NINI JEAN-BAPTISTE (1717-1786)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les années de formation

Né le 19 avril 1717 à Urbin, dans les États pontificaux, Jean-Baptiste Nini étudie la gravure sous la direction de son père Domenico Antonio (1688-1762), lui-même peintre et dessinateur. Il apprend la sculpture à l'Académie Clémentine de Bologne, créée par le pape Clément XI sur le modèle de l'Académie de Saint-Luc à Rome, où il est inscrit en 1735 et obtient la même année la médaille d'argent du prix Marsili pour la sculpture. Il commence dès lors à se familiariser avec l'argile, la glaise et le stuc, plus courants que le marbre dans cette région de l'Italie, matières qu'il apprend déjà à mélanger à sa guise, et avec les techniques de modelage et de moulage dans lesquelles il excellera par la suite. Introduit dans la société bolonaise par le marquis Giuseppe Nicola Spada, il réalise à cette époque des portraits sculptés en bas relief, qu'on ne connaît que par les archives. Parallèlement, il ne cesse de pratiquer l'eau-forte et ses premières gravures datées de 1739, éditées à Bologne chez Ferdinando Pisarri, sont principalement des paysages s'inspirant des maîtres français, Nicolas Poussin ou Claude Lorrain. On en trouve dans les collections italiennes et, en France, aux châteaux de Blois et de Chaumont-sur-Loire. Son œuvre gravé se concentre sur deux périodes : les années 1739-1740 et au début de son séjour parisien, en 1758-1769.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Cécile FOREST, Barbara SIBILLE-PUCCINI, « NINI JEAN-BAPTISTE - (1717-1786) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-nini/