LESCURE JEAN (1912-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme de lettres français, promoteur du cinéma d'art et d'essai. Après des études de philosophie et de psychopathologie, Jean Lescure se consacre aux lettres et entre, en 1934, au Comité de vigilance des intellectuels antifascistes. En 1939, il publie son premier recueil de poèmes, Le Voyage immobile, et prend la direction de la revue Messages, dont il fait, à partir de 1941 et à contre-pied de la N.R.F. de Drieu la Rochelle, un lieu de « résistance lyrique » où s'expriment Max Jacob, Paul Eluard, Jean Paulhan, Pierre Seghers. Cette opposition trouvera son point d'orgue en 1943, dans le numéro Domaine français de Messages. Après la guerre, Jean Lescure travaille à la direction des lettres de la Radiodiffusion française, puis assure la direction littéraire du Théâtre des nations. Son goût pour l'invention et les contraintes poétiques l'incite à participer, en 1960, à la fondation de l'Oulipo. Le ministre des Affaires culturelles André Malraux l'associe à son programme de promotion du cinéma : Lescure fonde, en 1966, l'Association française des cinémas d'art et d'essai, qu'il préside jusqu'en 1992. Parallèlement, il publie des essais, notamment sur ses amis peintres (Estève, Ubac, Music, Pignon), et des recueils poétiques (Treize Poèmes,1960 ; Drailles, 1968 ; La Belle Jardinière, 1988 ; Gnomides, 1999).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LESCURE JEAN - (1912-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-lescure/