ITALIE, histoire, de 1789 à 1870

ACHÈVEMENT DE L'UNITÉ ITALIENNE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 161 mots
  •  • 1 média

Paradoxalement, ce fut la chute du second Empire de Napoléon III, qui avait tant œuvré à l'unité italienne, qui autorisa l'achèvement de cette unité. Le rappel du corps expéditionnaire français (5 août 1870), qui protégeait le pouvoir temporel du pape Pie IX, permit en effet à l'armée italienne d'occuper sans combat la ville de Rome, dont les habitants votèrent par plébiscite leur réunion au royau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achevement-de-l-unite-italienne/#i_5254

AZEGLIO MASSIMO TAPARELLI marquis d' (1798-1866)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 921 mots

L'un des grands artisans de l'indépendance nationale italienne. Originaire d'une famille d'ancienne aristocratie et de tradition catholique, d'Azeglio s'émancipe de son milieu par son indifférence religieuse et son absence de préjugés sociaux. Ses années de formation (1807-1840) sont occupées par de longs séjours à Florence, à Rome, à Milan, où il mène une vie insouciante dans la société des artis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massimo-azeglio/#i_5254

BOURBONS

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 6 451 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les maisons de Parme et des Deux-Siciles »  : […] Philippe V eut de ses deux mariages, avec Marie-Louise de Savoie et Élisabeth Farnèse, Louis, à qui il abandonna le trône en 1724 pour le reprendre la même année, Ferdinand VI, qui régna de 1745 à 1759, Charles, d'abord roi des Deux-Siciles de 1744 à 1759, puis d'Espagne de 1759 à 1788, et Philippe, duc de Parme et de Plaisance de 1748 à 1765. Au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbons/#i_5254

CAMPOFORMIO PAIX DE (1797)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 379 mots

La première campagne d'Italie de Bonaparte s'achève par la paix de Campoformio. La paix avec l'Autriche aurait tout aussi bien pu être dictée par Hoche, vainqueur des Autrichiens à Neuwied, près de Coblence, le 18 avril 1797. Bonaparte prend de vitesse ses collègues et Vienne préfère traiter avec ce général, car elle espère des compensations en Italie qu'elle ne pense pas obtenir sur le Rhin. Le D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paix-de-campoformio/#i_5254

CARBONARISME ou CHARBONNERIE

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 082 mots

Société secrète, répandue dans divers États européens pendant le premier tiers du xix e siècle, particulièrement en Italie, où elle suscite les débuts du Risorgimento national. En raison même de sa nature, de la fragmentation de ses structures et de ses localisations, la charbonnerie (appellation française ; les membres italiens de l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonarisme-charbonnerie/#i_5254

CATTANEO CARLO (1801-1869)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 637 mots

Patriote italien, représentant le plus éminent du courant fédéraliste, dans le Risorgimento. D'une famille de souche terrienne, Carlo Cattaneo acquiert une vaste culture humaniste et économique. Professeur et publiciste, il se passionne pour les transformations qui, sous l'impulsion de la bourgeoisie d'affaires, commencent à moderniser l'agriculture et l'industrie de la Lombardie. Entre 1839 et 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-cattaneo/#i_5254

CAVOUR CAMILLO BENSO DE (1810-1861)

  • Écrit par 
  • Franco CATALANO, 
  • Universalis
  •  • 3 208 mots
  •  • 1 média

Un seul but : l'unité de l' Italie, une foi absolue dans la liberté, un sens aigu des réalités et la volonté d'en tenir compte dans les choix politiques, tels sont les principaux traits qui caractérisent le comte de Cavour, principal artisan de la réunification de l'Italie au xix e  siècle . Aristocrate, il fonde son pouvoir sur l'adhésion de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavour-camillo-benso-de/#i_5254

CRISPI FRANCESCO (1818-1901)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 698 mots
  •  • 1 média

Établi à Naples en 1845, comme avocat, Francesco Crispi est tout d'abord un patriote conspirant contre les Bourbons pour l'indépendance de la Sicile. Membre du Comité de guerre lors de la révolution de Palerme (1848), il est chassé par la réaction et se réfugie en Piémont, où il collabore au journal de gauche La Concordia . Expulsé de Turin après l'insurrection de Milan (185 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-crispi/#i_5254

CUSTOZZA BATAILLES DE (25 juill. 1848 et 24 juin 1866)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

Ces deux batailles sont des défaites pour l'Italie, en lutte pour l'indépendance, qui tente de mettre fin par les armes à la domination autrichienne dans le nord de la Péninsule. Elles se livrent toutes les deux aux alentours de Custozza, petit village situé au sud-ouest de Vérone, en Lombardie. La première bataille, le 25 juillet 1848, est une écrasante défaite pour les forces du roi Charles-Albe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-de-custozza/#i_5254

DEPRETIS AGOSTINO (1813-1887)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 026 mots

Homme politique italien. Originaire d'une famille de riches agriculteurs, Agostino Depretis se lie avec les mazziniens durant ses études de droit puis, s'étant consacré à la gestion de ses domaines, il anime le courant libéral, dans la région de Voghera, en 1847-1848. Élu au Parlement de Turin, il devient l'un des leaders de la gauche anticléricale, avec Brofferio et Rattazzi et, après 1852, il co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino-depretis/#i_5254

DUMAS ALEXANDRE (1802-1870)

  • Écrit par 
  • Claude SCHOPP
  •  • 5 680 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Derniers combats »  : […] Parti de Marseille le 9 mai 1860, le yacht Emma se détourne de l'Orient pour suivre le sillage de l'expédition des Mille conduite par le Messie de la liberté, Garibaldi. Elle le rejoint dans Palerme libérée. Enivré de tremper enfin dans l'histoire en marche, Dumas prend sa place parmi les apôtres et participe à la chute de François II et de la race maudite des Bourbons, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-dumas/#i_5254

EMPIRE (PREMIER)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 7 976 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le grand empire »  : […] Considérons l'Europe vers 1810. La domination napoléonienne s'étend non seulement à la France proprement dite, mais à la Belgique transformée en départements dès la Révolution, à la Hollande annexée en 1810, aux villes de la Hanse, Brême et Hambourg, à la rive gauche du Rhin, à l'Italie du Nord, à Rome et aux Provinces Illyriennes . Napoléon est médiateur de la Confédération helvétique et protect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-premier/#i_5254

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La politique italienne »  : […] C'est encore la politique des nationalités que Napoléon III voudrait faire triompher en Italie. Mais, conduite jusqu'au bout, elle aboutirait à la création d'une grande puissance aux portes de la France. Il se contentera donc pour les Italiens de l'indépendance dans le cadre d'une confédération analogue à la Confédération germanique, projet conforme aux idées de l'époque, car la plupart des Itali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_5254

ÉTATS DU PAPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 672 mots

755-756 À l'appel du pape Étienne II, menacé par les Lombards, l'armée franque de Pépin descend en Italie. Les territoires conquis sur les Lombards, autour de Ravenne et de Rome, sont donnés au pape, sous le nom de « Patrimoine de Saint-Pierre ». 846 Les basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul-Hors-les-Murs de Rome sont pillées par les Sarrasin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-du-pape-reperes-chronologiques/#i_5254

GARIBALDI GIUSEPPE (1807-1882)

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 2 648 mots
  •  • 2 médias

Marin, chef de bande, condottiere égaré dans les affrontements de masse de la guerre moderne, de bonne heure engagé dans la lutte pour l'unité de l'Italie, républicain rallié après 1860 à la monarchie piémontaise, devenu à la fin de sa vie un véritable mythe que chercheront à récupérer plus tard aussi bien les fascistes que les antifascistes, Garibaldi occupe une place de tout premier plan dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-garibaldi/#i_5254

GÊNES

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 716 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La République aristocratique (1528-1797) »  : […] Née sous la protection de l'Espagne, la République aristocratique devait pendant près de deux siècles, rester fidèle à sa protectrice. Les deux États ont besoin l'un de l'autre. Chassés du Levant, les Génois ont reporté en Occident, et particulièrement dans la péninsule Ibérique, leur activité commerciale et bancaire. Ils consentent des avances à court terme à la monarchie espagnole, remboursables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes/#i_5254

GIOBERTI VINCENZO (1805-1852)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 032 mots

Né à Turin, orphelin de bonne heure, éduqué par les prêtres, Gioberti est ordonné prêtre en 1825. Penseur vigoureux, esprit batailleur, dont le style « plein de splendeur et de bile » (Franscesco De Sanctis) contraste avec la simplicité du genre de vie, il est rapidement attiré par la question nationale. Influencé tout d'abord par la Giovine Italia (Jeune-Italie) de Mazzini, avec lequel il rompra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-gioberti/#i_5254

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « L'hégémonie autrichienne »  : […] Le xviii e  siècle italien est une période calme au cours de laquelle passent au premier plan les phénomènes socio-économiques et la politique intérieure des États. Jusqu'en 1748, la péninsule est intéressée par les ultimes épisodes de la lutte entre les Bourbons et les Habsbourg. Au terme de la guerre de la Succession de Pologne, l'alliance de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_5254

ITALIE CAMPAGNES D' (1796-1797 et 1800)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 812 mots
  •  • 1 média

Après la signature des traités de Bâle et de La Haye en 1795, la France n'a plus sur le Continent comme adversaire que l'Autriche. Devenu directeur, Carnot conçoit le projet de lancer trois armées sur Vienne : deux ont mission d'atteindre la capitale autrichienne par la vallée du Main et celle du Danube, la troisième doit passer par la vallée du Pô et les Alpes. Bien qu'elle soit confiée à un jeun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campagnes-d-italie/#i_5254

ITALIE : LES ÉTAPES DE L'UNITÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 160 mots

1831 Fondation de la Jeune Italie par Giuseppe Mazzini. 1848 Révolution à Palerme, Milan, Venise. 1849 Défaite du Piémont face à l'Autriche à Novare, Victor-Emmanuel II remplace Charles-Albert à la tête du royaume de Piémont-Sardaigne. 1849 Échec de la République romaine proclamée en 184 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independance-italienne-reperes-chronologiques/#i_5254

MAFIA

  • Écrit par 
  • Clotilde CHAMPEYRACHE, 
  • Jean SUSINI
  • , Universalis
  •  • 8 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formation de l'esprit de mafia »  : […] Le besoin d'ascension sociale s'est manifesté par la suite dans le comportement de certains mafiosi qui cherchaient soit à s'ériger en classe bourgeoise, soit à s'emparer de la fonction aristocratique, perçue comme « possibilité d'user de la force à titre privé ». Ainsi le système féodal maintenait en vigueur des modèles sociaux basés sur l'arbitraire, la violence et l'audac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mafia/#i_5254

MANIN DANIELE (1804-1857)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 482 mots

Patriote italien du Risorgimento, né à Venise d'une famille israélite (Mortara), qui lui donne le nom du dernier doge de la République Sérénissime (1726-1802). Avocat, Daniele Manin prend une part active, jusqu'en 1840, au mouvement réformiste modéré, qui réunit, autour de l'étude des questions économiques et sociales, les libéraux des divers États de la Péninsule. Après l'avènement de Pie IX (184 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniele-manin/#i_5254

MARENGO BATAILLE DE (14 juin 1800)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Remportée de justesse contre la deuxième coalition par Napoléon pendant la seconde campagne d'Italie, la bataille de Marengo , à 5 kilomètres environ au sud-est d'Alessandria (Piémont), met aux prises 28 000 Français et 31 000 Autrichiens sous les ordres du général Michael Friedrich von Melas. Cette victoire aboutit à l'occupation française de la Lombardie jusqu'au fleuve Mincio et renforce l'auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marengo/#i_5254

MAZZINI GIUSEPPE (1805-1872)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 340 mots
  •  • 1 média

L'une des grandes figures du xix e siècle politique et social. Originaire de Gênes où la Révolution française avait semé les germes du jacobinisme et fait de la cité ligure « le grand volcan de la liberté italienne » (G. Asproni), Mazzini fut moins marqué par son père Giacomo, professeur à la faculté de médecine, que par sa mère, Maria Drago, fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-mazzini/#i_5254

MINGHETTI MARCO (1818-1886)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 756 mots

L'un des artisans majeurs du Risorgimento aux côtés de Cavour, dont il fut le collaborateur et l'ami. Par sa formation et par ses idées, Minghetti offre bien des points communs avec l'homme d'État piémontais : goût pour les problèmes économiques et sociaux ; foi dans une régénération de la Péninsule par des réformes graduelles, soutenues par la modernisation industrielle et agricole ; culture euro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marco-minghetti/#i_5254

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La fondation de l'Empire »  : […] Dans l'espoir de consolider sa nouvelle position, Fouché suggéra à Bonaparte que le meilleur moyen de décourager de nouveaux complots contre sa personne était de transformer le consulat à vie en empire héréditaire. En effet, la présence d'un héritier ôterait tout espoir de changer le régime par un assassinat. Bonaparte accepta volontiers la proposition et, le 28 mai 1804, l'Empire était proclamé. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_5254

NOVARA BATAILLE DE (23 mars 1849)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 174 mots
  •  • 1 média

La bataille de Novara s'est déroulée pendant la deuxième guerre d'indépendance italienne. 70 000 soldats autrichiens commandés par le maréchal Joseph Radetzky mirent en déroute 100 000 soldats italiens mal entraînés (qui ne participèrent pas tous à la bataille), commandés par Charles-Albert, roi de Piémont-Sardaigne. Les combats eurent lieu à Novara, ville située à 45 kilomètres à l'ouest de Mila […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-novara/#i_5254

ORSINI FELICE (1819-1858)

  • Écrit par 
  • Marcel LE CLÈRE
  •  • 298 mots

Après des études juridiques à Bologne, Orsini participe dans cette ville au soulèvement de 1843 contre la légation pontificale, ce qui lui vaut une condamnation au bagne. Grâcié en 1846 par Pie IX, il est élu député de la République romaine en 1849 et défend Rome contre les Français. Il conspire de nouveau en accord avec Mazzini jusqu'à son arrestation par les Autrichiens qui le condamnent à mort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-orsini/#i_5254

PONT DE LODI BATAILLE DU (10 mai 1796)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Cette bataille spectaculaire mais d'importance secondaire s'est déroulée pendant la première campagne italienne de Bonaparte. Ce dernier y gagna la confiance et la loyauté de ses troupes, qui le surnommèrent « le petit caporal » en reconnaissance de son courage personnel. La bataille se déroula au pont de Lodi , qui enjambe la rivière Adda, à 31 kilomètres au sud-est de Milan. Elle mit aux prises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-pont-de-lodi/#i_5254

RATTAZZI URBANO comte (1808-1873)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 850 mots

Piémontais d'Alexandrie, où il est né, Urbano Rattazzi se voue tout d'abord exclusivement à la profession d'avocat et n'entre que tardivement dans la politique avec son élection, en 1848, au parlement subalpin. Député de sa ville natale, qui le réélira constamment jusqu'à sa mort, il prend une part active aux travaux législatifs, ce qui lui vaut le portefeuille de l'Agriculture dans le bref gouver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbano-rattazzi/#i_5254

RISORGIMENTO

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 4 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Italie jacobine et napoléonienne »  : […] Les deux décennies de présence française en Italie ont été décisives dans le cours du Risorgimento. Lorsque le Directoire intervient et détrône, par la force des armes, les souverains absolutistes, il trouve sur place des Jacobins, anciens adeptes du réformisme, qui fournissent le personnel politique et administratif des « républiques sœurs ». Le triennio républicain (1796-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risorgimento/#i_5254

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Vers le statut de capitale de l'Italie »  : […] Le pouvoir temporel du pape est remis périodiquement en question à partir des conquêtes de Bonaparte. Pie VI est destitué par la République romaine (1798-1800), qui s'inspire de la Révolution française. De 1809 à 1814, Pie VII est retenu prisonnier par Napoléon. Annexée en 1809 à l'Empire napoléonien, Rome est administrée par un préfet et fait figure de seconde capitale après Paris. Les révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_5254

SARDAIGNE

  • Écrit par 
  • André PALLUEL-GUILLARD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  • , Universalis
  •  • 3 144 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Révolution et réaction (1792-1848) »  : […] Du fait de cette passivité diplomatique et de la prudence de Victor-Amédée III, le régime se teintait de conservatisme au moment où les idées nouvelles se répandaient dans l'opinion. La Révolution française vint donc ébranler un État mal préparé. En 1792, la Savoie et Nice étaient perdues, la Sardaigne se soulevait, en Piémont complots et émeutes se succédaient. En 1796 enfin, les Français franch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sardaigne/#i_5254

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Lumières et révolutions »  : […] La guerre de la Succession d'Espagne transforme la situation politique de l'Italie : les Autrichiens s'emparent en 1707 de Naples, dont le traité d'Utrecht (1713) leur reconnaît la possession, en donnant la Sicile à la Savoie. Pendant une vingtaine d'années, le sort des deux régions reste incertain : en 1718, la Sicile revient à l'empereur ; en 1734, Charles, fils de Philippe V d'Espagne et d'Éli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_5254

SOLFERINO BATAILLE DE (24 juin 1859)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Solferino est la dernière bataille de la troisième guerre d'indépendance italienne. Elle se déroula en Lombardie, et mit aux prises une armée autrichienne et une armée franco-piémontaise. Elle eut pour conséquence l'annexion par le Piémont-Sardaigne de la plus grande partie de la Lombardie, contribuant ainsi à la construction de l'unité italienne. Après sa défaite à la bataille de Magenta le 4 ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-solferino/#i_5254

SYNAGOGUE

  • Écrit par 
  • Dominique JARRASSÉ, 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 8 521 mots

Dans le chapitre « La synagogue comme symbole de l'Émancipation »  : […] Dans les communautés des pays occidentaux, l'impact de l'Émancipation se traduit par des campagnes de construction, mais l'évolution des mentalités ne s'accomplit pas à coups de décrets : aussi l'impératif de discrétion demeure-t-il au moins le temps d'une génération. Bientôt ce seront les Juifs eux-mêmes qui refuseront trop d'ostentation dans un contexte de montée de l'antisémitisme ; les autorit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synagogue/#i_5254

VAUDOIS

  • Écrit par 
  • Valdo VINAY
  •  • 1 635 mots

Dans le chapitre « Les vaudois en Italie après le milieu du XIXe siècle »  : […] En 1848, les vaudois obtinrent du roi Charles Albert tous les droits civils et politiques reconnus aux autres citoyens, et, par conséquent, celui de la liberté religieuse. Ils en profitèrent pour entreprendre et pour développer toujours plus intensément leur œuvre d'évangélisation dans toute l'Italie, en commençant par Turin, puis en suivant le processus d'unification du nouvel État d'Italie deven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaudois/#i_5254

VICTOR-EMMANUEL II (1820-1878) roi de Sardaigne (1849-1861) et d'Italie (1861-1878)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 095 mots
  •  • 1 média

Dernier roi de Piémont, premier souverain de l'État unitaire, Victor-Emmanuel de Savoie a été placé par l'historiographie officielle de la monarchie au rang des « pères de la patrie ». Parmi les artisans du Risorgimento, c'est sans doute celui dont la personne et l'action ont subi la révision critique la plus approfondie. Né à Turin, fils de Charles-Albert de Savoie-Carignan, le héros tourmenté du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-emmanuel-ii/#i_5254


Affichage 

Bataille de Solferino-San Martino

photographie

Le roi Victor-Emmanuel II à la bataille de Solferino-San Martino (24 juin 1859), victoire des troupes franco-sardes sur les Autrichiens qui confirma l'indépendance italienne Huile sur toile, anonyme 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Bataille du pont de Lodi

photographie

Le général Bonaparte donne ses ordres à la bataille du pont de Lodi Huile sur toile de Louis-François Lejeune, vers 1804 Château de Versailles 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Cavour

photographie

Camillo Benso, comte de Cavour (1810-1861), le principal artisan de l'unité italienne 

Crédits : AKG

Afficher

Francesco Crispi (1818-1901)

photographie

Francesco Crispi (1818-1901), homme politique italien, président du Conseil de 1887 à 1891, puis de 1893 à 1896 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Giuseppe Garibaldi

photographie

Giuseppe Garibaldi (1807-1882), en 1865 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Italie, 1799

carte

L'Italie au début de 1799 : la création de « républiques sœurs » sous l'influence de la Révolution française et les annexions autrichiennes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Italie, 1815

carte

L'Italie après le congrès de Vienne (1815) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Italie, 1859-1870

carte

La formation du royaume d'Italie : vers l'unité nationale, 1859-1870 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le patriote italien Giuseppe Mazzini, vers 1870

photographie

Promoteur infatigable du Risorgimento (c'est-à-dire la «résurrection»), Giuseppe Mazzini (1805-1872) fut le grand inspirateur du patriotisme italien et de l'idée d'unification, s'attachant à leur donner l'aspect moral et religieux résumé dans son mot d'ordre : «Dieu et le peuple» 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Risorgimento, Milan, 1848

photographie

La barricade de San Babila pendant les Cinq Journées de Milan (18-22 mars 1848), important soulèvement contre l'occupant autrichien 

Crédits : De Agostini

Afficher

Unité italienne

vidéo

Au milieu du XIXè siècle, il n'y a pas d'État italien La conscience de l'existence d'une culture italienne spécifique a bien donné naissance à un mouvement culturel important, le Risorgimento, qui traduit l'aspiration des Italiens à prendre en charge leur devenir politique Mais l'influence... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Victor-Emmanuel II

photographie

Giovanni Battista Biscarra, Victor-Emmanuel II, roi de Sardaigne et d'Italie Museo nazionale del Risorgimento, Turin 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Viva VERDI

photographie

Pour les patriotes italiens, le nom de Giuseppe Verdi symbolise leur lutte pour s'émanciper du joug autrichien et réaliser leur unité nationale On peut lire à travers le nom du compositeur : «Viva Vittorio Emanuele Re D'Italia» Aquarelle 

Crédits : AKG

Afficher

Bataille de Solferino-San Martino
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Bataille du pont de Lodi
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Cavour
Crédits : AKG

photographie

Francesco Crispi (1818-1901)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Giuseppe Garibaldi
Crédits : Hulton Getty

photographie

Italie, 1799
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Italie, 1815
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Italie, 1859-1870
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le patriote italien Giuseppe Mazzini, vers 1870
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Risorgimento, Milan, 1848
Crédits : De Agostini

photographie

Unité italienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Victor-Emmanuel II
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Viva VERDI
Crédits : AKG

photographie