ITALIEGéographie

Médias de l’article

Italie : carte physique

Italie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mont Sassongher, Italie

Mont Sassongher, Italie
Crédits : Anshar/ Shutterstock

photographie

Paysage de Toscane

Paysage de Toscane
Crédits : LianeM/ Shutterstock

photographie

La Calabre

La Calabre
Crédits : Simeone Huber, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Tous les médias


Capitale Rome
Langue officielle italien 2
Note : L'allemand et le français sont également des langues officielles locales, respectivement dans les régions du Trentin-Haut-Adige et du Val d'Aoste.
Unité monétaire euro (EUR)
Population 60 815 000 (estim. 2016)
Superficie (km2) 301 336
Dans l’atlas toutes les données

L'Italie est une puissance économique au statut ambigu. Avec 60,5 millions d'habitants en 2010, elle est l'un des quatre « grands » de l'Union européenne. Son développement a été tardif, dynamique mais soumis à des à-coups récurrents. Les représentations du territoire couramment associées à la péninsule contrastent de ce fait souvent avec une réalité géographique très évolutive. Ainsi, alors qu'elle est associée le plus souvent à la culture, à l'art de vivre et au tourisme (elle arrive cependant derrière la France en termes de fréquentation), la péninsule est aussi et avant tout un pays industrialisé. Alors que l'exode de millions d'émigrés l'a profondément marquée, elle est aujourd'hui un pays d'immigration. Enfin, pays de tradition citadine millénaire, elle n'a connu que tardivement le cycle urbanisation-desserrement urbain, mais elle a inventé des modèles originaux de développement local fondé sur la ville.

Dans ces recompositions, l'intégration à l'Europe est un élément majeur, qui l'emporte sur les logiques méditerranéennes. Par ailleurs, ce développement rapide et turbulent a généré de profonds bouleversements dans l'organisation du territoire. Mais la persistance de la « question Nord-Sud », clivage régional majeur aussi bien à l'échelle nationale qu'à l'échelle européenne, demeure un problème incontournable, qui sert de toile de fond aux recompositions en cours du pouvoir régional et local.

Paysages et territoire : le « bel paese » de l'intérieur au littoral

Enclose au nord par l'arc alpin, la péninsule italienne (301 300 km2, 7 300 km de côtes) s'étire avec l'Apennin comme épine dorsale, prolongé par la Sicile et la Sardaigne, sur plus de 1 100 kilomètres, de 47,060 de latitude nord à 35,30 de latitude sud, jusqu'au cœur de la Méditerranée : l'île de Pantelleria se trouve à une cinquantaine de kilomètres des côtes tunisiennes. Le milieu montagnard, très présent (le tiers de la superficie du pays) relève de deux éléments. Il s'agit d'une part de l'imposante chaîne alpine, dont plusieurs sommets dépassent 4 000 mètres, qui, dans sa partie italienne, peut s'élargir jusqu'à 150 kilomèt [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : agrégée de géographie, professeur à l'université de Paris VII-Denis-Diderot

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique RIVIÈRE, « ITALIE - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-geographie/