VAN HOVE IVO (1958- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sous le signe de Shakespeare

L’année 2015 a permis de voir sur les scènes françaises plusieurs spectacles qui témoignent de l’éclectisme et du talent du metteur en scène, avec une version épurée de Mary Stuart de Friedrich von Schiller (Maison des arts de Créteil) et, lors d’une tournée mondiale, celle, en langue anglaise, d’Antigone de Sophocle (Théâtre de la Ville), avec Juliette Binoche dans le rôle-titre. Pour sa première création dans leur langue avec des comédiens français, Ivo van Hove offre une lecture décapante de la tragédie d’Arthur Miller Vu du pont (Odéon-Théâtre de l’Europe). Un nouvel exemple de la créativité du metteur en scène a été fourni lors de la présentation en janvier 2016, au Théâtre national de Chaillot, de Kings of War, issu de la réduction de trois œuvres de Shakespeare, Henri V, Henri VI et Richard III. Ce spectacle dévoile les mécanismes du pouvoir en temps de guerre et leurs incidences sur les comportements humains, en écho à l’époque contemporaine. En suivant l’ordre chronologique, introduit lors de chaque sacre par un cérémonial identique et spectaculaire, les personnalités des trois rois confrontés à l’exercice du pouvoir se révèlent dans toutes leurs différences : Henri V (Ramsey Nasr), visionnaire et fin stratège, engagé dans une réunification de l’Angleterre à travers la guerre livrée à la France ; Henri VI (Eelco Smits), monarque timide et impuissant, manifestement chargé d’une mission trop lourde pour lui ; Richard III, enfin, personnage infirme et monstrueux, ivre de pouvoir, auquel Hans Kesting prête une dimension impressionnante jusque dans sa traversée du temps lors d’appels téléphoniques à Obama, Merkel et Poutine. Comme à l’ordinaire, le metteur en scène et son complice Jan Versweyveld ont imaginé un espace à la fois fonctionnel et révélateur, parfois oppressant, ouvrant avec fluidité sur des hors-champs signifiants et des cadrages de proximité des personnages à l’aide de vidéos. Avec des ponctuations musicales très présentes, ces éléments concourent à la réussite d’une représentation percutante, magistralement orchestrée [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VAN HOVE IVO (1958- )  » est également traité dans :

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 550 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La scène et les écrans »  : […] Depuis l'apparition du septième art, l'influence du cinéma au théâtre s'est manifestée de différentes manières : intégration d'images projetées sur la scène, contribution à l'évolution de la construction et au rythme de la mise en scène, implication constitutive dans l'écriture dramatique. Historiquement, la référence principale à la première de ces manifestations se situe en 1923, avec la mise e […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « VAN HOVE IVO (1958- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ivo-van-hove/