BARRAQUÉ JEAN (1928-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'inachèvement sans cesse

Jean Henri Alphonse Barraqué naît à Puteaux, près de Paris, le 17 janvier 1928. Enfant, il apprend le piano et prend conscience de sa vocation de compositeur en écoutant, au début des années 1940, un enregistrement de la Huitième Symphonie « Inachevée » de Schubert. Il ne laissera aucune trace de ses premiers essais de composition : un nocturne en ut dièse mineur pour piano, datant probablement de 1943, deux sonates pour piano et une symphonie (1945-1947), des mélodies, un chœur a capella, une sonate pour violon seul et une symphonie en ut dièse mineur (1948-1950). Ne subsistent de cette époque que trois mélodies sur des textes du Cantique des cantiques, de Baudelaire et de Rimbaud (1950), dont il tirera ultérieurement Séquence. De 1945 à 1947, il étudie en privé l'harmonie, le contrepoint et la fugue avec Jean Langlais. De 1948 à 1951, il suit au Conservatoire de Paris le cours d'analyse d'Olivier Messiaen.

Sa biographie se confond ensuite avec son œuvre musicale et quelques textes dont il est l'auteur : une monographie sur Debussy (1962), une thèse au C.N.R.S. (où il est attaché de recherche de 1962 à 1970), Debussy : ou l'approche d'une organisation autogène de la composition (1962), et divers articles pour des revues ou des ouvrages collectifs.

Créateur exigeant, Jean Barraqué vécut et œuvra en marge de la vie musicale de son temps, et ne nous laisse que six partitions achevées et publiées, totalisant à peine trois heures et demie de musique mais dont nous n'avons pas encore fini d'explorer la richesse. Après sa mort, on découvrira, inachevées et très difficilement déchiffrables, ce qu'auraient pu être Discours, pour soprano, contralto, 5 ténors, 4 barytons, piano et orchestre (1961), Lysanias, pour solistes, chœur et orchestre (1966-1973), Les Portiques du feu, pour 18 voix a capella, Hymnes à Plotia I, pour quatuor à cordes, Hymnes à Plotia II, pour piano, une œuvre lyrique en trois actes, restée à l'état de plan, L'Homme couché (1969-1972), Affranchi du hasard, pour chœur et clarinettes, (1970). Afin d'être exhaustif, il faut cependant ajouter une anecdotique Étude pour bande magnétique (1954), réalisée au Groupe de recherche de musique concrète de Pierre Schaeffer, où il suit un stage entre 1951 et 1954.

C'est entre 1950 et 1955 que Barraqué conçoit et réalise ses deux premières œuvres. Sa Sonate pour piano, commencée en 1950, est achevée en 1952 : cette sonate, « la plus monumentale peut-être depuis la Hammerklavier [Sonate pour piano no 29] de Beethoven » (Patrick Marcland et Marc Vignal), d'une quarantaine de minutes, en deux parties – plutôt rapide pour la première, plutôt lente pour la seconde –, ne sera créée, au disque, par Yvonne Loriod, qu'en octobre 1957, et devra attendre le 24 avril 1967 avant d'être donnée en concert, par Élisabeth Klein, à Copenhague. Il est vrai que cette partition accumule les difficultés techniques et que sa durée rebute plus d'un interprète. Séquence, pour voix (soprano dramatique), batterie et divers instruments – 3 percussions, vibraphone ou xylophone, piano, célesta ou glockenspiel à clavier, harpe, violon, violoncelle –, commencée également en 1950, est achevée en 1955 ; cette pièce trouve son origine dans les trois mélodies écrites en 1950, et que Barraqué retravailla et instrumenta, tout en remplaçant les poèmes initiaux par des textes de Nietzsche traduits en français par Henri Albert, et en y ajoutant deux interludes instrumentaux. Afin de modérer ce qu'il nomme « tonalité sérielle », il utilise deux séries, séparées dans les deux premiers chants, ensemble dans le dernier. Séquence est créée le 10 mars 1956 au Théâtre du Petit-Marigny, à Paris, par la soprano Ethel Semser et l'Ensemble du Domaine musical sous la direction de Rudolf Albert. Son enregistrement, qui paraît en 1958, est accueilli avec enthousiasme par le compositeur, critique [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « BARRAQUÉ JEAN - (1928-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-barraque/