ROBERTS JEAN-MARC (1954-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain et éditeur français. Né d’une mère italienne et d’un père américain, Jean-Marc Roberts publie à l’âge de dix-huit ans son premier roman, Samedi, dimanche et fêtes (prix Fénéon 1972). Le livre est paru aux éditions du Seuil, où Jean Cayrol s’avère alors un exceptionnel découvreur de talents. Pendant de longues années, le Seuil va être la maison d’édition de Jean-Marc Roberts. Il y publie notamment Le Sommeil agité (1977), Affaires étrangères (prix Renaudot 1979), Portrait craché (1983) et Mon Père américain (1988). Dans cette même maison d’édition, il occupe un poste d’éditeur avant de faire, en 1993, un bref passage au Mercure de France. En 1994, il intègre les éditions Fayard et crée une ambitieuse collection, « La Bleue », qui va publier des romanciers tels que Vassilis Allexakis, Philippe Claudel, Christine Angot, Nina Bouraoui, Eric Reinhardt, Jean-Louis Fournier. En 1998, cette collection passe aux éditions Stock quand il en devient le directeur éditorial.

Dans ses meilleurs moments, l’œuvre romanesque de Jean-Marc Roberts déploie, avec un mélange de distance et d’ironie, un récit à forte teneur autobiographique. C’est notamment le cas de Mon Père américain et d’Une petite femme (2000), où il évoque ses rapports respectivement avec son père et sa mère ; de Toilette de chat (2003), dans lequel il brosse un tableau acide du monde de l’édition parisienne ; de Deux vies valent mieux qu’une (2013), enfin, où les souvenirs lumineux de l’Italie et des années 1960 sont confrontés à la douleur et à la maladie qui allait l’emporter.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  ROBERTS JEAN-MARC (1954-2013)  » est également traité dans :

ALEXAKIS VASSILIS (1943-2021)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 549 mots

Écrivain grec mais aussi dessinateur, journaliste et cinéaste, Vassilis Alexakis est né le 25 décembre 1943 à Athènes, dans le quartier populaire de Kallithea, peuplé de Grecs venus des îles de la mer Égée fuyant la misère et de réfugiés d’Asie Mineure chassés par les nationalistes turcs en 1922-1923. À cette époque, la capitale grecque était occupée par une armée allemande implacable et la popul […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ROBERTS JEAN-MARC - (1954-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marc-roberts/