MOSCHOS JEAN (550 env.-619)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Damas, Jean Moschos entra très jeune dans un monastère proche de Jérusalem, en même temps que son ami Sophrone qui devait être son fidèle collaborateur et, après la mort de Jean, devenir patriarche de Jérusalem. La vocation de Jean Moschos semble avoir été de recueillir l'héritage spirituel de Palestine, d'Égypte et du Sinaï, hauts lieux du monachisme originel menacés autant par les invasions — perses puis musulmanes — qui allaient faire du viie siècle la « fin du monde » que par l'hérésie qui, plus d'une fois, fit le jeu des envahisseurs. Jean Moschos séjourne longuement dans ces « déserts » peuplés de moines. En Égypte, en compagnie de Sophrone, il combat avec succès le monophysisme. Après la prise de Jérusalem par les Perses, en 614, les deux amis gagnent Rome où Jean Moschos rédige en grec le Pré spirituel que Sophrone éditera. Le Pré spirituel est le recueil de deux cent dix-neuf anecdotes vivantes et directes illustrant l'existence des moines, ainsi que de certains laïques, et rapportant leurs sentences. Malgré l'effort pour insérer le monachisme dans l'institution, malgré la prolifération d'un merveilleux parfois douteux, on y voit persister la conception charismatique du monachisme originel. Ce recueil, véritables Fioretti de l'Orient chrétien, a connu une immense diffusion dont témoigne sa traduction en latin, en slave et dans les langues orientales.

—  Olivier CLÉMENT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut Saint-Serge de Paris

Classification

Autres références

«  MOSCHOS JEAN (550 env.-619)  » est également traité dans :

BYZANCE - La littérature

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 6 104 mots

Dans le chapitre « La littérature religieuse »  : […] La période de répit qui sépare la crise monophysite de la crise monothélite voit fleurir la littérature ascétique, genre appelé à un grand avenir à Byzance. Jean Climaque (525 env.-605), dans L'Échelle du paradis , enseigne à ses moines du Sinaï l'impassibilité par la méditation de la mort ; Jean Moschos (550 env.-619) propose dans les anecdotes du Pré spirituel l'exemple des grands ascètes de Pa […] Lire la suite

SOPHRONE DE JÉRUSALEM saint (560 env.-638) patriarche de Jérusalem (634-638)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 521 mots

Patriarche de Jérusalem (634-638), moine et théologien, né vers 560 à Damas. Sophrone est vers 580, alors professeur de rhétorique, il renonce au monde pendant un séjour en Égypte et entre au monastère Saint-Théodose de Jérusalem. Il séjourne dans des monastères en Asie Mineure, en Égypte et à Rome en compagnie du chroniqueur byzantin Jean Moschos (550 env.-619), qui lui dédie son célèbre recueil […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier CLÉMENT, « MOSCHOS JEAN (550 env.-619) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-moschos/