IRVING PENN (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nus et vanités

Dans ses nus (1949-1950) à nul autre pareils se déploient toute la sensibilité, tout le sens artistique, toute la dextérité technique de Penn, tant dans l’abstraction sculpturale de ses gros plans de corps, que dans le tirage blanc laiteux irradiant la chair.

Entre 1967 et 1971, pour Worlds in a Small Room, Penn reprend le protocole élaboré à Cuzco ou à Paris, et réalise des portraits puissants d’autochtones en tenues et masques traditionnels au Dahomey, en Nouvelle-Guinée ou encore au Maroc où il se déplace avec sa tente-studio. « Le studio est devenu, pour chacun d’entre nous, une sorte de zone neutre, expliquait-il. […] dans cet entre-deux, nous avions une possibilité de rencontre qui fut une révélation pour moi et souvent, je peux le dire, une expérience émouvante pour les modèles eux-mêmes, qui, sans un mot, par leur seule attitude et leur application, arrivaient à en dire assez pour combler le gouffre entre nos différents univers. »

À partir des années 1970, Irving Penn s’intéresse aux déchets de la rue (vieille bouteille, gant usagé, gobelet de carton, fleur écrasée…), adaptant même un appareil pour les photographier et continuer à explorer le genre de la nature morte. En 1972, la série « Les cigarettes » place Penn au sommet de son art. Est-ce le cancer et la mort d’amis qui lui inspirent cette série de mégots ramassés dans les caniveaux puis photographiés, tirés en grands formats sur fond neutre ? Tels des portraits, ils révèlent selon lui les personnalités de ceux qui les ont écrasés, cassés, pliés… Vanités contemporaines, ces variations sur les mégots rappellent que plaisir peut rimer avec mort, beauté avec dégoût. Autant de paradoxes que souligne la palette veloutée du somptueux tirage au platine-palladium que Penn a patiemment exploré, dans sa quête du Graal.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Armelle CANITROT, « IRVING PENN (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-penn-exposition/