JEREMIAH JOHNSON, film de Sydney Pollack

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vie d'en haut

Au cœur des montagnes Rocheuses, « la moelle du monde », Jeremiah Johnson a décidé de dire adieu à « la vie d'en bas ». Il a acheté un nécessaire de trappeur et a grimpé sans se retourner. Mais nous sommes au milieu du xixe siècle et de multiples dangers guettent le « pèlerin sans expérience » qu'il est : le froid, la faim, les loups, la tribu des Pieds-Noirs et celle des Corbeaux. Peu à peu, cependant, Jeremiah s'adapte. Griffe d'ours, un vieux trappeur, lui enseigne quelques astuces... Des circonstances fortuites le conduisent un jour à interrompre cette vie d'errance, pour se fixer en compagnie d'une squaw qu'il a reçue en présent et d'un enfant dont il a hérité de la responsabilité. On construit une maison, et le bonheur ne tarde pas à arriver. Hélas ! il sera de courte durée. Pour aider un détachement de cavalerie à secourir des colons accidentés, Jeremiah traverse un cimetière indien. En guise de représailles à ce qu'ils considèrent comme un insupportable sacrilège, les Corbeaux massacrent sa petite famille improvisée. Dès lors, le trappeur Jeremiah, lui-même devenu l'enjeu d'une traque, se double d'un tueur, plus amer et solitaire que jamais.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  JEREMIAH JOHNSON, Sydney Pollack  » est également traité dans :

POLLACK SYDNEY (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 801 mots

Sydney Irwin Pollack est né le 1 er  juillet 1934 à Lafayette, dans l'Indiana. Ses études terminées, il s'installe en 1952 à New York où il suit les cours d'art dramatique de Sanford Meisner à la Neighborhood Playhouse School of the Theatre. Après avoir servi deux ans sous les drapeaux, il reprend les cours de la Neighborhood tout en commençant à se produire sur scène. En 1959, il fait ses débuts […] Lire la suite

Pour citer l’article

Laurent JULLIER, « JEREMIAH JOHNSON, film de Sydney Pollack », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeremiah-johnson/