JAZZ, France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une longue tradition

Après la Seconde Guerre mondiale, une lignée d'écrivains et d'hommes de médias (Blaise Cendrars, Jean Cocteau, Boris Vian, Jacques Réda, André Francis, Jean-Christophe Averty...) va s'appliquer à faire comprendre au grand public les subtilités d'une musique qui devient pourtant de moins en moins accessible avec le temps. Parallèlement, les analyses éclairées du compositeur et musicologue André Hodeir (Hommes et problèmes du Jazz, 1954) contribuent à « légitimer » les musiques afro-américaines.

Par ailleurs, le spectacle vivant a toujours bénéficié d'un réseau important de clubs et de grands festivals (Antibes - Juan-les-Pins, Marciac, Vienne) qui accueillent à bras ouverts les musiciens d'outre-Atlantique. Et c'est tout naturellement que des artistes américains comme Sidney Bechet, Coleman Hawkins, Kenny Clarke ou Dee Dee Bridgewater vont s'installer en France, contribuant ainsi à parfaire la formation des nombreux musiciens du cru qui les accompagnent. À partir de 1969, une seconde vague suivra le même chemin à la faveur du développement du free jazz.

Martial Solal a ainsi joué avec Lee Konitz. René Urtreger et Pierre Michelot se retrouvent en décembre 1957 aux côtés de Barney Wilen, de Kenny Clarke et de Miles Davis pour improviser la musique du film de Louis Malle Ascenseur pour l'échafaud. Dans les années 1960, Henri Texier côtoie dans les clubs parisiens des musiciens d'une stature exceptionnelle : Chet Baker, Bud Powell, Don Cherry, Steve Lacy... Daniel Humair, batteur suisse installé à Paris, a joué avec Phil Woods, Jim [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  JAZZ, France  » est également traité dans :

ASLAN GRÉGOIRE (1908-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 381 mots

Au début des années 1930, les grandes formations de jazz triomphent aux États-Unis, tandis que le mouvement s'amorce en Europe. En France, des lycéens de Janson-de-Sailly se regroupent autour de Ray Ventura, qui baptise sa formation du nom de Collégiens : au sein de cet orchestre, un fantaisiste d'origine arménienne va très vite se distinguer : Krikor Aslanian, dit « Coco ». Silhouette qui n'est […] Lire la suite

Blues Walk, LAGRENE (Bireli)

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 265 mots

Né en 1966 dans une famille gitane alsacienne, le guitariste Bireli Lagrene est un enfant prodige qui marche rapidement sur les traces de Django Reinhardt, dont il est capable, à onze ans, de jouer certains chorus note pour note. À la fin des années 1980, il s’inscrit dans le sillage du jazz fusion, multipliant les rencontres guitaristiques avec John McLaughlin – qui a joué avec Miles Davis et cré […] Lire la suite

BOLLING CLAUDE (1930-2020)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 698 mots

Pianiste, compositeur et chef d’orchestre, Claude Bolling se jouait des frontières qui séparent, en Europe, œuvres classiques, jazz, chanson et musique de film. Il aura été l’un des ultimes défenseurs du mainstream, c’est-à-dire de l’ère du swing. Né le 10 avril 1930 à Cannes, Claude Bolling grandit à Paris. Dès l’enfance, il montre des talents pour le dessin puis la musique. Durant l’Occupation, […] Lire la suite

Chloé Meets Gershwin, PETRUCCIANI (Michel)

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 338 mots

Né en 1962 dans une famille de musiciens, le jeune Michel Petrucciani a une révélation en voyant à la télévision jouer Duke Ellington. Fortement influencé par Bill Evans et Herbie Hancock, il tente, à partir de 1982, une carrière américaine. Il réactive la carrière du saxophoniste Charles Lloyd, puis joue avec Roy Haynes, Gary Peacock, Charlie Haden ou Jim Hall. Michel Petrucciani est le premier F […] Lire la suite

DISTEL SACHA (1933-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Chanteur et jazzman français. Fils d'une pianiste et neveu de Ray Ventura, il étudie le piano et prend des cours de guitare avec Henri Salvador, musicien de son oncle. Meilleur guitariste amateur de jazz français en 1951, il est consacré deux ans plus tard numéro un, cette fois par des professionnels. Après un stage dans l'édition musicale à New York (1952), il devient accompagnateur de Juliette […] Lire la suite

GOURLEY JIMMY (1926-2008)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 824 mots

Pilier des clubs parisiens, le guitariste, compositeur et chanteur Jimmy Gourley s'est affirmé, des deux côtés de l'Atlantique, comme un instrumentiste de grand style et comme un complice particulièrement apprécié par la fine fleur des jazzmen. James Pasco Gourley, Jr., naît le 9 juin 1926, à Saint Louis, dans le Missouri. Après de multiples déménagements, son père, voyageur de commerce, établit […] Lire la suite

GRAPPELLI STÉPHANE (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 656 mots

Le violon et le jazz n'ont pas souvent fait bon ménage. De brèves rencontres parfois quand l'un force sa voix et malmène son âme tandis que l'autre retient son souffle. Sur le Vieux Continent, une idylle naît pourtant au milieu des années 1930 avec l'apparition d'une formation qui ne rassemble que des cordes frottées ou pincées. Pendant cinq ans, Paris résonnera d'une musique qui marie miraculeuse […] Lire la suite

JAZZ

  • Écrit par 
  • Philippe CARLES, 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS, 
  • Michel-Claude JALARD, 
  • Eugène LLEDO
  • , Universalis
  •  • 10 990 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  Le jazz en France »  : […] Après la création du quintette du Hot Club de France en 1934, le jazz suscite nombre de vocations parmi les musiciens français. La France va également devenir une terre d'accueil pour de nombreux jazzmen afro-américains : Sidney Bechet, Bud Powell, Kenny Clarke, Archie Shepp... En France, le jazz a toujours été considéré comme une forme musicale spécifique digne du plus grand intérêt, un art à p […] Lire la suite

JENNY-CLARK JEAN-FRANÇOIS (1944-1998)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 534 mots

Fondamentale mais discrète, la contrebasse occupe rarement le devant de la scène. C'est elle pourtant qui définit l'ancrage harmonique et l'assise rythmique de l'improvisation jazz. On a pu parfois se passer de piano ou de batterie, on n'a jamais pu omettre la contrebasse. Et quand, au-delà de cet obscur travail d'architecte, se révèle un tempérament de soliste, tous les instruments se taisent pou […] Lire la suite

LOCKWOOD DIDIER (1956-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 059 mots
  •  • 1 média

Avec un sens aigu de l’improvisation et une volonté insatiable de transmettre au plus grand nombre, Didier Lockwood a donné une place de choix au violon dans le jazz en France au tournant des xx e et xxi e  siècles. Pourtant, cet instrument a longtemps été un intrus dans cet univers musical et, malgré tout leur talent, rares sont les instrumentistes qui – à l’instar de Joe Venuti, Eddie South, St […] Lire la suite

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « JAZZ, France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz-france/