LÉVI-VALENSI JACQUELINE (1932-2004)

Professeur de littérature française, spécialiste de l'œuvre de Camus. L'enfance de Jacqueline Lévi-Valensi a été marquée par la Shoah – tous les membres de sa famille disparaissent. Devenue agrégée de lettres classiques, elle exerce quelques années à Aix-en-Provence, puis à Lyon avant d'être nommée en 1959 en Algérie, où elle exerce jusqu'en 1997 au lycée Fromentin puis à la faculté de lettres d'Alger. En France, elle présente une thèse de doctorat consacrée à la Genèse de l'œuvre romanesque d'Albert Camus, publiée en 1980, et s'investit dans la création de l'université de Picardie dont elle est la doyenne de 1989 à 1997. Elle participe à de nombreux colloques et publie de nombreux articles sur les œuvres de Camus, Aragon, Wiesel... Elle édite en 1978 deux importants volumes d'articles de Camus intitulés Fragments d'un combat 1938-1940 ainsi que des Réflexions sur le terrorisme : Albert Camus (2002). Présidente de la Société des études camusiennes, elle travaillait à la nouvelle édition en quatre volumes des œuvres complètes de Camus dans la Bibliothèque de la Pléiade.

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LÉVI-VALENSI JACQUELINE - (1932-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-levi-valensi/