JAPON (Arts et culture)Les arts

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Haniwa

Haniwa
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tête de Deva

Tête de Deva
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Repose-pieds

Repose-pieds
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bodhisattva, époque Heian, Japon

Bodhisattva, époque Heian, Japon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


La définition d’une esthétique

Le connaisseur japonais

L'intérêt des Japonais pour les créations artistiques ne s'est pas manifesté aussi tôt qu'en Chine. L'élaboration de traités d'esthétique ou de commentaires sur le développement de la calligraphie ou de la peinture fut tardive en ce pays. L'approche des Japonais vis-à-vis de l'œuvre d'art est plus sensible qu'intellectuelle ; elle se base sur une observation minutieuse des moindres détails d'une forme ou d'un décor. L'impression vivement ressentie ne s'exprime que sous une forme allusive, sans que l'on éprouve le besoin de la définir. Cette attitude s'observe dans les brèves notations que l'on peut glaner dans les nikki (journaux intimes) de l'aristocratie, dans les poèmes, les essais et les romans de l'époque Heian (Makura no sōshi ou Genji monogatari). Du xe au xiie siècle, la cour, jusqu'alors avide d'imiter les modes chinoises et les divertissements en honneur au palais impérial des Tang, élabore des moyens d'expression nouveaux qui constitueront les bases du style et du goût japonais tels qu'ils se sont perpétués jusqu'à nos jours. Le palais de Heian est le centre de la vie artistique ; empereurs et dignitaires y exercent un mécénat attentif ; courtisans et peintres de l'E-dokoro (atelier impérial) collaborent pour la disposition de jardins, la création de paravents, d'anthologies poétiques richement décorées, de sūtra enluminés, d'e-makimono illustrant les contes et les romans en vogue. Montrer son talent et son goût aide les jeunes filles des grandes familles à accéder à l'entourage des impératrices et les cadets à gravir les échelons de la hiérarchie. Danse, musique, calligraphie, peinture, poésie, teinture des étoffes leur sont enseignées, et cet enseignement, moins explicite qu'exemplaire, s'effectue par l'observation attentive et l'imitation appliquée des gestes du maître. Il en est de même pour l'apprenti, qui s'éduque en regardant travailler l'artisan. Aussi, le connaisseur est-il celui dont l'œil est exercé (mekiki), et ce peut être un grand seigneur, un artiste ou un artisan : il lui suffit d'avo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 83 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : ancien maître de recherche au C.N.R.S., professeur honoraire à l'École du Louvre, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet
  • : chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet
  • : critique d'architecture
  • : conservateur des collections Japon, Chine et Corée aux Musées royaux d'art et d'histoire, Bruxelles, gestionnaire des musées d'Extrême-Orient
  • : docteur ès lettres, professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : docteur ès lettres en études de l'Extrême-Orient, architecte D.P.L.G., chargé de recherche au C.N.R.S.
  • : maître de conférences à l'université de Bordeaux-III, membre permanent de l'UMR 8155
  • : professeur d'histoire de la photographie, critique
  • : maître-assistante en histoire de l'art du Japon moderne, Do-shisha University (Japon)

Classification


Autres références

«  JAPON  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel FAURE
  •  • 3 965 mots
  •  • 11 médias

L'archipel nippon appartient à l'ensemble des guirlandes insulaires qui bordent la façade orientale de l'Asie. Il est composé de six segments : l'archipel des Kouriles et l'est de l'île de Hokkaidō ; l'île de Sakhaline et le centre de Hokkaidō ; l'ouest de Hokkaidō et le nord de l'île de Honshū (ou Japon du Nord-Est) ; la partie centro-méridionale d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geologie/

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 244 mots
  •  • 8 médias

Le Japon est situé à l'extrémité orientale du continent asiatique. Historiquement, il relève du monde culturel sinisé, et d'un Extrême-Orient par rapport à l'Europe. De nos jours, il fait économiquement et politiquement partie de la Triade, également composée de l'Amérique du Nord et de l'Europe occidentale. Par son avancée technologique, ses transformations sociales et ses hybridations culturelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans l'histoire de l'Asie, le Japon occupe une place particulière du fait de son insularité. On l'a souvent comparée à celle de l'Angleterre dans l'histoire de l'Europe. Mais cette similitude géographique ne doit pas masquer les dissemblances qui, de fait, ont donné au Japon l'élément essentiel de son originalité et le caractère spécifique de son évolution historique.L'Angleterre, face à l'Europe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/

JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions

  • Écrit par 
  • Jacques ROBERT
  • , Universalis
  •  • 9 634 mots
  •  • 3 médias

Au cours d'un développement d'une vingtaine de siècles, le droit japonais a connu bien des transformations spontanées ou suscitées par des influences extérieures. Jusqu'au milieu du xixe siècle, ces influences venaient principalement des civilisations indienne et chinoise, et, pendant des milliers d'années, le droit japonais a évolué sous l'empire exc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-droit-et-institutions/

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 722 mots
  •  • 2 médias

Les racines de la puissance économique du Japon remontent à l'ère Meiji (1868-1912), lorsque le pays passe du féodalisme à la modernité. Le but de rattraper l'Occident soude la population dans un effort collectif, matérialisé par le décollage économique : la croissance du P.I.B. passe de 1,2 p. 100 par an, en moyenne, entre 1879 et 1885, à 4,3 p. 100 entre 1885 et 1898.Dès la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/

JAPON (Arts et culture) - La langue

  • Écrit par 
  • Bunkichi FUJIMORI
  •  • 2 784 mots
  •  • 3 médias

Le japonais, langue commune de quelque cent vingt millions de locuteurs, emprunte au chinois une partie importante de son vocabulaire et la base de son écriture, mais ses caractéristiques fondamentales sont totalement étrangères à celles du chinois. En revanche, le japonais présente des ressemblances frappantes avec le coréen et avec le groupe des langues d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-langue/

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 416 mots
  •  • 2 médias

Dans le domaine des lettres comme en bien d'autres, les Chinois avaient été les initiateurs des Japonais. Avec l'écriture, en effet, ceux-ci avaient importé, entre le ive et le viiie siècle, à peu près tous les écrits de ceux-là. Mais après une période d'apprentiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-litterature/

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 586 mots
  •  • 3 médias

Un échange permanent entre les influences étrangères et la transmission d'un patrimoine culturel national a caractérisé les débuts de l'industrie en devenir du cinéma japonais. La concentration industrielle dès le début des années 1910, la structuration en genres spécifiques établis dès 1921, un tournant de l'industrie vite enrayé par une catastrophe nationale en 1923 ont marqué le développement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-le-cinema/

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise LEVAILLANT, Madeleine PAUL-DAVID, Daisy LION-GOLDSCHMIDT, François CHASLIN, Chantal KOZYREFF, François BERTHIER, Nicolas FIÉVÉ, Anne GOSSOT, Hervé LE GOFF, Shiori NAKAMA, « JAPON (Arts et culture) - Les arts », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/