IRANHistoire et politique

Médias de l’article

Muhammad Reza Pahlavi, 1953

Muhammad Reza Pahlavi, 1953
Crédits : Hulton Getty

photographie

Khomeyni en exil en France, 1979

Khomeyni en exil en France, 1979
Crédits : Roger Viollet/ Getty

photographie

Chapour Bakhtiar, 1980

Chapour Bakhtiar, 1980
Crédits : Getty

photographie

Défilé de femmes iraniennes à Téhéran, 1979

Défilé de femmes iraniennes à Téhéran, 1979
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Nom officiel République islamique d'Iran (IR)
Autorité politique et religieuse suprême Guide de la révolution : Ali Khamenei (depuis le 4 juin 1989)
Chef de l'État Hassan Rouhani (depuis le 4 août 2013)
Capitale Téhéran
Dans l’atlas toutes les données

La monarchie iranienne

La situation géographique de l'Iran entre le Proche-Orient et l'Inde d'une part, entre l'océan Indien et la Russie d'autre part a valu à ce pays, à partir de la fin du xviiie siècle – qui voit l'avènement de la dynastie des Qadjar (1794-1925) et l'établissement de la capitale à Téhéran – d'être l'un des théâtres de la rivalité anglo-russe ; les Russes souhaitaient, à travers l'Iran, atteindre le golfe Persique et l'océan Indien et tourner l'Empire ottoman, les Anglais entendaient protéger la route des Indes et interdire la réalisation des visées de l'empire tsariste. En outre, depuis 1795, des problèmes frontaliers opposaient la Russie à l'Iran : la Géorgie en était l'enjeu ; en 1813, les Russes finirent par obtenir cette province ainsi que le Daghestan et, en 1828, par le traité de Torkamantchaï, les Iraniens durent aussi céder les districts arméniens d'Erevan et de Nakhitchevan. Par la suite, les Russes soutinrent à plusieurs reprises les Iraniens contre les Anglais, notamment à propos des affaires d'Afghanistan qui trouvèrent leur conclusion avec le traité anglo-iranien de 1857.

La rivalité et l'influence des deux grandes puissances ne firent dès lors que s'amplifier ; à tour de rôle, Anglais et Russes obtinrent des concessions extraordinaires qui mirent pratiquement entre leurs mains toutes les ressources de l'Iran ; la plus spectaculaire fut le contrôle par les Anglais de la recherche et de l'exploitation des pétroles en Iran du Sud (1901) et la création de l'Anglo-Persian Oil Company (1909) ; à l'Imperial Bank of Persia (anglaise) s'opposait la Banque d'escompte de la Perse (russe) ; à cela s'ajoutaient la domination politique des Anglais sur le sud du pays, celle des Russes sur le Nord.

Après avoir paru favorable à des[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 34 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur d'anthropologie à l'université d'Aix-Marseille, ancien directeur de l'Institut français de recherche en Iran
  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification


Autres références

«  IRAN  » est également traité dans :

IRAN - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean BRAUD
  •  • 3 205 mots
  •  • 2 médias

La structure géologique de l'Iran et son évolution au cours des ères ne se comprennent bien que si l'on examine le pays dans son cadre général. Les chaînes montagneuses qui occupent la majeure partie du territoire appartiennent à un ensemble s'étendant de la Turquie à l'Afghanistan et au Pakistan . Cet ensemble est pris en tenaille entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geologie/

IRAN - Géographie

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 5 161 mots
  •  • 6 médias

L'Iran, l'ancienne Perse, le « pays des Aryens », est situé entre les mondes arabe, indien, turc et russo-européen. Ce haut plateau aride de 1 640 000 kilomètres carrés, peuplé de plus de 75 millions d'habitants lors du recensement de 2011, occupe une place à part au Moyen-Orient. La population et l'État sont inséparables du territoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geographie/

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 913 mots
  •  • 1 média

Vieil empire multiethnique, seul État shi'ite au monde, aux élites précocément occidentalisées, mais s'étant engagé dans une révolution religieuse, l'Iran présente, à l'arrière-plan de son évolution récente, une physionomie singulière. Pays trois fois grand comme la France, il regroupe des populations d'origines et de langues diverses, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/

IRAN - Cinéma

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 2 855 mots

La découverte récente du cinéma iranien a pour origine l'issue du conflit Iran-Irak en 1988. Soucieux de normaliser ses relations avec l'étranger, le pays ouvre ses frontières et accepte que certains films soient montrés. En 1989, Où est la maison de mon ami ? d' Abbas Kiarostami reçoit le léopard d'or au festival de Locarno. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-cinema/

BRĀHUĪ

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BLANC
  •  • 834 mots

Confédération tribale dont l'effectif était évalué à plus de 270 000 en 1960, les Brāhuī (ou Brahoui) vivent principalement au Pakistan, dans la province du Baloutchistan, en territoire montagneux, mais aussi en Afghanistan (au sud) et en Iran (dans le Sistan et Baloutchistan). Une partie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahui/#i_1317

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 333 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Jeux d'influences des puissances régionales »  : […] L'Iran voit son rôle renforcé par la « disparition » de ses deux frères ennemis, l'Afghanistan des talibans et l'Irak de Saddam Hussein. Le président Ahmadinejad, arrivé au pouvoir en 2005 et réélu de manière contestée en 2009, se lance dans une politique étrangère active en direction du Moyen-Orient arabe. Celle-ci est ouvertement hostile à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_1317

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 219 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le « tournant révolutionnaire » »  : […] mais aussi d’anéantir le mouvement houthiste, accusé d’être la tête de pont des intérêts iraniens dans la région. L’offensive militaire génère une crise humanitaire sans précédent, entraîne la destruction des rares infrastructures et appuie une polarisation tant confessionnelle entre sunnites et chiites que régionale entre le Nord et le Sud. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_1317

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian BROMBERGER, Robert MANTRAN, « IRAN - Histoire et politique  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/