IRANGéologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Iran : schéma structural

Iran : schéma structural
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Coupe des structures tectoniques à travers l'Iran

Coupe des structures tectoniques à travers l'Iran
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Morphologie et grandes unités

Le territoire iranien épouse assez bien les formes des principales unités géologiques.

La partie nord est représentée par la chaîne de l'Elbourz et son appendice oriental, le Kopet-Dag. En dépit de ses sinuosités, cette chaîne est globalement de direction est-ouest et culmine au niveau d'un volcan récent, le Demāvend (5 760 m). Au pied nord de celle-ci s'étend la dépression caspienne et la plaine du Touran, au sud, la grande dépression intramontagneuse désertique du Dacht-e Kavir.

Toute la partie ouest et sud-ouest est occupée par un ensemble montagneux de direction nord-ouest - sud-est, de plus de 1 500 kilomètres de longueur, allant de la Turquie orientale jusqu'au niveau du détroit d'Ormuz. Ces chaînes, appelées globalement Zagros, s'élèvent jusqu'à 4 550 mètres au Zard Kuh. Comme toutes les chaînes orogéniques, elles sont bordées par une dépression frontale, localisée ici au sud-ouest : la plaine de Mésopotamie et le golfe Persique. Elles sont limitées au nord-est par un grand alignement volcanique qui va du Sahand, au nord-ouest, jusqu'au Basmān, au sud-est. Accolé à l'Elbourz au niveau de l'Azerbaïdjan, l'ensemble montagneux du Zagros s'en écarte en direction du sud-est, laissant place à la dépression du Dacht-e Kavir et aux blocs de l'Iran central et du Lut.

La partie sud-est du pays, plus complexe, est formée de chaînes qui moulent le bloc du Lut : l'arc du Makran̄, de direction est-ouest, qui borde le golfe d'Oman ; les chaînes du Baloutchistan et du Sistān, de direction nord-sud, qui s'allongent aux frontières de l'Afghanistan et du Pakistan.

Au cœur de ce dispositif quasi triangulaire s'étalent des massifs montagneux (de directions nord-sud dans la région de Kermān, et nord-ouest - sud-est dans la région de Birdjand) enfermant la dépression désertique du Lut. Ces ensembles peuvent être considérés comme des « blocs médians » par rapport aux chaînes qui les encadrent : ce sont l'Iran central et le Lut.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître de conférences à l'université de Paris-Sud, Orsay

Classification


Autres références

«  IRAN  » est également traité dans :

IRAN - Géographie

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 5 159 mots
  •  • 6 médias

L'Iran, l'ancienne Perse, le « pays des Aryens », est situé entre les mondes arabe, indien, turc et russo-européen. Ce haut plateau aride de 1 640 000 kilomètres carrés, peuplé de plus de 75 millions d'habitants lors du recensement de 2011, occupe une place à part au Moyen-Orient. La population et l'État sont inséparables du territoire géographique où ils se sont développés depuis le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geographie/

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

L'histoire moderne de l'Iran, vieil empire multiethnique, devenu au fil du xxe siècle (sous la dynastie pahlavi puis sous la République islamique) un État-nation centralisé, présente quelques constantes remarquables.Les relations de domination puis de rejet des puissances étrangères ont rythmé les étapes de l'évolution de ce pays, fier de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Vieil empire multiethnique, seul État shi'ite au monde, aux élites précocément occidentalisées, mais s'étant engagé dans une révolution religieuse, l'Iran présente, à l'arrière-plan de son évolution récente, une physionomie singulière. Pays trois fois grand comme la France, il regroupe des populations d'origines et de langues diverses, dans le cadre d'un État très anciennement centralisé. La doctr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/

IRAN - Cinéma

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 2 855 mots

La découverte récente du cinéma iranien a pour origine l'issue du conflit Iran-Irak en 1988. Soucieux de normaliser ses relations avec l'étranger, le pays ouvre ses frontières et accepte que certains films soient montrés. En 1989, Où est la maison de mon ami ? d'Abbas Kiarostami reçoit le léopard d'or au festival de Locarno. Quel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-cinema/

BRĀHUĪ

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BLANC
  •  • 834 mots

Confédération tribale dont l'effectif était évalué à plus de 270 000 en 1960, les Brāhuī (ou Brahoui) vivent principalement au Pakistan, dans la province du Baloutchistan, en territoire montagneux, mais aussi en Afghanistan (au sud) et en Iran (dans le Sistan et Baloutchistan). Une partie de la population brāhuī vit de l'élevage de troupeaux de moutons, de chèvres et de dromadaires. Les tribus nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahui/#i_1317

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Jeux d'influences des puissances régionales »  : […] L'intervention américaine en Irak, couplée à la multiplication des foyers de crise interne dans la région, conduit au remodelage des jeux d'influences entre puissances régionales. L' Iran voit son rôle renforcé par la « disparition » de ses deux frères ennemis, l'Afghanistan des talibans et l'Irak de Saddam Hussein. Le président Ahmadinejad, arrivé au pouvoir en 2005 et réélu de manière contestée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_1317

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 215 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le « tournant révolutionnaire » »  : […] Dans un contexte marqué par les révolutions tunisienne et égyptienne, le soulèvement au Yémen, amorcé en février 2011, rend caduc le calendrier électoral. Il illustre pleinement l'usure d'un régime qui, après plus de trois décennies de pouvoir, semble incapable de faire face aux nombreux défis qui sont les siens. La mobilisation lancée par la jeunesse révolutionnaire appuyée par le Forum commun e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_1317

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BRAUD, « IRAN - Géologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geologie/