YELLEN JANET (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Keynésienne et proche du parti démocrate

Janet Yellen est née le 13 août 1946 à New York, dans une famille dont les ancêtres ont fui la Pologne et ses pogroms. En 1971, elle obtient un doctorat (Ph D) en économie à l’université Yale. Son directeur de thèse est James Tobin, le célèbre prix Nobel dont l’idée de taxe sur les transactions financières a alimenté et alimente encore débats et fantasmes. Tobin fait d’elle une keynésienne convaincue, une enseignante respectée et une libérale au sens américain du terme, c'est-à-dire un défenseur des idées de la gauche de gouvernement. Devenue professeur à Harvard, elle est repérée très tôt par les équipes de la Réserve fédérale qu’elle rejoint en 1977. Ce premier passage est bref puisque, dès 1978, elle regagne l’université, cette fois à Berkeley, en Californie. Il n’en reste pas moins marquant pour elle, car elle y rencontre George Akerlof, économiste également, qui partage ses idées et bientôt également sa vie. Akerlof obtiendra le prix Nobel d’économie en 2001.

Parmi les éléments qui soudent le couple figure une communion de pensée en matière économique. Yellen et Akerlof sont tous deux keynésiens et axent leur réflexion concernant la politique économique sur l’« arbitrage de Phillips ». Selon cet arbitrage, il n’existe aucun risque d’inflation, donc aucune raison de durcir la politique monétaire en faisant durcir les taux, tant que le chômage est supérieur à un certain seuil. Quant à leur positionnement politique commun, il les rapproche du parti démocrate. Janet Yellen s’engage aux côtés de Bill Clinton et dirige l’équipe de ses conseillers économiques entre 1997 et 1999.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc DANIEL, « YELLEN JANET (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/janet-yellen/