VERNANT JEAN-PIERRE (1914-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La pensée et ses représentations

Cette histoire de la philosophie, que nous dirions aujourd'hui « pragmatique » (puisque la philosophie y est d'abord envisagée comme communication), était sous-tendue par un puissant intérêt pour les contenus sémantiques ainsi dégagés : quels rapports au temps, à l'espace, à la personne humaine, au langage, à la mort s'expriment à travers l'invention de nouvelles institutions et de nouveaux types d'œuvres ? L'unité de la culture n'était pas cherchée dans une identité « grecque », comme cela avait été le cas avec l'Altertumswissenschaft (« la science de l'Antiquité ») romantique, projet universitaire avorté qui s'est vite atomisé en disciplines érudites, mais dans une évolution conjointe des facultés psychiques et des représentations qu'elles produisent. Cette dimension sera plus explicite dans les très nombreux travaux sur le mythe, sur la tragédie et sur les images (Mythe et pensée chez les Grecs, 1965, Mythe et Tragédie en Grèce ancienne, avec Pierre Vidal-Naquet, 1974 et 1986, Figures, idoles, masques, 1990).

Jean-Pierre Vernant pouvait s'appuyer sur deux enseignements (et deux amitiés fidèles et étroites) : celui du psychologue Ignace Meyerson (1888-1983), pour qui les fonctions psychiques ne sont pas un donné mais une construction dont la nature est historique, puisqu'elles ne peuvent être comprises qu'en acte, à partir de ces objectivations que sont les œuvres et les institutions, qui sont toujours datées. Il y a bien une histoire de la mémoire, de la volonté, et donc du « moi ». Quant à l'helléniste Louis Gernet (1882-1962), historien et sociologue de formation durkheimienne, spécialiste du droit grec notamment, dont Vernant suivait le séminaire à l'École pratique des hautes études, il articulait l'étude des réalités collectives et celle des mécanismes mentaux. La moisson est immense. Au-delà des impulsions reçues (à la liste desquelles s'ajoutent Geo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  VERNANT JEAN-PIERRE (1914-2007)  » est également traité dans :

LA TRAVERSÉE DES FRONTIÈRES (J.-P. Vernant)

  • Écrit par 
  • Pierre VIDAL-NAQUET
  •  • 1 028 mots

Centième titre de la collection La Librairie du xxie siècle (Seuil, Paris, 2004), La Traversée des frontières, qui prend la suite de Entre mythe et politique (1996), n'est pas une autobiographie. Jean-Pierre Vernant le dit dès les premières lignes : « L'entrepr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-traversee-des-frontieres/#i_42689

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception marxiste des classes sociales »  : […] Contrairement à une opinion courante, Karl Marx n'a pas « découvert » les classes sociales : « en ce qui me concerne, écrivait-il en 1852 à Joseph Weydemeyer, ce n'est pas à moi que revient le mérite d'avoir découvert l'existence des classes dans la société moderne, pas plus que la lutte qu'elles s'y livrent. Des historiens bourgeois avaient exposé bien avant moi l'évolution historique de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-penser-les-classes-sociales/#i_42689

DETIENNE MARCEL (1935-2019)

  • Écrit par 
  • Renée KOCH PIETTRE
  •  • 1 425 mots

Marcel Detienne fut tout à la fois un philologue, un helléniste déconstructeur du « miracle grec », un anthropologue comparatiste, et un auteur à la plume allègre et mordante. Né à Liège le 11 octobre 1935, après une première formation en cette ville, il poursuit ses recherches et fait carrière en France à l’École pratique des hautes études (EPHE), du début des années 1960 jusqu’en 1998, aux côtés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-detienne/#i_42689

HISTOIRE (Domaines et champs) - Anthropologie historique

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 3 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au-delà de l'histoire quantitative »  : […] Deux historiens ont joué un rôle essentiel dans ce développement. Dans La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II (1949), Fernand Braudel poursuit un projet d'histoire totale. Il cherche à montrer avec assez d'ampleur comment interagissent différents niveaux de la réalité historique et surtout différents types de temporalité pour comprendre le mouvement de l'histoire dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-anthropologie-historique/#i_42689

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre JUDET DE LA COMBE, « VERNANT JEAN-PIERRE - (1914-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-vernant/