ITALIE, économie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

CapitaleRome
Unité monétaireeuro (EUR)
Population60 452 000 (estim. 2018)
R.N.B. par habitant (USD)31 020 (2017)

L'accès à une économie moderne

Libéralisme et corporatisme

La politique économique de libre-échange, pratiquée après l'unification italienne, ne parvint pas à assurer la formation d'une solide assise industrielle. La protection douanière était nécessaire. Elle fut mise en œuvre à partir de 1877. En dépit d'effets néfastes dus aux impositions frappant surtout les classes laborieuses, cette nouvelle politique a contribué à l'essor de l'économie italienne ; elle stimula la formation d'une industrie de base : elle encouragea la constitution de grands complexes qui, par leurs liens avec les banques, surent attirer les fruits de l'épargne paysanne ; elle amena les profits à se réinvestir au service du développement industriel. Un tel essor fut néanmoins grevé par les incertitudes qui marquèrent les dernières décennies du siècle.

À la fin du xixe et au début du xxe siècle, l'Italie s'efforça de développer l'industrie. Mais la pratique économique qui accompagna cette évolution présentait une sorte de contradiction ou de dualité : de gros complexes s'organisèrent grâce aux financements bancaires qu'ils contrôlaient eux-mêmes, mais beaucoup de secteurs ne se développèrent qu'avec des méthodes pour ainsi dire artisanales. La concentration dans chaque secteur alla de pair avec la concentration géographique.

Le régime fasciste adopta une politique économique d'orientation franchement libérale surtout jusqu'en 1926. Pour faire face aux crises traversées par les banques, autour de 1929, l'État s'engagea dans une puissante opération de sauvetage en instituant d'abord l'IMI (Institut mobilier italien), puis l'IRI (Institut pour la reconstruction industrielle) ; devenu propriétaire de la majorité des actions et des titres détenus par les banques, il put contrôler de nombreuses activités du secteur privé. Les entreprises furent regroupées dans des holdings financières et conservèrent leur structure capitaliste. Le seul secteur où l'État ait pris une initiative fut celui du pétrole avec la création en 1926 de l'A.G.I.P. (Agence générale italienne d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages



Médias de l’article

Fiat Mirafiori à Turin

Fiat Mirafiori à Turin
Crédits : Alessia Pierdomenico/ Bloomberg/ Getty Images

photographie

Haute couture italienne

Haute couture italienne
Crédits : Karl Prouse/ Catwalking/ Getty Images

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  ITALIE, économie  » est également traité dans :

AGNELLI GIOVANNI (1921-2003)

  • Écrit par 
  • Joseph CADEDDU
  •  • 996 mots

Petit-fils du fondateur de Fiat (Fabbrica italiana automobili Torino), Giovanni Agnelli naît en 1921 à Villar Perosa, près de Turin. Il est issu, par son père, de la bourgeoisie industrielle, et par sa mère de l'aristocratie italienne. Il fait des études de droit dans la capitale piémontaise. Après la guerre, ne se sentant pas prêt à assumer la direction du groupe familial, Giovanni Agnelli profit […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les crises du système monétaire européen (S.M.E.) »  : […] En 1992-1993 (et à nouveau en 1995, mais nous nous attacherons aux deux premières crises), des attaques spéculatives très violentes ont été menées sur les monnaies jusqu'alors liées au deutsche Mark dans le S.M.E. : livre sterling, lire, peseta, franc français. Ces attaques ont fait disparaître le S.M.E., les monnaies concernées quittant le régime de changes fixes liés au deutsche Mark (dans le S […] Lire la suite

CHEMINS DE FER

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BERNARD, 
  • Daniel BRUN, 
  • Universalis
  •  • 12 356 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Italie »  : […] Des retards importants par rapport aux calendriers initiaux caractérisent la construction des lignes nouvelles italiennes, pour des raisons financières notamment. La première ligne interopérable électrifiée en courant 25 kV, équipée ERTMS, a été mise en service en 2006 entre Rome et Naples, suivie quelque temps après d'un tronçon de ligne nouvelle entre Turin et Novare. Des rames ETR 500 aptes à […] Lire la suite

DRAGHI MARIO (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Rome à Francfort »  : […] Mario Draghi est né le 3 septembre 1947 à Rome. Après une licence en économie à l’université La Sapienza de Rome, il achève ses études au Massachusetts Institute of Technology (MIT) qu’il quitte en 1977, un doctorat (Ph D) en poche. Il devient professeur d’économie et de politique monétaire, notamment à Florence, entre 1981 et 1991, année lors de laquelle il rejoint le Trésor public italien en qua […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 037 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Europe : différences de trajectoires et de visées  »  : […] La croissance de la zone euro ralentit, passant de 2,4 à 2,0 p. 100, mais le taux de chômage baisse notablement de 9,1 à 8,1 p. 100 de la population active. Ce sont les pays de l’Europe centrale et orientale qui tirent la croissance européenne vers le haut : tous affichent un taux de croissance supérieur à 3,5 p. 100 (sauf la république Tchèque à 3,1 p. 100) et leurs taux de chômage sont nettemen […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2017 : expansion, inégalités, fragilités

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 861 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Europe : une reprise nette et assez homogène »  : […] La zone euro connaît une période de croissance bien répartie entre les différents pays. Il est remarquable que la France, l’Allemagne et l’Italie connaissent des taux de croissance comparables ; l’écart entre les croissances allemande et italienne est divisé par deux (1,9 p. 100 en Allemagne et 0,9 p. 100 en Italie en 2016 ; respectivement 2 p. 100 et 1,5 p. 100 en 2017). La zone euro pâtit faible […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2013 : une croissance mondiale apathique

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 274 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Convalescence de la croissance européenne  »  : […] Pour la deuxième année consécutive, l’activité recule dans la zone euro : – 0,4 p. 100 en 2013, après – 0,6 p. 100 en 2012. La croissance est toujours freinée par le désendettement des États et du secteur privé, et par la crise de confiance que celui-ci entraîne. La consommation des ménages diminue encore, mais à un rythme moindre, et le chômage augmente toujours dans les principaux pays de la zo […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2012 : le monde dans la crise

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 276 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Croissance en panne en Europe »  : […] La zone euro est entrée en récession en 2012 (croissance de – 0,4 p. 100, après + 1,4 p. 100 en 2011). La croissance a fortement souffert de la baisse de la consommation des ménages, elle-même conséquence directe de la forte détérioration du marché de l'emploi. Le chômage s'est abattu comme un fléau sur les ménages européens. Le taux de chômage global de l'Union européenne culmine en effet, en 20 […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2006 : symphonie de croissances

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 855 mots

Dans le chapitre « La consolidation de la croissance européenne  »  : […] La reprise amorcée en Europe au cours de 2003 a pris quelques couleurs. La zone euro a affiché en 2006 un taux de croissance du P.I.B. de 2,4 p. 100 selon le F.M.I., au-dessus du potentiel estimé à 2 p. 100, et après une année 2005 en demi-teinte, à 1,5 p. 100. Cet élan de croissance n'a pas été enrayé par la forte appréciation du taux de change de l'euro sur la période, qui est passé de 1 euro […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1997 : la crise asiatique

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 706 mots

Dans le chapitre « Le difficile redressement italien »  : […] Grâce à des mesures très restrictives, le gouvernement de Romano Prodi a réussi, contre toute attente, à ramener à 3 p. 100 du P.I.B. le déficit budgétaire de 1997. Après deux trimestres de récession, l'économie italienne a rebondi au second semestre de 1997. La croissance a été estimée par l'O.C.D.E. à 1,5 p. 100 pour le premier semestre, s'accélérant à 2 p. 100 au second. Sur les neuf premiers […] Lire la suite

MEZZOGIORNO

  • Écrit par 
  • Pierre GABERT
  •  • 2 369 mots

Avec 19,6 millions d'habitants, le Midi italien abrite 36,5 p. 100 de la population du pays. Il s'étend depuis les portes de Rome sur toute la péninsule et les îles de Sicile et de Sardaigne. Les problèmes économiques et sociaux du Sud constituent une des questions fondamentales de la société italienne, malgré les énormes efforts de l'État à travers les actions de la Caisse du Midi (Cassa del Mez […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

9-31 mai 2018 • Italie • Investiture de Giuseppe Conte à la présidence du conseil.

dénonce le curriculum vitae mensonger. Le 23, Sergio Mattarella charge Giuseppe Conte de former un gouvernement. Le 27, Giuseppe Conte renonce à sa mission à la suite du refus de Sergio Mattarella de valider la nomination au ministère de l’Économie de Paolo Savona, favorable à la sortie de l’Italie [...] Lire la suite

9-16 septembre 2016 • Union européenne • Sommet des Vingt-Sept à Bratislava.

Le 9, le sommet des pays méditerranéens de l’Union – Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Malte, Portugal – réuni à Athènes appelle à adopter des mesures pour « promouvoir la croissance et l’investissement en Europe » et « répondre au défi des migrations ». Le 16, les dirigeants européens se [...] Lire la suite

12 mars 2014 • Italie • Annonce d'un vaste plan de relance de l'économie.

Matteo Renzi, nommé président du Conseil en février, présente un plan de relance de l'économie de 90 milliards d'euros incluant des mesures nouvelles et d'autres déjà décidées, qui doivent entrer en vigueur avant la fin mai. Il annonce notamment une baisse de 10 milliards de l'impôt sur le revenu [...] Lire la suite

28-29 juin 2012 • Union européenne • Accord sur le pacte de croissance et sur l'assouplissement de l'intervention des fonds de secours.

la demande de l'Allemagne. L'Italie obtient un accord sur l'assouplissement des conditions d'intervention des fonds de secours européens pour racheter de la dette des États, sans contrepartie d'un programme d'assainissement ni d'une mise sous tutelle de la « troïka », pour les États « vertueux ». L'Espagne et l'Italie entendent ainsi desserrer la pression des marchés sur leur économie.  [...] Lire la suite

11 novembre 2009 • Union européenne • Établissement d'un calendrier pour réduire les déficits publics.

du P.I.B. –, l'Allemagne et l'Espagne. L'Italie et la Belgique ont jusqu'à 2012, l'Irlande 2014 et le Royaume-Uni 2015, pour faire de même. Afin de réduire les déficits publics, la Commission recommande de continuer d'aider l'économie à renouer avec la croissance, tout en planifiant le retrait des mesures exceptionnelles de crise, notamment budgétaires.  [...] Lire la suite

7-30 septembre 2008 • États-Unis • Plan de sauvetage du secteur bancaire et internationalisation de la crise financière.

membres du G8 – l'Allemagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni – se disent prêts à prendre «toutes les mesures nécessaires pour assurer la stabilité du système financer», mais rejettent l'appel des États-Unis à adopter un dispositif équivalent au plan de sauvetage américain. Le 23, le président [...] Lire la suite

14 août 2008 • France - Union européenne • Annonce d'une contraction du P.I.B. au deuxième trimestre.

de 2008 et de 2,2 p. 100 pour la totalité de l'année 2007. Ce résultat négatif reflète une chute de l'ensemble des indices économiques et sociaux, alors que le gouvernement a tablé sur une croissance de 1,7 à 2 p. 100 pour l'année 2008. La ministre de l'Économie Christine Lagarde invoque « la dégradation [...] Lire la suite

1er-25 septembre 2003 • France • Conflit avec Bruxelles en raison du montant du déficit public.

» est « l'emploi » et non « d'aller rendre des équations comptables [...] pour que tel ou tel bureau, dans tel ou tel pays, soit satisfait ». Le 12, lors de la réunion des ministres de l'Économie des Quinze qui se tient à Stresa (Italie), à la suite de fortes pressions de Bruxelles, Francis Mer [...] Lire la suite

13 mai 1999 • Italie • Élection de Carlo Azeglio Ciampi à la présidence.

président apparaît comme un technicien laïque, ce qui constitue une rupture avec ses prédécesseurs. Jusqu'alors ministre du Trésor – en fait super-ministre de l'économie –, Carlo Azeglio Ciampi avait occupé les fonctions de président du Conseil d'avril 1993 à avril 1994. Il était auparavant gouverneur de la Banque d'Italie.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LE CACHEUX, Siro LOMBARDINI, Janine MENET-GENTY, « ITALIE, économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-economie/