RANCIÈRE JACQUES (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La parole des exclus

Avec La Nuit des prolétaires (1981), Le Philosophe et ses pauvres (1983), Le Maître ignorant (1987), il est question avant tout de l'émancipation. Rancière s'efforce de retrouver dans les discours des ouvriers du xixe siècle ou dans l'étrange délire pédagogique du maître ignorant Louis Jacotot les sens de termes comme exploitation, maîtrise, travail, fatigue, économie, association, libération, connaissance, dans leur relation aux identités qui s'y formulent. Les prolétaires et les pauvres s'efforcent de prendre la parole et celle-ci n'est ni celle de leurs maîtres ni celle des maîtres académiques. Le Philosophe et ses pauvres conceptualise de son côté l'arrière-plan polémique de l'entreprise de restitution des paroles en étudiant chez Platon, Marx, Sartre et Bourdieu la relation entre pensée et hiérarchie sociale, entre position du philosophe et assignation de place à ses pauvres, entre conception philosophique de l'émancipation et interdiction de la parole.

Un second groupe d'ouvrages déconstruit et reconstruit le concept de politique en s'efforçant de penser à la fois « la hiérarchie des valeurs et l'égalité du mélange », l'un et le multiple dans la communauté démocratique des égaux.

Aux bords du politique (1990) traite de l'organisation de la communauté politique sous la double perspective de la recherche du juste et du traitement de la division entre riches et pauvres. La démocratie est appréhendée dans sa nature dynamique de processus de réarrangement de la communauté pour sans cesse défaire les ordres supposés posés comme naturels entre les hommes. La polémique égalitaire commande la composition et recomposition de la communauté : la loi démocratique proclame l'égalité, et la politique consiste à sans cesse reprendre sa réalisation concrète en la prenant au mot. En conséquence, l'espace démocratique apparaît comme espace de division et de lutte au sein de l'affirmation de la communauté.

Les Noms de l'histoire, essai d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Rouen, membre de l'Institut universitaire de France

Classification


Autres références

«  RANCIÈRE JACQUES (1940- )  » est également traité dans :

AISTHESIS (J. Rancière) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 077 mots

En 1946, Erich Auerbach publiait Mimésis, un essai qui fit date. Comme le précisait son sous-titre, l'ouvrage se proposait de décrire l'évolution de « la représentation de la réalité dans la littérature occidentale », de l'Odyssée d'Homère à La Promenade au phare de Virginia Woolf. À chaque chapitre, Auerbach partait de l'examen d'un extr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aisthesis/#i_29186

ANACHRONISME, histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 418 mots

Dans le chapitre « Une incitation à faire de l'histoire »  : […] Et pourtant, le métier d'historien repose tout autant sur une démarche anachronique ; Jules Michelet le rappelle dans sa célèbre Préface à l' Histoire de France (1869). L'œuvre n'est-elle pas colorée des sentiments du temps de celui qui l'a faite ? Et d'évoquer l'émotion de la France envahie de 1815 comme clé des Récits des temps mérovingiens d'Augusti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anachronisme-histoire/#i_29186

HISTOIRE (Histoire et historiens) - L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « Sortir de l'opposition entre histoire et littérature »  : […] Hayden White propose en effet d'analyser l'histoire comme un « artifice littéraire » et développe une « métahistoire » qui considère les récits historiques comme des « fictions verbales » ( verbal fictions ) dont le régime de vérité ne diffère pas de celui des récits de fiction du roman. Selon lui, préalablement à toute interprétation et à toute écriture, une opération poétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-l-ecriture-de-l-histoire/#i_29186

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves MICHAUD, « RANCIÈRE JACQUES (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ranciere/