur de la te […] Lire la suite

BRADLEY FRANCIS HERBERT (1846-1924)

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 3 606 mots

Dans le chapitre « Le seul monde désirable »  : […] Parmi toutes les idées que passe ici en revue Bradley, nous pouvons insister sur les pages où il parle du jeu et du sérieux. D'Héraclite à quelques disciples de Husserl et de Heidegger en passant par Nietzsche, l'idée de jeu a conservé une grande importance. Selon Bradley, le jeu implique un sens du sérieux ; le monde du jeu se révèle comme le seul monde que l'homme puisse sérieusement désirer ; […] Lire la suite

CARTES À JOUER

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 547 mots

L'Antiquité gréco-romaine a ignoré les cartes. Il semble bien que ce jeu ait été d'abord transmis aux Italiens par une famille d'émigrés arméniens. Le mot vient du latin charta , « feuille de papier, papier », dérivé du grec khartês , « feuille de papyrus ». Le mot ancien naibi , « cartes à jouer », attesté par des documents italiens et espagnols de la fin du xiv e  siècle sous les formes naibbe, […] Lire la suite

CASINOS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 4 480 mots
  •  • 2 médias

Le terme de casino sert aujourd'hui, à peu près partout, à dénommer un établissement public, légal et contrôlé qui fait commerce de jeux de hasard avec l'accord des pouvoirs publics et moyennant le versement d'une redevance ou de taxes et l'accomplissement de quelques obligations. Cette convention s'inscrit le plus souvent dans le cadre d'une loi réprimant les jeux d'argent sous une forme ou sous […] Lire la suite

CASSE-TÊTE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 981 mots

On appelle casse-tête une forme de jeu intellectuel en solitaire nécessitant une réflexion logique suivie d'une action manuelle ou non. Les casse-tête font partie des récréations mathématiques dont ils forment aujourd'hui une branche active. Il ne faut cependant pas les confondre avec les énigmes et autres jeux mathématiques. Nous ne traiterons ici que des casse-tête mécaniques. On peut en propose […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL - Développement du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 913 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le jeu »  : […] Le jeu pourrait être défini par son absence apparente de fonction : l'animal qui joue poursuit une « proie » non comestible ou sans avoir faim, saute sur un congénère sans intention agressive, escalade un arbre sans nécessairement s'intéresser à ce qu'il peut y trouver, etc. Pourtant, un comportement coûteux en énergie et en temps, et potentiellement dangereux (des blessures sont possibles ; l'an […] Lire la suite

COMPTINE

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 412 mots

Formulette enfantine, récitée ou chantée avant le jeu pour désigner celui ou celle à qui sera dévolu un rôle particulier, généralement une corvée, ou du moins un rôle peu envié (« s'y coller », être « le chat »). L'un des joueurs compte ses camarades, qui ont formé un cercle, en montrant successivement du doigt la poitrine de chacun d'eux, tandis qu'il énonce, syllabe par syllabe, une formulette r […] Lire la suite

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'horizon d'une attente »  : […] Le conte traditionnel est inséparable de la communauté dans laquelle il s'inscrit : « Ce qui est premier, écrit Max Lüthi, c'est le besoin intérieur du conte que ressentent ceux qui le créent, ceux qui le cultivent et ceux qui l'entendent. » À cette notion un peu vague de « besoin intérieur », on préférera celle de « fonction textuelle » (rôle joué par le texte dans le système social) et la typolo […] Lire la suite

DEEP BLUE, superordinateur

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 1 072 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’enjeu : qu’est-ce que l’intelligence ? »  : […] Les controverses qui s’ensuivent sont aussi intéressantes que le tournoi lui-même. Des experts minimisent la portée de la défaite de Kasparov qui a effectivement moins bien joué qu’à son habitude (il aurait été perturbé par un mouvement aberrant de Deep Blue à la fin de la première partie, dû à un bug dans le logiciel, mais qu’il aurait interprété comme un signe de suprême intelligence). Toutefoi […] Lire la suite

DÉS JEUX DE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 089 mots

Classiquement, le dé est un petit cube fait d'une matière dure et résistante – os, ivoire, bois ou matière plastique – marqué d'ocelles et destiné à servir d'instrument dans divers jeux. Les emplois du dé sont nombreux et anciens : jeux de dés purs, jeux de parcours (avec pions), petites loteries simples. Traditionnellement les six faces portent les points de un à six. Le mot français dé vient du […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT, psychologie interculturelle

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 2 361 mots

Dans le chapitre « Les régularités universelles du développement »  : […] Au-delà des différences, les comparaisons interculturelles révèlent certaines régularités transculturelles du développement psychologique. Ces régularités peuvent être repérées à différents niveaux d’analyse. Tout d’abord, les comportements des enfants apparaissent parfois très semblables. C’est le cas de l’expression des émotions fondamentales (comme la colère, la joie, la tristesse, etc.). Cert […] Lire la suite

DOMINOS, jeu

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 638 mots

Les dominos européens sont de petites plaquettes de matière dure et blanche (os, ivoire, plastique, etc.) dont l'une des faces comporte deux compartiments parfois laissés vierges mais le plus souvent gravés de un à six ocelles (points de dés). Un jeu complet est formé de vingt-huit pièces, qui vont du double-blanc au double-six. La stratégie des dominos européens est assez simple et s'apparente à […] Lire la suite

ÉCOLE MATERNELLE

  • Écrit par 
  • Jean VIAL
  •  • 909 mots

L'école maternelle française reçoit les enfants de deux à six ans — et cela, sans obligation. Seuls les services rendus (garde, éducation, dépistage précoce des handicaps...) peuvent expliquer son succès : 90 p. 100 des enfants de trois ans, pratiquement la totalité des plus âgés, fréquentent « la maternelle ». Avant que ne soit abandonné le principe de leur admission en 1993, on comptait même jus […] Lire la suite

ÉDUCATION - Les nouvelles technologies au service de l'éducation

  • Écrit par 
  • Gilles BRAUN
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La forme magistrale du cours remise en cause »  : […] Autour de ces nouvelles pratiques, de nombreuses questions se posent : Quel rôle et quelle place l'enseignant ou le formateur aura-t-il ? Qui aura en charge la conception des nouveaux outils d'acquisition des connaissances ? Ces changements s'accompagneront-ils d'une amélioration de l'enseignement dispensé ou amplifieront-ils les dysfonctionnements existants ? De nombreux enseignants soulignent la […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la naissance à l'âge de 6 ans »  : […] Un travail intense de communication façonne les attitudes fondamentales de la sociabilité et suscite en l'enfant, avec les expériences du progrès incessant et des impuissances de sa condition, la recherche du dépassement de soi, motivation essentielle à la socialisation des conduites. Il y a bien en lui des attitudes innées de sociabilité. Elles sont liées à sa vie émotionnelle. Dès la fin du prem […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CHATEAU, « JEU - Le jeu chez l'enfant », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-le-jeu-chez-l-enfant/