IO, satellite

ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 3 926 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Processus de fusion partielle et contexte géodynamique »  : […] On peut définir trois modes principaux de production de magma, associés chacun à différents contextes géodynamiques, et qu'on peut ainsi replacer dans le cadre de la théorie de la tectonique des plaques. Le processus physique principal est la décompression adiabatique des matériaux mantelliques, laquelle résulte des mouvements ascendants de matière chaude au sein du manteau convectif, sous les do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eruptions-volcaniques/#i_82934

JUPITER, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 11 249 mots
  •  • 60 médias

Dans le chapitre « Géologie de Io »  : […] Io est le plus actif des corps solides du système solaire. La surface de ce satellite est entièrement constituée de terrains volcaniques très jeunes (moins de 10 millions d'années ). Les éruptions sont colossales  : environ 10 000 tonnes de matériaux sont émis par seconde et par volcan, et forment des panaches s'élevant jusqu'à 200 kilomètres d'altitude . Les produits émis retombent et recouvren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jupiter-planete/#i_82934

OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 1 395 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’observatoire des Cassini »  : […] Dès la fondation de l’Observatoire et pendant près de deux siècles, la mesure de la Terre fait partie des attributions des astronomes . La découverte par Galilée des satellites de Jupiter laisse penser que l’on pourrait utiliser leurs éclipses dans l’ombre de la planète pour fournir une référence de temps pour toute la Terre, et ainsi déterminer les longitudes par rapport au méridien de Paris, al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observatoire-de-paris/#i_82934

MAGNÉTOSPHÈRES

  • Écrit par 
  • Michel PETIT
  •  • 4 675 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Planètes géantes »  : […] Le champ magnétique jovien est très grand, plus de dix fois celui de la Terre. Jupiter possède en conséquence une énorme magnétosphère dont la face solaire est située à une centaine de rayons joviens de la planète (pour la Terre c'est une dizaine de rayons terrestres, alors que le rayon jovien est environ dix fois plus grand que celui de la Terre). La queue de la magnétosphère jovienne s'étend à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetospheres/#i_82934

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 694 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Effets de marée sur le système de Jupiter »  : […] On connaît depuis des siècles la configuration résonante des satellites galiléens de Jupiter. Les périodes orbitales de Io, d'Europe, de Ganymède et de Callisto présentent entre elles des rapports qui sont très voisins de nombres entiers ou rationnels ; elles sont en effet proportionnelles à 1, 2, 4 et 28/3. Mais c'est seulement en 1979 que l'on a identifié avec certitude la cause de ce phénomèn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees/#i_82934

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 739 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L’exploration des planètes »  : […] À la suite des découvertes de Galilée, l’observation des planètes avec les télescopes a permis d’étudier la morphologie de leur atmosphère ou de leur surface et certains phénomènes comme celui de la Grande Tache rouge, vaste tourbillon présent dans l’atmosphère de Jupiter depuis plus de trois siècles. Plus tard, au début du xx e  siècle, avec l’ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes/#i_82934

RÖMER OLE (1644-1710)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 469 mots

L' astronome danois Ole Römer démontra en 1676 que la vitesse de la lumière n'était pas infinie. Ole Christensen Römer (ou Rømer, ou Roemer) naît le 25 septembre 1644 à Århus, dans le Jutland. En 1672, il s'établit à Paris, où il va passer neuf ans à l'Observatoire royal. Le directeur de cette institution, l'astronome franco-italien Jean-Dominique Cassini, cherche à cette époque à utiliser les éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ole-romer/#i_82934

SURVOL DE JUPITER PAR LES SONDES VOYAGER

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Lancées en 1977, les deux sondes spatiales Voyager de la N.A.S.A. survolent Jupiter en 1979 : Voyager-1 le 5 mars, Voyager-2 le 9 juillet, à des distances minimales de 206 700 kilomètres et 570 000 kilomètres du sommet des nuages, respectivement. Mettant à profit le champ gravitationnel de la planète géante, les sondes se dirigeront ensuite vers Saturne. Elles transmettent de magnifiques images e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survol-de-jupiter-par-les-sondes-voyager/#i_82934


Affichage 

Carte de Io

photographie

Cette «carte» présente plus de la moitié de la surface de Io Elle a été élaborée à partir d'images acquises par la sonde Galileo le 6 novembre 1996 

Crédits : PIRL/ LPL/ JPL/ NASA

Afficher

Éruptions sur Io

photographie

Deux panaches éruptifs apparaissent sur cette image du satellite galiléen Io acquise par la sonde Galileo le 28 juin 1997 depuis une distance de 600 000 kilomètres Le panache bleuâtre issu de Pillan Patera et qui se détache au-dessus du limbe, à gauche, s'élève à 140 kilomètres Le second... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io

photographie

Cette vue du satellite galiléen Io a été élaborée à partir d'images obtenues par la sonde Galileo le 3 juillet 1999 depuis une distance de 130 000 kilomètres Les couleurs ont été accentuées afin de faire ressortir les principaux traits de la surface de Io, qui sont presque tous d'origine... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io : éruption de Loki

photographie

Un panache éruptif s'élève à environ 200 kilomètres au-dessus du volcan Loki sur cette image du satellite galiléen Io acquise le 4 mars 1979 par la sonde Voyager-1 

Crédits : N.A.S.A.

Afficher

Io : éruption de Pele

photographie

Un panache en forme de champignon s'élève à 260 kilomètres environ au-dessus de la surface du satellite galiléen Io, à la verticale de l'évent Pele, qui apparaît comme une tache noire à la pointe d'un plateau de forme approximativement triangulaire Cette image a été élaborée à partir... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io : éruptions

photographie

Cette image, acquise par la sonde Voyager-1 le 8 mars 1979, a confirmé l'existence d'un volcanisme actif sur le satellite galiléen Io On distingue à gauche un panache clair en forme de champignon s'élevant à environ 260 kilomètres, à la verticale du volcan Pele ; un autre panache, vu du... 

Crédits : N.A.S.A.

Afficher

Io : Loki Patera

photographie

De nombreux centres volcaniques et d'innombrables coulées de laves apparaissent sur cette image d'une partie de la surface du satellite galiléen Io, élaborée à partir d'images obtenues par la sonde Voyager-1 en mars 1979 Le «lac» de laves de Loki Patera (tache noire en forme de bouclier,... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io : Mafuike Patera

photographie

Ces images, obtenues par la sonde Galileo en octobre 1999, montrent Mafuike Patera, qui entoure l'évent volcanique Pele, sur le satellite galiléen Io Sur l'image de gauche, qui respecte approximativement les couleurs réelles de la surface, l'anneau rougeâtre, d'un diamètre de l'ordre de 1300... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io : relief

photographie

Cette vue d'une région de l'hémisphère Nord du satellite galiléen Io a été élaborée à partir d'images obtenues par la sonde Galileo en 1999 On distingue sur Io sept catégories de traits saillants : en dehors des évents volcaniques (et des panaches éruptifs qui leur sont associés),... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io : structure interne

photographie

Ce schéma présente un modèle plausible de la structure interne du satellite galiléen Io, fondé sur des données gravimétriques et magnétiques recueillies par la sonde Galileo Io serait un satellite différencié, probablement constitué d'un noyau métallique de fer et de nickel... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Io : trois éruptions

photographie

Trois éruptions sont visibles sur le limbe du satellite galiléen Io dans cette image acquise par la sonde Voyager-2 le 10 juillet 1979, quatre mois après le survol de Io par Voyager-1 

Crédits : N.A.S.A.

Afficher

Io: activité éruptive

photographie

Ces deux images mettent en évidence les remaniements qui affectent en permanence la surface de Io, siège d'une intense activité éruptive L'image de gauche a été acquise par la sonde Galileo en octobre 1999, celle de droite par la sonde New Horizons en février 2007 Le trait dominant est... 

Crédits : JHUAPL/ NASA

Afficher

Io: cartographie de la surface

photographie

Cette «carte» en projection cylindrique présente la totalité de la surface du satellite galiléen Io Elle a été établie à partir d'images obtenues par les sondes Voyager-1 et Galileo 

Crédits : USGS/ JPL/ NASA

Afficher

Io et Europe, satellites de Jupiter

vidéo

Caractères contrastés des deux satellitesIo et Europe sont deux des seize satellites qui gravitent autour de Jupiter Ils possèdent des caractéristiques qui les distinguent de tous les autresIo, qui ne présente aucune trace d'impact de météorites, manifeste en revanche une grande activité... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Io: région polaire sud

photographie

Haemus Mons (en bas) culmine à 10 kilomètres au-dessus des «plaines» de Io Sa base mesure environ 100 kilomètres sur 200 kilomètres Cette image a été élaborée à partir de données recueillies par Voyager-1 

Crédits : USGS/ JPL/ NASA

Afficher

Jupiter

vidéo

Caractères et structure de la planèteJupiter, d'un diamètre onze fois plus important que la Terre, est la plus grande et la plus massive des planètes du système solaireIl s'agit d'un gigantesque globe fluide, dépourvu de toute surface solide; son noyau serait cependant composé de matériaux... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Jupiter : structure de la haute atmosphère

photographie

Acquise le 5 février 1979 par la sonde spatiale Voyager-1 depuis une distance de 28,4 millions de kilomètres, cette image révèle la structure de la haute atmosphère de Jupiter, en bandes parallèles à l'équateur, ainsi que la Grande Tache rouge, immense tourbillon anticyclonique qui, par sa... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Jupiter et Io

photographie

Cette image, obtenue par la sonde Voyager-2 le 25 juin 1979 depuis une distance de 12 millions de kilomètres, montre le satellite galiléen Io en transit devant l'hémisphère Sud de Jupiter Elle donne une idée du rapport de taille entre Io, de diamètre légèrement supérieur à celui de la... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Renouvellement de la surface de Io

photographie

Ces deux images, obtenues par la sonde Galileo, illustrent le processus de renouvellement continu de la surface du satellite galiléen Io L'image de gauche a été acquise le 4 avril 1997, celle de droite cinq mois plus tard, le 19 septembre 1997 Une nouvelle tache sombre, de 400 kilomètres de... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Satellites de Jupiter

tableau

Les satellites Les valeurs entre parenthèses comportent une incertitude supérieure à 10 % tude supérieure à 10 % 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Satellites galiléens

photographie

Ce montage d'images acquises par la sonde New Horizons les 27 et 28 février 2007 présente, à une échelle commune, Jupiter et les quatre satellites galiléens: Io, Europe, Ganymède et Callisto (de gauche à droite, dans l'ordre de distance croissante à Jupiter) Le diamètre d'Europe, le plus... 

Crédits : JHUAPL/ NASA

Afficher

Satellites galiléens

photographie

Ce montage d'images présente, à une échelle commune, Jupiter et les quatre satellites galiléens: Io, Europe, Ganymède et Callisto (de haut en bas, dans l'ordre de distance croissante à Jupiter) Le diamètre d'Europe, le plus petit des quatre, est légèrement inférieur à celui de la Lune;... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Système de Jupiter

photographie

Ce montage d'images obtenues par la sonde spatiale Voyager-1 lors de son survol de Jupiter, au début de mars 1979, présente la planète géante et ses quatre plus gros satellites, les satellites galiléens, dans les positions qu'ils occupaient à l'époque du survol; les dimensions relatives ne... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

Voyager

vidéo

Le 20 août et le 5 septembre 1977, deux lanceurs Titan-Centaur décollent de Cape Canaveral, en Floride ; les sondes spatiales qu'ils emportent, Voyager-2 et Voyager-1, vont bouleverser notre connaissance des planètes géantes Jupiter, Saturne, Uranus et NeptuneLe 4 mars 1979, Voyager-1 découvre... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Carte de Io
Crédits : PIRL/ LPL/ JPL/ NASA

photographie

Éruptions sur Io
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io : éruption de Loki
Crédits : N.A.S.A.

photographie

Io : éruption de Pele
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io : éruptions
Crédits : N.A.S.A.

photographie

Io : Loki Patera
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io : Mafuike Patera
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io : relief
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io : structure interne
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Io : trois éruptions
Crédits : N.A.S.A.

photographie

Io: activité éruptive
Crédits : JHUAPL/ NASA

photographie

Io: cartographie de la surface
Crédits : USGS/ JPL/ NASA

photographie

Io et Europe, satellites de Jupiter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Io: région polaire sud
Crédits : USGS/ JPL/ NASA

photographie

Jupiter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Jupiter : structure de la haute atmosphère
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Jupiter et Io
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Renouvellement de la surface de Io
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Satellites de Jupiter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Satellites galiléens
Crédits : JHUAPL/ NASA

photographie

Satellites galiléens
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Système de Jupiter
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Voyager
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo