SECOND JEAN (1511-1536)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à La Haye, ce grand poète néo-latin — de son vrai nom Jean Everaerts — est européen par ses voyages, dont ses propres relations nous transmettent l'itinéraire daté. Sa première jeunesse a pour cadre Malines, mais dès 1532 il va passer un an à Bourges pour étudier le droit auprès d'Alciat. En 1534, il repart pour l'Espagne et devient secrétaire de l'archevêque de Tolède. Le voici célèbre en quelques mois, grâce à son talent poétique, et Charles Quint le remarque. Cependant, la maladie — une forme de consomption ? — lui interdit de suivre l'empereur dans son expédition à Tunis. Second regagne Malines, devient secrétaire de l'archevêque d'Utrecht. La mort le touche « au milieu de son printemps » : il n'avait pas vingt-cinq ans. Ses œuvres paraissent dans des éditions posthumes, les Baisers (Basia) en 1539, et les œuvres complètes (Opera) en 1541.

Second est surtout le poète des baisers. Dans Basia, ce petit recueil de dix-neuf pièces, qui a valu à son auteur un succès quelque peu scandaleux, les jeux du poète et de Néère sont « variés sur des modes divers », de la caresse à la violence. L'œuvre a plu d'abord par son indiscrétion dans les scènes d'amour ou dans l'évocation des beautés de Néère. Cependant, ce long corps à corps révèle aussi une sensualité déçue, parfois réduite à l'imaginaire, ainsi que l'aspect pathologique de la passion. Reproches et prières disent que l'amour est souffrance. L'angoisse de la jalousie, l'alternance de l'espoir et de la rancœur sont traduits par la composition de chaque pièce, tout en revirements, et par le recours fiévreux à la rhétorique : l'apostrophe, l'interrogation, le souhait animent le dialogue entre le poète et l'amante rebelle. L'appel au plaisir est repris en mineur par l'évocation élégiaque du paradis amoureux où ils pourraient se retrouver après la mort. Cette note de tristesse dans l'érotisme est maniériste, tout comme le goût du détour stylistique — périphrase, allusion mythologique, métaphore —, qui suggère la singularité de l'amour. Rien ne peut être dit qu'indirectement, et même le plaisir. Ces recherches contrebal [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

1er-31 mars 2020 France. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Jean-François Delfraissy est mis en place auprès du ministère de la Santé pour éclairer la décision publique face à l’épidémie. Le 12, le président Emmanuel Macron présente, dans une allocution télévisée solennelle, un plan de lutte contre la « plus grave crise sanitaire qu’ait connue la France depuis un siècle ». Il annonce une « mobilisation générale […] Lire la suite

15-22 mars 2020 France. Premier tour des élections municipales.

Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal (LR), n’arrive qu’en deuxième position derrière une liste d’union de la gauche. À Bordeaux, le maire Nicolas Florian (LR), héritier d’Alain Juppé, est mis en ballotage par le candidat EE-LV. À Lille, la maire Martine Aubry (PS) est talonnée par le candidat EE-LV. Le 16, le chef de l’État annonce le report du second […] Lire la suite

3-10 décembre 2017 France. Élections territoriales en Corse.

Jean-Martin Mondoloni obtient 15 p. 100 des voix, la liste de Valérie Bozzi soutenue par Les Républicains (LR) 12,8 p. 100 et la liste issue de La République en marche (LRM), menée par le maire de Bonifacio Jean-Charles Orsucci, 11,3 p. 100. Les listes du Parti communiste, du Front national et des nationalistes dissidents menés par Paul-Félix Benedetti […] Lire la suite

11-29 juin 2017 France. Victoire de La République en marche aux élections législatives.

second tour des législatives enregistre un nouveau taux record d’abstention : 57,4 p. 100. Avec 308 sièges sur 577, LRM remporte la majorité absolue – toutefois moins large que prévu. Son allié du MoDem, en progrès, a 42 élus. À droite, LR obtient 112 députés – contre 199 dans l’Assemblée sortante –, l’UDI 18 et les divers droite 6. À gauche, le PS […] Lire la suite

1er mai 2017 France. Célébration désunie de la fête du travail.

second tour de l’élection présidentielle qui opposait Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, cent quarante-deux mille personnes selon la police ‒ le double selon la CGT ‒ participent à travers le pays aux défilés du 1er mai 2017. Les positions des centrales divergent sur l’appel à battre le Front national au second tour de l’élection présidentielle : […] Lire la suite

Pour citer l’article

Françoise JOUKOVSKY, « SECOND JEAN - (1511-1536) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-second/