MARS JACQUES (1926-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ses interprétations de Méphistophélès resteront dans bien des mémoires, deux rôles (La Damnation de Faust de Berlioz et Faust de Gounod) qu'il a tenus longtemps sur la scène du Palais-Garnier et dans lesquels ses talents de chanteur et d'acteur s'unissaient pour le meilleur.

Né à Paris le 25 mars 1926 dans une famille modeste, Jacques Hochard (Jacques Mars, de son nom d'artiste) aborde très tôt la musique en travaillant l'harmonium et le violon en autodidacte. Puis il se tourne vers le chant « par l'observation des constantes qui régissent cette discipline [...] et qui conduisent à l'élaboration d'un son perfectible ». Il ne suit aucun cours dans un conservatoire. Engagé en 1955 à la Réunion des théâtres lyriques nationaux, après une audition, il débute au Palais-Garnier le 5 novembre 1956, dans le Duc de Vérone de Roméo et Juliette de Gounod, puis se voit confier peu à peu les rôles de basse chantante : le Commandeur (Don Giovanni de Mozart) et Brander (La Damnation de Faust) en 1957, Montano (Otello de Verdi) et le Pilote (Tristan et Isolde de Wagner) en 1958, le Comte de Monterone (Rigoletto de Verdi) et Zuniga (Carmen de Bizet) en 1959, Abimélech (Samson et Dalila de Saint-Saëns) et Angelotti (Tosca de Puccini) en 1960, Narbal (Les Troyens de Berlioz) en 1962.

En 1963, Désiré-Émile Inghelbrecht lui confie le rôle de Golaud dans l'une de ses légendaires exécutions de concert de Pelléas et Mélisande de Debussy. Jacques Mars participe aussi cette année-là à la création de la version originale, en français, de Don Carlos de Verdi au Palais-Garnier (Charles Quint). En 1964, il incarne son premier Méphisto, celui de Berlioz, dans la fameuse reprise de La Damnation de Faust mise en scène par Maurice Béjart au Palais-Garnier. En 1965, il chante à l'Opéra-Comique les quatre rôles de basse des Contes d'Hoffmann d'Offenbach. Et, l'année suivante, il aborde le Méphisto de Gounod, probablement son rôle fétiche puisqu'il le chantera environ trois cents f [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « MARS JACQUES - (1926-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-mars/