DELAMBRE JEAN-BAPTISTE (1749-1822)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Delambre, mathématicien et géomètre

Jean-Baptiste Delambre a rénové les méthodes du calcul géodésique et proposé des formules nouvelles de trigonométrie sphérique. Avec Pierre Méchain (1744-1804), il participe à l'opération de la méridienne de France. Ce projet, destiné à établir une définition universelle du mètre (la millionième partie d’un quart de méridien terrestre), consiste à mesurer cette méridienne, c’est-à-dire le tracé sur terre de la portion du méridien de Paris, de Dunkerque à Barcelone, dont la section française (de Dunkerque à Rodez) lui incombe, la branche Rodez-Barcelone étant confiée à Méchain. Cette lourde entreprise durera de 1791 à 1799, après plusieurs interruptions dues aux troubles de la Révolution et à la disparition de toute autorité scientifique, l’Académie des sciences ayant été dissoute, entre 1793 et 1795. « Il n'y a plus de Cadémie, on est tous égal », dira-t-on en l'arrêtant : il était soupçonné de faire des signaux du haut de ses stations d’observation – et il en faisait pour ses mesures géodésiques de triangulation et non pas pour transmettre des informations à d’éventuels conspirateurs. À la suite d'une décision de la Convention nationale de 1795 d’instaurer le système métrique, il rédige et publie le détail des opérations qui forme les trois volumes de la Base du système métrique décimal, ou Mesure de l’arc du méridien compris entre les parallèles de Dunkerque et Barcelone (1806-1810), bel ouvrage d'analyse et de rigueur scientifiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DELAMBRE JEAN-BAPTISTE (1749-1822)  » est également traité dans :

PTOLÉMÉE CLAUDE (90 env.-env. 168)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 731 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le jugement de l'histoire »  : […] L'adage selon lequel on ne prête qu'aux riches s'appliquerait-il à une telle œuvre ? On ne saurait s'étonner en tout cas qu'elle ait continué à hanter longtemps la pensée des savants – la Chronologie de Newton en est un exemple –, tandis qu'elle était déjà l'objet de critiques sévères. Du milieu du xvii e au début du xviii e  siècle, des voix autorisées se sont élevées non pour arracher à l'aute […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Eudes ARLOT, « DELAMBRE JEAN-BAPTISTE - (1749-1822) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-delambre/