ARGAND JEAN ROBERT (1768-1822)

NOMBRES COMPLEXES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 3 541 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Théorie géométrique »  : […] L'idée , non seulement de représenter les nombres imaginaires par les points du plan, exprimée maladroitement par Wallis dès 1685, mais de les définir à partir de ces notions, est apparue dans deux mémoires, passés inaperçus à l'époque, du Danois Wessel (1798) et du Suisse Argand (1806). En fait, c'est Cauchy qui diffusera ce point de vue. Dans le plan muni de deux axes de coordonnées O x et O y , […] Lire la suite

RÉELS NOMBRES

  • Écrit par 
  • Jean DHOMBRES
  •  • 15 297 mots

Dans le chapitre « Classification des nombres réels »  : […] Ainsi, la classification euclidienne, fondée sur la géométrie, est insuffisante pour les problèmes de résolution d'équations. On tient là l'embryon de la classification purement algébrique des nombres réels, qui remonte à Legendre (1752-1833). On appelle nombre algébrique toute solution d'une équation polynomiale à coefficients entiers (relatifs) ; ainsi 2 est-il algébrique comme solution de x 2 […] Lire la suite

ALGÈBRE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L' ou THÉORÈME DE D'ALEMBERT

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 353 mots

Jean Robert Argand, comptable à Paris, était un mathématicien amateur qui avait gagné une solide réputation scientifique en publiant en 1806 (à ses frais et sans que son nom apparaisse sur la couverture) un petit livre où il développait une représentation géométrique des nombres complexes. Huit ans plus tard, il en tire une preuve remarquable de simplicité (mais néanmoins entachée de quelques im […] Lire la suite