HONDELATTE JACQUES (1942-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jacques Hondelatte est né le 10 mai 1942 à L'Absie (Deux-Sèvres), il est mort à Bordeaux le 2 février 2002. Diplômé de l'École d'architecture de Bordeaux en 1969, il travaille comme urbaniste-conseil à la Direction départementale de l'Équipement de la Gironde (1967-1969) et comme architecte-conseil au Centre d'étude de l'équipement (Cete) de Bordeaux (1969-1973). Pendant dix ans (1967-1977), il mène son activité d'architecte en association avec Jean-Claude Duprat et Laurent Fagart. Mais c'est en voyageant qu'il fera ses rencontres les plus décisives : après un séjour en Californie, où il visite le Sea Ranch de Charles Moore, il découvre en Égypte le célèbre architecte Hassan Fathy puis, à Londres, le fondateur du groupe Archigram, Peter Cook.

La première commande des trois associés est la maison Fargues, à Saint-Paul-lès-Dax (1970), qui se caractérise par un plan irrégulier, le caractère aléatoire de la succession des espaces, ainsi que par une toiture tombant jusqu'au sol. Dans ses réalisations suivantes (le Cete à Saint-Médard-en-Jalles en 1972, la maison Artiguebieille à Saint-Aubin-du-Médoc, 1973), Jacques Hondelatte continue à procéder de manière non conventionnelle ; il déclarera plus tard à ce propos : « Il ne faut jamais faire ce que l'on attend de vous. Si l'on vous demande une mairie, il faut faire une usine, une usine : une église, une maison : un garage. »

Ce goût de la provocation n'empêchera pourtant pas la reconnaissance, relativement tardive, de son travail. Après avoir livré plusieurs maisons, dix-neuf logements à Gages (Aveyron, 1975), un ensemble de 99 H.L.M. à Castres (1976), ou encore une clinique à Bordeaux (1976), Hondelatte demeure, malgré quelques publications, confiné dans un relatif anonymat. Il fonde sa propre agence à Bordeaux en 1978 et se fait remarquer par deux projets à forte charge symbolique et poétique, qu'il qualifiera lui-même de « mythogènes », pour mieux souligner combien ils résultent d'une expérience personnelle : la mairie de Léogn [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Simon TEXIER, « HONDELATTE JACQUES - (1942-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-hondelatte/