ITALIE, histoire, de 476 à 1494

ALBÉRIC Ier (mort en 925) marquis de Camerino

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 228 mots

D'origine franque, venu avec Guy de Spolète en Italie, Albéric reçoit le marquisat de Camerino en Ombrie. Après la mort de Guy (894), il abandonne son successeur, Lambert, pour se rallier à Bérenger, candidat à la couronne royale. Selon les Gesta Berengerii (II, xxix ), il aurait assassiné le dernier duc de Spolète dont il prend la place. À l'appel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberic-ier/#i_5247

ALBERTI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 310 mots

Famille florentine. Aux alentours de 1200, un certain Rustico Alberti, issu des seigneurs de Catenaìa, dans le Casentino, s'établit à Florence et y exerce la profession de juge. Liés au parti guelfe, les Alberti se rangent, au cours des luttes civiles du début du xiv e  siècle, du côté des « noirs », extrémistes, contre les « blancs », modérés et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-alberti/#i_5247

ALBIZZI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 310 mots

Famille florentine. Originaires d'Arezzo, les Albizzi sont inscrits à l'Arte della Lana, l'une des plus importantes corporations marchandes de Florence, dès le début du xiii e siècle ; très fréquemment, on les trouve occupant les plus hautes fonctions au gouvernement de la ville (prieurs, gonfaloniers de justice). Guelfes de toujours, ils jouent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-albizzi/#i_5247

ALBORNOZ GIL ÁLVAREZ CARRILLO DE (1310-1367)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 596 mots

Cardinal espagnol, restaurateur des États pontificaux en Italie durant le séjour des papes en Avignon. Issu d'une noble famille de Cuenca, le cardinal Albornoz fut le condisciple à l'université de Toulouse d'Étienne Aubert, qui monta en 1352 sur le trône de saint Pierre sous le nom d'Innocent VI. Il fit d'abord carrière ecclésiastique en Castille et devint archevêque de Tolède en 1338. Il joua un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albornoz-gil-alvarez-carrillo-de/#i_5247

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le règne d'Otton Ier et l'expansion allemande »  : […] Le règne d'Otton I er , de 936 à 973, fut capital : il donna à la royauté germanique un prestige incomparable en raison de la forte personnalité, du sens politique et des succès extérieurs du souverain, ce qui permit à celui-ci de restaurer à son profit la dignité impériale. Pourtant, les moyens d'action de la monarchie ottonienne étaient bien faibles, plus réduits encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_5247

ALPHONSE V LE MAGNANIME (1396-1458) roi d'Aragon et de Sicile (1416-1458)

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 373 mots

Fils de Fernand de Antéquera et d'Éléonore d'Albuquerque, Alphonse le Magnanime fut un roi fastueux, ami des arts et de la chasse. Il a favorisé l'impérialisme aragonais en développant l'hégémonie du commerce catalan. Il monte sur le trône d'Aragon en 1416 et décide presque immédiatement l'incorporation de la Sicile dans le domaine royal. Il essaye ensuite de poursuivre la politique méditerranéenn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-v-le-magnanime/#i_5247

AMALASONTHE ou AMALASWINTHE (498-535)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 224 mots

Fille de Théodoric, roi des Ostrogoths, et d'Audoflède, sœur de Clovis. Son père lui fit donner une bonne éducation de type romain et la maria à Eutharic Cilliga, en qui il voyait son successeur. Mais le prince mourut en 522. Amalasonthe fut donc désignée comme régente à la mort de Théodoric (526) en attendant la majorité de son fils Athalaric, alors âgé de dix ans. Conseillée par Cassiodore, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amalasonthe-amalaswinthe/#i_5247

AMÉDÉE VI, dit LE COMTE VERT (1334-1383) comte de Savoie (1343-1383)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 451 mots

Fils du comte Aimon, Amédée VI succède à son père à l'âge de neuf ans. Pendant la régence, les Visconti menacent le Piémont, tandis que la France absorbe le Dauphiné. À partir de 1350, Amédée VI gouverne personnellement, et l'expansion reprend. À l'ouest, il renforce l'alliance avec la France de Jean le Bon. Vainqueur des Dauphinois aux Abrets (1354), il règle la question des frontières au traité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-vi/#i_5247

AMÉDÉE VIII (1383-1451) comte (1391-1416) puis duc de Savoie (1416-1440)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 430 mots

Fils aîné d'Amédée VII, Amédée VIII comte de Savoie succède à son père en 1391. Durant sa minorité, le comté tombe sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, à la faveur des querelles de factions nobiliaires. À partir de 1400, la première tâche d'Amédée VIII est donc de se libérer progressivement de cette sujétion, sans s'aliéner ce puissant voisin. La même politique prudente est appl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-viii/#i_5247

ASSISE

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 1 204 mots

La petite ville aux toits roux, dominant une vallée ouverte sur les horizons clairs de l'Ombrie, est aujourd'hui une cité hors du temps, recueillie dans le souvenir de saint François. Mais Assise avait déjà vécu une longue histoire lorsque apparut le Poverello et, après la mort de celui-ci, elle fut, grâce au culte franciscain, un foyer artistique rayonnant qui vit l'apparit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assise/#i_5247

BARDI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 262 mots

Famille de magnats florentins. D'origine féodale, installés à Florence depuis le xii e siècle, les Bardi ont, comme les Peruzzi ou les Alberti, constitué une des grandes compagnies bancaires et commerciales d'Occident, entre 1250 et 1345 ; celle-ci a des succursales, non seulement dans toute l'Italie, mais dans tous les centres commerciaux import […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bardi/#i_5247

BARI

  • Écrit par 
  • Robert BERGERON
  •  • 690 mots
  •  • 2 médias

Capitale de la Pouille. Située sur un éperon séparant le vieux port et le nouveau, la cité de Barium est peu importante dans l'Antiquité. Siège d'un gastald lombard, elle est occupée en 847 par des musulmans qui en font la capitale d'un petit émirat. L'empereur franc Louis II les chasse et, en 875, Bari passe sous la domination de Byzance : elle est la résidence du stratège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bari/#i_5247

BÉLISAIRE (500 env.-565)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 732 mots
  •  • 1 média

À la veille du vi e siècle, l'Empire romain morcelé par les royaumes barbares semble appartenir à une histoire définitivement révolue. Cependant, à Constantinople, l'empereur Justinien I er cherche à retrouver l'unité de l'ancienne puissance romaine et à reconquérir à l'Occident les territoires perdus sur les Goths, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belisaire/#i_5247

BOLOGNE ÉCOLE JURIDIQUE DE

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 810 mots

Le centre d'enseignement juridique le plus illustre du Moyen Âge. Les débuts de l'université de Bologne restent mal connus : Ravenne et Pavie avaient sans doute pendant le haut Moyen Âge tenu la première place en Italie pour un enseignement du droit, d'ailleurs assez modeste ; l'étude du droit est attestée à Bologne dans les dernières décennies du xi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-juridique-de-bologne/#i_5247

BOLOGNE UNIVERSITÉ DE

  • Écrit par 
  • Jacques VERGER
  •  • 818 mots

Au début du xii e siècle se produisit en Italie une renaissance des études juridiques dont Bologne fut le foyer principal. Les luttes politiques (papes contre empereurs, communes contre empereurs) poussaient les partis en présence à appuyer leur propagande sur des arguments de droit ; on rechercha de bons manuscrits du Code de Justinien et on se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite-de-bologne/#i_5247

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'Occident utile et détesté »  : […] Désormais il ne reste à jouer qu'une seule carte à l'État byzantin, et elle sera jouée, toujours avec les mêmes déceptions, sous Jean V, sous Jean VIII, sous Constantin XI : la carte de l'Occident. Au pape seul Byzance a encore quelque chose à offrir : la fin du schisme et l'union avec Rome, en échange d'un secours sous la forme d'une croisade contre les Turcs organisée par Rome. Malgré des effort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_5247

CAMPANIE

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 2 806 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexité du Moyen Âge »  : […] La complexité des forces qui s'exercent en Campanie depuis la chute de l'Empire romain fait du Moyen Âge une des périodes les plus intéressantes de l'histoire de cette province. Du v e au xi e  siècle, c'est la lutte entre les Lombards venus du nord et les Byzantins qui dominent toute l'Italie m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campanie/#i_5247

CASINOS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 4 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les maisons de jeux de hasard : réprimer ou réglementer ? »  : […] Faut-il interdire tous les jeux d'argent et, avec eux, les établissements qui en font commerce ? Les réglementer, ou les autoriser librement ? Il n'y a pas d'État, en réalité, où le commerce des jeux d'argent soit totalement libre. Mais entre les deux positions de principe – interdire ou réglementer – les gouvernements n'ont cessé de balancer. Fait peu connu, c'est l'Inde antique qui offre le plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casinos/#i_5247

CHARLES Ier D'ANJOU (1226-1285) comte de Provence (1246-1285) et roi de Naples et de Sicile (1266-1285)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 302 mots

Dernier fils de Louis VIII, comte du Maine et d'Anjou par la volonté de son père, comte de Provence par son mariage en 1246, avec Béatrice, fille et héritière de Raymond-Bérenger IV, Charles d'Anjou participa à la septième Croisade avec son frère Saint Louis et fut, comme lui, fait prisonnier en Égypte. Malgré les réticences de Saint Louis, il accepta finalement les propositions du pape, qui, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-d-anjou/#i_5247

CHARLES III DE DURAS (1345-1386) roi de Naples (1381-1386)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 375 mots

Fils de Louis d'Anjou et unique descendant mâle des ducs de Durazzo (ou Duras), Charles de Duras est orphelin très jeune et passe son enfance à Naples, à la cour de Jeanne I re . Vers l'âge de quinze ans, la reine l'envoie en Hongrie auprès de son beau-frère, Louis I er , qui veut faire de l'adolescent son héritier (1365) ; afin d'assurer à la cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-de-duras/#i_5247

CHARLES VIII (1470-1498) roi de France (1483-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 427 mots

Fils de Louis XI et de Charlotte de Savoie, Charles devint roi à la mort de son père. Sa sœur, Anne de Beaujeu, chargée de la régence par Louis XI, garda une influence profonde sur le gouvernement après la majorité du roi, proclamée en 1484, mais cela provoqua une rébellion des princes qui soutenaient les revendications du plus proche parent mâle du jeune roi, le duc d'Orléans (futur Louis XII). C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-viii/#i_5247

COLLEONI BARTOLOMEO (1400-1475)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 193 mots

Condottiere italien. Ayant fait ses premières armes au service des Sforza (1424), Bartolomeo Colleoni combat tantôt à la solde de Venise, tantôt à celle de son adversaire, le duc de Milan, Philippe-Marie Visconti. Les Vénitiens ne se l'attachent, à prix d'or, qu'après 1448 : il mène alors des campagnes victorieuses dans la région de Brescia et de Bergame. Après la paix de Lodi (1454), les Vénitien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-colleoni/#i_5247

CÔME DE MÉDICIS (1389-1464)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 703 mots

Homme d'État italien, né le 27 septembre 1389 à Florence, mort le 1 er  août 1464 à Careggi, près de Florence, Côme de Médicis, dit Côme l'Ancien, premier d'une lignée des Médicis qui gouverna Florence de 1434 à 1537. Fils de Giovanni di Bicci (1360-1429), qui a fait fortune, Côme est chargé de représenter la banque des Médicis. Il gère ensuite les finances de la papaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/come-de-medicis/#i_5247

CONDOTTIERI

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 190 mots

Chefs des compagnies de mercenaires, se mettant, par contrat ( condotta ), au service des princes ou des villes. Petits seigneurs, tels Federico da Montefeltro ou Ercole d'Este, ou bien vieux soldats d'origine modeste, tels Attendolo Sforza, fils de paysans, ou Gattamelata, fils de boulanger, les condottieri recrutent et payent leurs propres hommes, sur lesquels ils exercent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/condottieri/#i_5247

CORPORATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 421 mots

Dans le chapitre « Limites et diversité »  : […] À chaque époque, entre le xii e et le xix e  siècle, outre certaines professions, toute une partie du monde de l'économie urbaine restait, aux deux extrémités de la hiérarchie sociale, étrangère à l'organisation corporative. Au sommet, un groupe d'avant-garde, celui des marchands engagés dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporations/#i_5247

CORSE

  • Écrit par 
  • Christian AMBROSI, 
  • Gilbert GIANNONI, 
  • Janine RENUCCI, 
  • André RONDEAU
  •  • 8 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La papauté, Gênes et l'Aragon »  : […] Avec l'effondrement du monde romain s'efface aussi ce temps de prospérité. La Corse, comme le reste de l'Europe, voit déferler les Barbares (Vandales). Au début du vi e siècle après J.-C., l'Empire romain centré à Byzance tente de reprendre ses anciennes provinces ; la Corse est conquise sous Justinien, mais la domination byzantine, avec les exac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corse/#i_5247

COURONNEMENT IMPÉRIAL D'OTTON Ier

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

L'Empire carolingien, partagé entre plusieurs royaumes, n'a plus de titulaire depuis la mort de Bérenger de Frioul en 924. En Francie orientale, le Saxon Henri I er , sur le trône depuis 919, fait de son royaume le plus dynamique des héritiers de l'Empire, s'assurant la Lotharingie en 925 et imposant sa suzeraineté sur les deux Bourgognes en 926 puis en 933. Son fils, Otto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couronnement-imperial-d-otton-i/#i_5247

CRÉATION DU PATRIMOINE DE SAINT-PIERRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 202 mots

En 753, le roi lombard Aistulf entreprit de conquérir la partie de l'Italie encore sous l'autorité byzantine. Après avoir pris Ravenne, il menaçait Rome. Le pape Étienne II se réfugia dans le royaume franc et y rencontra, en janvier 754, le roi Pépin. Ce dernier avait, en 751, pris la place du dernier Mérovingien, Childéric III, avec l'accord implicite du pape précédent, Zacharie I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-patrimoine-de-saint-pierre/#i_5247

DANDOLO ENRICO (1108 env.-1205)

  • Écrit par 
  • Freddy THIRIET
  •  • 501 mots

Issu d'une famille restée assez obscure jusqu'au xi e  siècle, Enrico Dandolo n'apparaît dans l'histoire vénitienne qu'en 1155 : il est alors giudice et semble fait pour les seconds rôles. La crise orientale qui éclate en 1171 lui donne l'occasion de servir sa patrie : la perte de tant de richesses, les atteintes portées à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-dandolo/#i_5247

ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE L'OCCIDENT ET BYZANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 324 mots

992 En échange du prêt de sa flotte pour transporter des troupes byzantines vers l'Italie, Venise reçoit, par un chrysobulle, un privilège : Basile II abaisse à 2 sous d'or les droits de passage payés par les Vénitiens à la douane d'Abydos. 1054 Schisme de Michel Cérulaire. Premier symptôme de l'incompréhension entre Rome et Byzance, cette cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echanges-commerciaux-entre-l-occident-et-byzance-reperes-chronologiques/#i_5247

ÉMILIE

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 2 411 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des Villanoviens aux Byzantins »  : […] Sous la ville actuelle de Bologne, des fonds de cabanes marquent l'emplacement d'une importante agglomération rurale datant du premier âge du fer. Cette civilisation villanovienne – du nom du hameau où, en 1853, le comte Gozzadini découvrit une nécropole de 193 tombes – , qui se caractérise par ses décorations géométriques, diffère sensiblement du monde des Étrusques, qui n'apparaissent dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilie/#i_5247

ESTE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 569 mots

Issue des marquis de Toscane au x e siècle, tirant son nom du marquisat d'Este (ville proche de Padoue), la maison d'Este entre vraiment dans l'histoire avec les deux mariages d'Azzo II (mort en 1097). De sa première union avec Cunégonde, héritière des Welf, sortira la branche allemande des Welf qui compteront des ducs de Bavière, des ducs de Bru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-este/#i_5247

ÉTATS DU PAPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 672 mots

755-756 À l'appel du pape Étienne II, menacé par les Lombards, l'armée franque de Pépin descend en Italie. Les territoires conquis sur les Lombards, autour de Ravenne et de Rome, sont donnés au pape, sous le nom de « Patrimoine de Saint-Pierre ». 846 Les basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul-Hors-les-Murs de Rome sont pillées par les Sarrasin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-du-pape-reperes-chronologiques/#i_5247

FERRARE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 567 mots

Ville du nord-est de la région d'Émilie-Romagne (Italie du Nord), Ferrare est située sur le Po di Volano, ramification du Pô, au nord-est de Bologne. Bien qu'elle soit considérée comme le site de l'antique Forum Alieni, dont proviendrait son nom, il n'existe aucune mention de Ferrare antérieure à 753 de notre ère, année où elle fut prise à l'exarchat de Ravenne par les Lombards. En 774, elle pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferrare/#i_5247

FICIN MARSILE (1433-1499)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  • , Universalis
  •  • 1 654 mots
  •  • 1 média

« De toutes les influences intellectuelles qui devaient agir, en Italie et au-dehors, pendant la Renaissance, la plus forte a été sans doute celle de Marsile Ficin », déclare A. Rivaud dans son Histoire de la philosophie . Alors que les tout proches maîtres padouans prônent Aristote, lu dans la version averroïste, Ficin en dénonce le matérialisme et le panthéisme larvé, et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsile-ficin/#i_5247

FIN DE L'EMPIRE ROMAIN D'OCCIDENT

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 277 mots

Le règne du dernier empereur romain d'Occident, Romulus Augustule, ainsi surnommé en raison de son jeune âge, fut aussi bref (475-476) que celui de ses prédécesseurs, renversés ou assassinés, tandis que s'accroissaient les troubles intérieurs en Italie. Il fut placé sur le trône impérial en octobre 475 par son père Oreste, qui était maître de la milice, et aussitôt reconnu par l'armée de Ravenne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-de-l-empire-romain-d-occident/#i_5247

FLORENCE RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Charles-Marie de LA RONCIÈRE
  •  • 4 486 mots
  •  • 3 médias

Les débuts de la commune de Florence ressemblent à ceux de beaucoup d'autres communes italiennes. Ville de l'Empire romain germanique, elle s'émancipe progressivement au xii e  siècle de la tutelle impériale et se donne les institutions des communes contemporaines : consuls, podestat, puis, en liaison avec la formation d'une classe nouvelle de mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-de-florence/#i_5247

FLORIN

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 301 mots
  •  • 1 média

En 1252, Gênes et Florence renouèrent avec la frappe de l'or interrompue dans l'Occident chrétien depuis la décadence carolingienne. Le florin, qui doit son nom à la ville de Florence, fut frappé à la taille de huit à l'once d'or, avec l'effigie de saint Jean-Baptiste sur le droit et le lis sur le revers. Ces monnaies se répandirent partout, à la suite du commerce italien, et leur succès les fit i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florin/#i_5247

FRANZESI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 261 mots

Famille florentine. Célèbres en France sous les noms de Biche et de Mouche, deux frères, Biccio et Musciatto, fils d'un petit seigneur toscan, Guido Franzesi, financiers audacieux, se rendent indispensables au roi Philippe le Bel, dont ils dirigent, à la fin du xiii e  siècle, la politique financière, tout en s'enrichissant prodigieusement : en 12 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-franzesi/#i_5247

FRÉDÉRIC II (1194-1250) empereur germanique (1220-1250)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

Fils de l'empereur Henri VI et de Constance de Hauteville, héritière des rois normands, Frédéric naquit à Iesi le 26 décembre 1194. Orphelin à quatre ans, le jeune roi de Sicile est confié à la tutelle d'Innocent III et assiste à la dégradation de son royaume, tiraillé entre les barons indigènes et allemands, les légats pontificaux et les prétendants à la succession des Normands. En 1212, avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-1194-1250-empereur-germanique-1220-1250/#i_5247

FREGOSO LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 287 mots

Famille de marchands génois. Au début du xiv e  siècle, un certain Rolando Fregoso est châtelain de Voltaggio, de Gavi et de Portovenere. En 1370, son fils Domenico (1325-1390) fait déposer le doge Gabriel Adorno et se fait proclamer à sa place, au terme d'un coup d'État. Pendant un siècle et demi, d'inexplicables luttes familiales entre les Frego […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fregoso/#i_5247

FRESCOBALDI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 269 mots

Famille florentine, qui connut son apogée au xiii e  siècle et dans la première moitié du xiv e  siècle. Pionniers du commerce florentin au-delà des Alpes, les Frescobaldi sont associés aux Franzesi dans la France de Philippe le Bel et aux Bardi en Angleterre (à partir de 1277). Mais, dès 1311, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-frescobaldi/#i_5247

GÊNES

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 716 mots
  •  • 3 médias

Héritière d'une puissante république marchande indépendante jusqu'à la fin du xviii e  siècle, Gênes est le premier port maritime d'Italie et la cinquième ville du pays (640 000 hab. en 2005). Genuensis , ergo mercator ( Génois, donc marchand) : le mot caractérise aussi l'histoire même de Gênes. Cette h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes/#i_5247

GHERARDESCA UGOLINO DELLA ou UGOLIN (mort en 1289)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 213 mots

Issu d'une puissante famille féodale qui, traditionnellement, dirigeait les gibelins de Pise, Ugolin commence par poursuivre la politique ancestrale, puis fait volte-face, s'alliant aux Visconti et à la faction guelfe, par ambition personnelle. Emprisonné (1274) et chassé de Pise (1275), il en dévaste le territoire et y revient, comme chef du parti guelfe, avec la paix de 1276. La ville, menacée p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugolino-della-gherardesca/#i_5247

GONFALONIER

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 127 mots

Gardien du gonfalon, ou étendard, dans les communes médiévales italiennes, surtout en Toscane. À Florence, dès 1250, un gonfalonier commande chacune des seize compagnies citadines armées. Le gouvernement central de la ville, ou seigneurie, composé de neuf prieurs, ou chefs des arts (associations corporatives de métiers), est dirigé par le gonfalonier de justice qui, outre l'honneur de porter l'éte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonfalonier/#i_5247

GRÉGOIRE Ier LE GRAND saint (540 env.-604)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 735 mots
  •  • 1 média

Dans une Église d'Occident désormais « passée aux barbares », alors que l' Italie est ravagée par toutes sortes de calamités, Grégoire I er apparaît à la fois comme le pape qui eut à défendre et à reconstituer les structures ecclésiastiques et comme l'auteur avec lequel est né le Moyen Âge. Quoique venant à la fin de la grande période patristique, il sera l'écrivain le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-ier-le-grand/#i_5247

GUELFES & GIBELINS

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 384 mots

Deux factions dont la lutte anima l'histoire de l'Italie aux xiii e et xiv e  siècles. Leur origine toutefois se situe en Germanie. Guelf (Welf) est le nom de famille des ducs de Bavière dont la puissance féodale est hostile à la maison impériale des Hohenstaufen. Gibelin (Waiblingen, château des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guelfes-et-gibelins/#i_5247

GUILLAUME Ier LE MAUVAIS (1120 env.-1166) roi de Sicile (1154-1166)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 414 mots

Roi normand de Sicile (1154-1166) né vers 1120, mort le 7 mai 1166 à Palerme. À la mort de ses trois frères aînés, Guillaume I er , dit « le Mauvais », devient héritier présomptif du trône en 1148. À partir de 1151, il partage le pouvoir avec son père Roger II (1095-1154) jusqu'à la mort de celui-ci. Il est alors couronné roi le dimanche de Pâques 4 avril 1154 dans la cat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ier-le-mauvais/#i_5247

GUILLAUME II LE BON (1154-1189) roi de Sicile (1166-1189)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

Roi normand de Sicile (1166-1189), né en 1154, mort le 18 novembre 1189 à Palerme. Guillaume II de Sicile, dit « Guillaume le Bon », règne sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre (après 1131-1182) de 1166 à 1171. Il doit son épithète à sa politique de tolérance et de justice envers les villes et les barons normands de l'Italie méridionale qui se démarque de celle de son père Guillaume I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii-le-bon/#i_5247

INQUISITION

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX, 
  • Yves DOSSAT
  •  • 5 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le XIIIe siècle et l'apogée de l'institution »  : […] Des tribunaux ont fonctionné régulièrement dans le midi de la France. À Avignon et à l'est du Rhône où il avait à faire surtout à des vaudois, l'inquisiteur Guillaume de Valence eut, en 1246, des difficultés avec les Avignonnais qui en vinrent même à libérer des prisonniers. À Montpellier, le dominicain Pierre de Marseillan poursuivit les cathares et les vaudois jusqu'à la suppression du tribunal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquisition/#i_5247

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 125 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les Ostrogots »  : […] Entre-temps, les Ostrogots s'étaient décidés à suivre des voies parallèles. Jusqu'à la mort d'Attila, ils avaient vécu dans l'ombre des Huns et s'étaient associés à leurs entreprises balkaniques à partir d'habitats maintenant fixés en Pannonie (Hongrie actuelle). Après 454, ils conclurent avec l'Empire d'Orient un accord de voisinage, en vertu duquel le jeune prince Théodoric fut élevé à Constant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_5247

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « Les étapes de la conquête »  : […] Dès le début, Rome dut se défendre contre les coalitions et l'encerclement, et grandit peu à peu, malgré de nombreux revers, grâce à la stabilité de ses institutions (rôle éminent du Sénat), à la constance de ses citoyens, aidés de plus en plus par les contingents levés chez les peuples déjà soumis, grâce aussi à une adroite politique de récompense des fidélités. Elle se heurta successivement, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_5247

IVRÉE

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 523 mots

Le duché lombard d'Ivrée, contrôlant les cols alpestres vers la Savoie, est érigé en marquisat au ix e  siècle par les Carolingiens ; il englobe l'essentiel du Piémont et la Ligurie. Après la déposition de Charles le Gros en 887 et surtout après l'invasion hongroise en 899, il n'y a plus en Italie de pouvoir royal fort. Adalbert d'Ivrée, tout comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivree/#i_5247

LADISLAS LE MAGNANIME (1377-1414) roi de Naples (1386-1414)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 337 mots

Roi de Naples, Ladislas le Magnanime (ou de Duras) était fils de Charles III et de Marguerite de Duras. Après l'assassinat de son père à Buda (1386), il règne à Naples, sous la régence de sa mère, assistée par le cardinal Acciaiuoli et protégée par le pape Boniface IX. Les débuts de son règne personnel sont mouvementés : il doit mater les barons révoltés et chasser de Naples son cousin Louis II d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-le-magnanime/#i_5247

LIGUE LOMBARDE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 536 mots

Depuis le début du xii e siècle, les villes d'Italie, sous la souveraineté des empereurs germaniques, se sont dotées d'institutions communales dont la principale est le consulat et qui exercent des regalia (droits régaliens). Frédéric I er Barberousse (1152-1190) veut, en Italie comme en Germanie, r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligue-lombarde/#i_5247

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Lombardie romaine »  : […] La Lombardie romaine connut une longue période de prospérité et de paix, lorsqu'elle cessa d'être une province et devint partie intégrante de l'Empire romain, sous le règne d'Auguste (49 av. J.-C.). L'assimilation de la civilisation, de la culture et de l'art romain marqua le destin artistique de la Lombardie et fit d'elle le berceau du passage de l'art romain tardif aux formes médiévales « roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_5247

LOMBARDS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 6 919 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les migrations »  : […] La sagesse commande de ne pas faire remonter l'histoire des Lombards au-delà de leur affrontement avec Tibère près de l'Elbe . Ils demeurèrent dans cette région pendant la majeure partie du i er  siècle. Au ii e  siècle, parallèlement au mouvement d'une série de peuples ostiques, ils s'enfoncèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombards/#i_5247

LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 498 mots

Louis de Wittelsbach, duc de Bavière-Ingoldstadt, est élu roi des Romains en 1314, l'emportant sur Jean de Luxembourg, roi de Bohême, fils du précédent empereur, et sur Frédéric le Beau, duc d'Autriche, héritier d'Albert et de Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains de 1273 à 1308. Il a du mal à s'imposer, car le duc d'Autriche n'accepte pas sa défaite ; sans l'appui des confédérés helvétiques, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-iv-de-baviere/#i_5247

LOUIS XII (1462-1515) roi de France (1498-1515)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 392 mots

Fils de Charles, duc d'Orléans, et de Marie de Clèves, Louis XII est le cousin de Charles VIII, dont il a épousé par ailleurs la sœur Jeanne. Il prend position contre la régence d'Anne de Beaujeu, mais il est fait prisonnier en Bretagne à la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier en 1488 et incarcéré pendant trois années. Gracié et nommé gouverneur de Normandie, il suit Charles VIII lors de ses expédi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xii/#i_5247

LUCQUES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 695 mots
  •  • 1 média

La ville de Lucques (en latin Luca) est le chef-lieu de la province du même nom, en Toscane (centre-nord de Italie). Elle est située dans la vallée du Serchio et presque entièrement cernée de hauteurs, dont celles des Alpes Apuanes, au nord et à l'est. Lucques fut d'abord une cité ligure, puis étrusque. Les Romains y implantèrent probablement une colonie en 180 avant J.-C. Celle-ci est mentionnée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucques/#i_5247

LUDOVIC SFORZA, dit LE MORE (1451-1508)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de François Sforza, Ludovic le More (le surnom lui vient moins de son teint basané que de sa prudence que symbolisait chez les Anciens la mûre, en grec to moron ) profite de la régence de Bonne de Savoie, après l'assassinat du duc Galéas-Marie (1476), pour s'emparer des rênes du pouvoir au nom de son neveu Jean-Galéas. Patient, calculateur, cruel et rusé, protégean […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludovic-sforza/#i_5247

MACHIAVEL (1469-1527)

  • Écrit par 
  • Jean-François DUVERNOY
  •  • 6 688 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une existence décentrée »  : […] Machiavel fait partie de ces hommes dont la renommée ultérieure a montré de façon récurrente qu'ils n'avaient pas apprécié correctement l'importance de ce qu'ils faisaient : ce qui l'a intéressé ne nous intéresse plus, et c'est dans l'ennui et le mauvais vouloir qu'il a écrit ce qui a fait de lui le père du machiavélisme. Il est devenu célèbre malgré lui. Si son destin avait été ce qu'il a consta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machiavel/#i_5247

MALATESTA LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 571 mots

Famille italienne qui domina, du xii e au xiv e  siècle, Rimini, puis une partie de la Marche d'Ancône et de la Romagne. Au xii e siècle, selon le premier document qui les mentionne, les Malatesta sont des propriétaires fonciers établis près du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-malatesta/#i_5247

MANFRED (1231-1266) roi de Sicile (1258-1266)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 350 mots

Fils de Frédéric II de Hohenstaufen et de Bianca Lancia, Manfred devient à la mort de son père (1250) régent du royaume de Sicile pour son demi-frère Conrad IV. Cultivé, chevaleresque, il bénéficie du soutien de l'aristocratie du royaume et des conseils de son oncle Galvano Lancia, mais doit combattre les prétentions du maréchal Pietro Ruffo, les Allemands de Berthold de Hohenburg et l'hostilité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manfred/#i_5247

MANTOUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 540 mots
  •  • 5 médias

La ville de Mantoue est le chef-lieu de la province du même nom, en Lombardie (Italie du Nord). Elle est entourée, sur trois côtés, de lacs formés par le Mincio, au sud-ouest de Vérone. Elle a pour origine une implantation étrusque et, plus tard, gauloise (Cénomans). La colonisation romaine débuta vers 220 avant J.-C. Virgile naquit dans la région, à Andes, en 70 avant J.-C. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantoue/#i_5247

MATHILDE DE TOSCANE (1046-1115)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 219 mots

Fille du marquis Boniface de Toscane, épouse, tout d'abord de Geoffroi le Bossu, duc de Lorraine, puis du duc Guelf V de Bavière, Mathilde de Toscane n'eut qu'un enfant, mort en bas âge. Liée aux plus grandes familles de l'Europe féodale, dont celle de l'empereur, la comtesse Mathilde disposait elle-même d'un vaste domaine s'étendant de Bergame, Brescia et Mantoue, au nord, à Arezzo et Sienne, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathilde-de-toscane/#i_5247

MÉDICIS LAURENT DE, dit LAURENT LE MAGNIFIQUE (1449-1492)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 866 mots

Homme d'État florentin, né le 1 er  janvier 1449 à Florence, mort le 9 avril 1492 à Careggi, près de Florence. En 1469, à la mort de son père, Pierre de Médicis, Laurent lui succède à la tête de la République de Florence, conjointement avec son frère cadet, Julien (1453-1478), annonçant qu'il va suivre la voie constitutionnelle adoptée par son père et son grand-père. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-de-medicis/#i_5247

MÉDICIS LES

  • Écrit par 
  • Charles-Marie de LA RONCIÈRE
  •  • 3 438 mots
  •  • 2 médias

Dans le monde de la Renaissance, où les brillantes destinées familiales ne manquent pas, l'histoire des Médicis est pourtant exceptionnelle. Alors que des condottieri, un Sforza, un Montefeltre, un Malatesta, se taillent des principautés ou s'imposent par la force à la tête des États, les Médicis, qui n'ont jamais tenu l'épée, ont connu une réussite de marchands, avec des moyens de marchands. L'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-medicis/#i_5247

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Renaissance de la piraterie (Ve-Xe s.) »  : […] Le déferlement des peuples germaniques sur tout l'Occident et l'Empire eut pour principal effet sur l'histoire de la Méditerranée de faire de l'Europe latine un monde campagnard et continental. Les habitudes instaurées par Rome d'utiliser des produits de provenance lointaine et apportés par la mer, l'huile, le papyrus, les épices orientales, furent longues à se perdre : au vii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_5247

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 165 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « condotta » et l'apogée du mercenariat à la Renaissance  »  : […] En Italie, les condottieri , chefs de compagnies mercenaires, et leurs troupes, célèbres dans toute l'Europe, s'illustrent dès le xiv e  siècle et durant toute la Renaissance, animés par tout contrat ( condotta ) qu'ils peuvent obtenir en se mettant au service des princes ou des villes. Ces seigneurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_5247

MILAN

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Petros PETSIMERIS
  •  • 4 503 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des origines au XIe siècle »  : […] Les Celtes Insubres s'installent dans une petite bourgade créée par les Étrusques et la nomment Mediolanum , « centre du pays où vit un peuple » ; ils se maintiennent plusieurs siècles à Milan. Ils ruinent la domination étrusque en Italie du Nord, participent à l'occupation de Rome (390 av. J.-C.), mais tombent sous le joug romain en 222. Vaincus mais non soumis, il ouvrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milan/#i_5247

MONTEFELTRO ou MONTEFELTRE LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 537 mots
  •  • 6 médias

Famille comtale, puis ducale, d'Italie du Nord. Le Montefeltro, que lui aurait attribué Frédéric Barberousse au xii e  siècle, est une petite région montagneuse à cheval sur les Marches et la Romagne. En 1234, Buonconte da Montefeltro devient seigneur d'Urbino (Urbin en français) ; avec lui, la famille s'engage pour deux siècles du côté des gibeli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montefeltro-ou-montefeltre-les/#i_5247

NAPLES

  • Écrit par 
  • Pascale FROMENT, 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 5 362 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une longue suite de dominations étrangères »  : […] Neapolis, colonie grecque de Cumes et capitale de la Campanie, est fondée vers le vi - v e  siècle av. J.-C. Outre les nombreux vestiges qui affleurent au cœur de la ville, l'héritage de la cité gréco-romaine se lit nettement dans le tracé en damier des rues du centre antique autour des trois decumani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naples/#i_5247

NICOLAS V, TOMMASO PARENTUCELLI (1397-1455) pape (1447-1455)

  • Écrit par 
  • Joseph GILL
  •  • 892 mots

Né le 15 novembre 1397 à Sarzana (république de Gênes), mort le 24 mars 1455 à Rome, Tommaso Parentucelli a neuf ans lorsque son père meurt. Il étudie le droit à Bologne, mais, faute de moyens, doit interrompre son cursus. Il travaille alors pendant deux ans comme tuteur chez une riche famille florentine cultivée. Après avoir terminé ses études universitaires, il entre, à vingt-deux ans, au servi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tommaso-nicolas-v/#i_5247

OTTONIENS LES

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 661 mots
  •  • 1 média

Dynastie originaire de Saxe, qui régna en Allemagne après l'extinction de la maison carolingienne (919-1024) et dont l'œuvre essentielle est la fondation du Saint Empire romain germanique . Territorialement, cette fondation résulte de la réunion au royaume d'Allemagne de la zone médiane de l'Empire carolingien, qui, au traité de Verdun, avait échu à Lothaire. Ce processus fut inauguré par le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ottoniens/#i_5247

OTTON II (955-983) empereur germanique (973-983)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 334 mots

Empereur germanique (973-983), né en 955, mort le 7 décembre 983 à Rome. Fils d'Otton I er (912-973) et de sa seconde épouse, Adélaïde de Bourgogne (v. 931-999), Otton est nommé co-régent d'Italie et de Germanie par son père le 26 mai 961, avant d'être désigné co-empereur en 967. Le 14 avril 972, il épouse la princesse byzantine Théophano. Lorsque son père meurt en 973 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-ii/#i_5247

OTTON III (980-1002) empereur germanique (996-1002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 572 mots

Empereur germanique (983-1002), né en juillet 980 près de Clèves, mort le 23 janvier 1002, près de Viterbe (Italie). Fils d'Otton II (955-983) et de l'impératrice Théophano (v. 955-991), Otton est élu roi des Germains en juin 983 et couronné à Aix-la-Chapelle en décembre de la même année, peu après la mort de son père. Durant son enfance, il est enlevé par Henri le Querelleur, le duc de Bavière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-iii/#i_5247

PAPIER

  • Écrit par 
  • Gérard COSTE
  •  • 4 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des origines à la mécanisation »  : […] Depuis son apparition en Chine sans doute à la fin du iii e  siècle avant J.-C. (l'archéologie a prouvé qu'au siècle suivant sa fabrication était bien maîtrisée), le papier a toujours accompagné l'activité et le développement humains comme vecteur essentiel de la culture et de la technologie. Il faut cependant attendre quelques siècles pour que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papier/#i_5247

PAVIE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Capitale d'une province de Lombardie, située sur le Tessin, près de son confluent avec le Pô. La cité de Ticinum (devenue Pavie au haut Moyen Âge), d'origine ligure, soumise à Rome au début du ~ ii e siècle, devient un municipe important sur la voie Émilienne. Sa position centrale la fait choisir comme capitale secondaire par Théodoric, qui y bât […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pavie/#i_5247

PAZZI LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Une conspiration ayant pour but de renverser le pouvoir des Médicis à Florence fut, en 1478, conduite par la famille des Pazzi, depuis longtemps rivale de celle des Médicis. Le prétexte immédiat en fut l'obtention (1474) par Francesco Pazzi de la charge de trésorier du Saint-Siège, tenue jusqu'alors par les Médicis, et qui provoqua la confiscation par ces derniers d'une partie de la fortune des Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pazzi/#i_5247

PÉROUSE

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Bâtie sur un éperon rocheux dominant la vallée du Tibre, Pérouse contrôle une voie de communication, longtemps essentielle, notamment sur le plan stratégique, à travers les vallées de l'Italie centrale. Les Étrusques sont les premiers à en faire un centre important. Des portes monumentales et les vestiges d'une muraille témoignent de cette prospérité. Détruite en ~ 41 lors de la guerre de Pérouse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perouse/#i_5247

PICCOLOMINI LES

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 703 mots

Très ancienne famille de Sienne qui apparaît dès le xi e  siècle. Elle est parmi les premières de la cité à se vouer à la banque, avec des succursales à Gênes, à Venise, en France et en Angleterre. Après le déclin qui suit l'apogée économique toscan du xiii e  siècle, les Piccolomini se vouent à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-piccolomini/#i_5247

POUILLES

  • Écrit par 
  • Pina BELLI D'ELIA
  •  • 2 705 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le déclin de la civilisation antique »  : […] Des ports de la côte partaient les Romains qui se rendaient dans les provinces d'Orient, tandis qu'y abordaient marchandises et voyageurs d'Orient se dirigeant vers Rome. Les premiers chrétiens y débarquèrent, et peut-être l'apôtre Pierre lui-même, au passage duquel les traditions extrêmement anciennes font remonter la naissance des premières communautés chrétiennes des Pouilles. Le rôle de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pouilles/#i_5247

RAGUSE

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 664 mots

Ville fortifiée située sur la côte dalmate (en Croatie). Construite au vi e  siècle par une colonie de réfugiés venus d'Épidaure, Raguse (aujourd'hui Dubrovnik) fut détruite au début du vii e  siècle par les Avars, puis soumise à la domination de Byzance. Au début du ix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raguse/#i_5247

RIENZO COLA DI (1310 env.-1354)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 549 mots

Notaire romain de petite naissance, Cola di Rienzo s'exalte aux souvenirs des grandeurs de la Rome antique. Instigateur d'une révolte populaire tendant à restaurer le régime communal, le 20 mai 1347, il se fait céder par la foule romaine les plus grands pouvoirs. Ses partisans sont avant tout des popolani , animés d'un fort esprit antinobiliaire. Surpris, le pape Clément VI l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cola-di-rienzo/#i_5247

ROBERT D'ANJOU (1278-1343) comte de Provence et roi de Naples (1309-1343)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 455 mots

Comte de Provence et roi de Naples (1309-1343), né en 1278, mort le 19 janvier 1343 à Naples. La jeunesse de Robert d'Anjou est assombrie par le conflit des Vêpres siciliennes (1282), révolte des Siciliens contre l'hégémonie française, au cours duquel son père, Charles II d'Anjou, est fait prisonnier par les Aragonais. Le traité qui met fin aux hostilités en 1288 prévoit la libération de Charle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-d-anjou/#i_5247

ROBERT GUISCARD (1015 env.-1085)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 358 mots

Fils aîné du second mariage de Tancrède, seigneur de Hauteville-la-Guichard (Cotentin). Plusieurs des demi-frères de Robert Guiscard sont partis dans les années 1030 faire fortune en Italie méridionale : Guillaume Bras-de-Fer (1042-1046), puis Dreu (1046-1051) et Onfroy (1051-1057) ont pris la tête des bandes normandes qui, à partir de Melfi, conquièrent les territoires byzantins d'Italie du Sud. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-guiscard/#i_5247

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La Rome médiévale : l'ombre de l'antique et l'affirmation du pouvoir pontifical »  : […] « Rome après Rome » (A. Giardina et A. Vauchez) : tel pourrait être le résumé de l'histoire de la Rome médiévale. Rome perd son pouvoir politique en plusieurs étapes. Le Bas-Empire est marqué par l'itinérance de la capitale. En 330, Constantin fait de Byzance, rebaptisée Constantinople, la nouvelle capitale impériale. En août 410, le sac de Rome par les Wisigoths d'Alaric marque, avant même la dép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_5247

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 3 817 mots
  •  • 5 médias

Le Saint Empire romain germanique, qui prit en Occident, selon une forme originale et dans un cadre territorial particulier, la suite de l'Empire romain, lui-même restauré théoriquement entre 800 et 924 dans l'Empire carolingien, fut une institution essentiellement médiévale ; la suprême institution d'ailleurs, puisque, apparu en 962 grâce à l'action d'Otton le Grand, il prétendit très tôt être l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique/#i_5247

SAINT-MARIN

  • Écrit par 
  • Lise BORDARIER, 
  • Universalis
  •  • 1 311 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une tradition d'indépendance »  : […] La tradition historique a tendu à faire remonter aussi loin que possible dans le passé un idéal exceptionnel de liberté et d'égalité. Saint-Marin aurait pour origine une petite communauté chrétienne, fondée au iv e  siècle par Marin, tailleur de pierre dalmate, réfugié sur le mont Titan, pour échapper aux persécutions de Dioclétien. Il aurait reçu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-marin/#i_5247

SARDAIGNE

  • Écrit par 
  • André PALLUEL-GUILLARD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  • , Universalis
  •  • 3 144 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un enjeu des impérialismes méditerranéens »  : […] Au xii e  siècle avant J.-C., les Phéniciens débarquèrent dans l'île et, attirés par ses mines, fondèrent un certain nombre de villes dont Caliaris, l'actuelle Cagliari ; ils firent obstacle à l'installation de Grecs à Olbia, au vi e  siècle avant J.-C. Devenue colonie des Carthaginois, et duremen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sardaigne/#i_5247

SAVONAROLE JÉRÔME (1452-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 079 mots

Savonarole, qui a divisé ses contemporains, est resté un objet de controverse pour les historiens. Pour les hommes de la fin du Quattrocento, ce fut ou bien un saint et un martyr, ou bien un révolutionnaire exalté, ou bien un fabulateur, voire l'Antéchrist. Pour les historiens modernes, qui s'efforcent de discerner mystique, politique et pathologie, le prieur de San Marco de Florence est un agita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-savonarole/#i_5247

SFORZA LES

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 301 mots

Muzio Attendolo (1369-1424), fils d'un paysan de Romagne, devenu condottiere, reçoit le surnom de Sforza en raison de sa force et doit à la gloire des armes la fortune de sa famille. Son fils François (1401-1466), lui aussi valeureux condottiere, soutenu par les Médicis, est nommé grand connétable du royaume de Naples. Il épouse une fille de Philippe-Marie Visconti, fait disparaître la république […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sforza/#i_5247

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le temps des invasions »  : […] Au moment de la chute de l'empire d'Occident, on ne peut encore distinguer un Midi italien ; tout le sud de la péninsule dépend de l'administration suburbicaire de Rome. Économiquement, l'extrême Sud souffre d'une crise démographique et économique que dénonce Cassiodore, ministre de Théodoric, qui cherche en vain à y porter remède. La Sicile, au contraire, est prospère ; elle bénéficie d'une admi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_5247

SIENNE

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 592 mots
  •  • 3 médias

Sienne a le visage du Moyen Âge, et en particulier du xiii e  siècle, qui fut la période la plus glorieuse de son existence. Lorsqu'elle apparaît au loin, dominée par son dôme aux bandes blanches et noires et par l'aérienne torre del Mangia, reste des innombrables tours qui la faisaient ressembler à une mer de roseaux, elle n'est pas très différe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sienne/#i_5247

SPINOLA LES

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 488 mots

Une des quatre lignées patriciennes les plus puissantes de la république de Gênes. Elle est attestée dès 1102 avec Guido, premier du nom, souche de très nombreuses branches qui, jusqu'à sa disparition, en 1798, fournissent à la « Superbe » des hommes d'État (onze doges), des gens de guerre, des diplomates, des dignitaires ecclésiastiques (treize cardinaux) et des lettrés. Enrichis dans le commerce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-spinola/#i_5247

SPOLÈTE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 404 mots

Ville d'Ombrie de la province italienne de Pérouse (37 889 hab. selon le recensement de 2001), située sur les pentes du monte Luco. Cette ancienne cité des Ombriens, passée à Rome lors de la troisième guerre samnite, saccagée par Sylla, n'acquiert d'importance politique qu'avec la création, à la fin du vi e  siècle, d'un duché lombard qui, séparé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spolete/#i_5247

STROZZI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 355 mots

Famille florentine, d'origine populaire, connue à partir de la fin du xiii e  siècle avec l'« ancêtre », Strozza di Ubaldino. Des Strozzi occupent assez régulièrement des charges importantes dans le gouvernement de la République (93 prieurs, 16 gonfaloniers de justice) ; mais aucun homme politique de grande envergure ne se dégage parmi eux. Leur p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-strozzi/#i_5247

TESSIN CANTON DU

  • Écrit par 
  • Gian Paolo TORRICELLI
  •  • 1 500 mots
  •  • 2 médias

Le canton suisse du Tessin (en italien Ticino, du nom de la rivière affluente du Pô) se situe sur le versant méridional des Alpes suisses . Il comptait 353 700 habitants en 2017. Son territoire de 2 812 kilomètres carrés est formé d’espaces montagnards, de vallées et de régions préalpines ouvertes sur les rives des lacs insubriens et la plaine du Pô. Au nord, le massif du Saint-Gothard est creusé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canton-du-tessin/#i_5247

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 553 mots
  •  • 26 médias

Il est admis, depuis Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, que « la nature imite l'art ». Pourtant, le touriste qui s'extasie devant le paysage des collines toscanes, plantées de cyprès et de myrtes, parce qu'il lui rappelle l'arrière-plan des portraits florentins du xv e  siècle, pense-t-il que ces arbres, ces bosquets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_5247

TOTILA (mort en 552) roi des Ostrogoths (541-552)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 298 mots

Depuis 535, Justinien a entrepris de reconquérir l'Italie ostrogothique. En 540, il a repris la capitale, Ravenne. Mais les Ostrogoths résistent et élisent en 541 un jeune prince, Badvila ou Totila. Dès le début, celui-ci est victorieux à Faenza, puis il reprend la Toscane, l'Ombrie et l'Italie du Sud. Naples tombe entre ses mains. Ses succès sont dus à ses talents militaires, mais aussi à ses qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totila/#i_5247

URBIN

  • Écrit par 
  • Pasquale ROTONDI
  •  • 2 459 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De l'Antiquité à la Renaissance »  : […] Ce que l'on sait des origines d'Urbin est fragmentaire et incertain. Mais des auteurs de l'Antiquité dignes de foi, comme Varron et Pline l'Ancien, affirment que ces origines sont très lointaines. Quelques vestiges de très vieilles murailles, existant entre la cathédrale et le palais de l'archevêché, prouvent que, dès les temps les plus reculés, la ville eut un rôle militaire considérable, certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbin/#i_5247

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 049 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  La Vénétie, un foyer culturel essentiel »  : […] Située à l'extrémité nord-est de la péninsule italienne, la Vénétie est formée actuellement de trois régions : la Vénétie Euganéenne, le Frioul-Vénétie Julienne, la Vénétie Tridentine ; elle est subdivisée en douze provinces. C'est une région très variée, qui comprend une vaste zone montagneuse, dont font partie les Dolomites, une zone médiane de campagnes vallonnées et fertiles, et une large ban […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venise/#i_5247

VISCONTI JEAN-GALÉAS (1347-1402)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 325 mots

Fils de Galéas II et de Blanche de Savoie, Jean-Galéas, comte de Vertus (nom d'un comté de Champagne qu'il avait obtenu du roi de France en 1368), hérite en 1378 d'une partie des domaines des Visconti, jusque-là divisés entre son père Galéas II et son oncle Barnabé. Il paraît d'abord s'entendre avec celui-ci mais, soucieux de construire un État viscontéen unifié, il prend prétexte de la lourdeur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-galeas-visconti/#i_5247


Affichage 

Allemagne, XIIe-XIIIe siècle

carte

Le Saint Empire romain germanique sous les Hohenstaufen, de Frédéric Ier Barberousse (1155-1190) à Frédéric II (1220-1250) À la mort de ce dernier, le pouvoir impérial ne parvient plus à s'imposer face aux princes allemands et aux villes italiennes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, P. Berruguete

photographie

Pedro BERRUGUETE, Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, huile sur bois Palazzo Ducale, Urbin, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Italie, VIe siècle

carte

L'occupation lombarde de l'Italie à la fin du VIe siècle (d'après L Musset) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Italie, VIIe siècle

carte

L'Italie lombarde, dans la première moitié du VIIe siècle 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Italie, XVe siècle

carte

L'Italie après la paix de Lodi (1454) : un fragile équilibre entre les puissances italiennes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Occident médiéval

carte

Les villes et centres de culture en Europe occidentale au XIIIe siècle 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Portrait de Laurent le Magnifique, G. Vasari

photographie

Giorgio VASARI, Portrait de Laurent le Magnifique, huile sur bois Galleria degli Uffizi, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Nicolas Machiavel, Santi di Tito

photographie

SANTI DI TITO, Portrait de Nicolas Machiavel, toile Palazzo Vecchio, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

République de Florence, XIVe-XVe siècle

carte

Les acquisitions de la République de Florence jusqu'à la fin du principat de Laurent de Médicis 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Venise : commerce médiéval

carte

L'empire colonial vénitien dans le bassin méditerranéen au XVe siècle : comptoirs, escales et places de commerce 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Allemagne, XIIe-XIIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, P. Berruguete
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Italie, VIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Italie, VIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Italie, XVe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Occident médiéval
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Portrait de Laurent le Magnifique, G. Vasari
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Nicolas Machiavel, Santi di Tito
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

République de Florence, XIVe-XVe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Venise : commerce médiéval
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte