ISLANDAIS, langue

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Langue

  • Écrit par 
  • Paul VALENTIN
  •  • 4 381 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dislocation du germanique »  : […] Les populations parlant une langue germanique s'étendaient peu à peu le long de la mer du Nord et de la Baltique, d'abord contenues au sud par les Celtes. Mais, dans les siècles qui précèdent l'ère chrétienne, ce mouvement s'accélère et de grandes migrations commencent ; elles ont pour effet de couper l'aire dialectale primitive en trois nouvelles aires. Ce sont les peuples de l'Est qui vont le pl […] Lire la suite

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 094 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Fixation des langues nationales »  : […] L'époque littéraire, qui commence avec la christianisation du Nord (en gros, à partir de l'an mille), va assister à la fixation des langues scandinaves selon un double processus : d'un côté, la remarquable stabilité de l'islandais qui n'évoluera pour ainsi dire plus, sinon dans la prononciation ; de l'autre, la simplification accélérée du suédois et du danois, et, en conséquence, du norvégien, ce […] Lire la suite